Catégorie : Maman en devenir

Le jour où j’ai accouché #1

Nous y voilà. J’ai pas mal hésité avant de me lancer dans le récit de cette aventure hors du commun, et en même temps on ne peut plus banale. Ma vision de l’accouchement, c’est un peu comme dans le spectacle de Florence Foresti, moins t’en parles et moins les autres en savent, mieux tu te portes. Mieux l’humanité toute entière se porte.

Et en même temps, j’avais envie de raconter ce moment. Et comme je suis ici chez moi et que je fais ce que je veux avec mes cheveux (qui a dit que j’étais immature ?? Je t’ai entendu tu sais !!), je me lance. Après avoir réfléchi 2 secondes à comment tourner la chose, j’ai vite compris que j’allais pas pouvoir TOUT vous raconter, et certainement pas en une fois… D’où le premier épisode de cette saga extraordinaire que vous allez découvrir à présent. (suite…)

Share Button

De l’art d’être parent

Ce matin en me baladant sur la toile, je suis tombée sur cette vidéo, que vous avez d’ailleurs peut-être déjà vue. Elle m’a fait sourire : pauvre Papa, sa fille aime tellement la chanson de la Reine des Neiges que lui-même la connaît par cœur ! Et en même temps, il n’a pas l’air malheureux, bien au contraire. (suite…)

Share Button

Le jour où j’ai voulu couper les cheveux de Hibou

Capture d'écran 2014-07-04 15.54.08

Je sais pas vous, mais moi, quand mon bébé est né, il est arrivé avec genre, THE touffe de cheveux (qu’il tient certainement de son Papa). Ceci dit, ce n’était pas une grande surprise puisqu’à la dernière échographie, quand j’avais demandé au médecin « et là, ça c’est quooooiii ? », elle m’avait regardée et répondu en souriant « ça, ce sont ses cheveux qui s’agitent dans le liquide amniotique ». Ouaaaaah génial, un chevelu donc.

Les jours, les semaines, les mois passant, voilà mon Hibou avec une coupe mulet inversée. Si, si c’est possible : cheveux court à l’arrière du crâne et longs partout ailleurs. Sur les côtés, sur le devant, bref, une coupe qui ressemble encore moins « à rien » que celle de MacGyver (si tu ne te souviens pas, regarde-donc par ici). (suite…)

Share Button

Le jour où j’ai voulu lire une histoire à Hibou

Un jour, Hibou et moi on s’ennuyait ferme à la maison. A cause de la pluie, on ne pouvait pas sortir (va te balader avec un porte-bébé et un parapluie, ou avec la poussette et PAS de parapluie… => FBI = Fausse Bonne Idée) et on avait déjà joué avec Sophie la girafe, la super Souris de Tante Popi, le ballon en tissu, les cubes, la voiture à friction, le singe parlant… j’en passe et des meilleures.

 

Tout à coup, c’est l’illumination : bon sang, mais c’est bien sûr ! « Mon petit Hiboubou, je vais te lire une histoire ! » Regard vide du Hibou qui visiblement s’en tamponne comme de l’an 40… « Mais siiii, tu vas voir, c’est super les histoires ! » Ni une, ni deux, on s’assoit confortablement tous les deux, et je prends dans sa bibliothèque le premier petit livre qui me tombe sous la main. J’aurais mieux fait de me casser le poignet… (suite…)

Share Button

Mes 5 indispensables pour (sur)vivre avec Bébé

Bon, je l’avoue, aujourd’hui je suis un peu en mode flemmarde… Normal, le lundi, c’est notre journée en famille avec Papounet et Hibou. Papa Hibou travaillant 6 jours sur 7, cette journée c’est un peu notre week-end. Oui mais voilà, vous me manquiez trop !

Donc j’ai cherché un bon compromis. Je vous propose un article bref mais bon (c’est pas la taille qui compte, à ce qu’on dit). Certes, Hibou n’a que 6 mois, mais si tu es maman, tu sais que survivre aux 6 premiers mois de son beyyybé, c’est déjà enormous ! Et si tu n’es pas encore maman, imagine-toi un peu !

Perso, si j’ai survécu, c’est, comme dans toute situation hostile, grâce aux bons outils. Je vous livre ici quelques secrets de Mamounette, qui ne sont plus vraiment secrets mais qui peuvent peut-être vous aider, ou aider votre soeur, ou votre meilleure amie, ou la fille là-bas, qui se demande quoi offrir à la baby shower de sa copine (je te vois !). Voici donc en exclusivité exclusive les 5 « outils » qui font que je suis encore en vie et même, épanouie (rends-toi compte !). (suite…)

Share Button

Le nombril du monde (enfin, du Hibou)

Comme chacun sait, quand bébé est dans le ventre de sa maman, bien au chaud, il est nourrit, oxygéné, hydraté et que sais-je encore, par l’intermédiaire du cordon ombilical. Magnifique appendice (Chouchounette si tu me lis, je te dédie cette ligne), qui une fois coupé à la naissance, laisse place quelques jours après au nombril.

Moi, mon nombril, il est tout pourri. Normal, ma maman débutante -je suis l’aînée- a tiré sur le petit bout qui restait après une semaine, trouvant anormal qu’il ne soit pas tombé de lui-même. Je vous rassure, j’ai pas dû souffrir (et de toutes façons, je m’en souviendrais pas, même si c’était le cas) et je suis pas non plus infirme du nombril, hein. Il sort juste un peu. Oui, mais moi, du coup, j’ai toujours secrètement jalousé les personnes qui ont un joli petit puits sans fond au milieu du bidou. D’ailleurs, un de mes jeux favoris consiste à enfoncer mon doigt dans le nombril de Papounet, que ça insupporte profondément… Mais on s’égare, là ! (suite…)

Share Button

Plus ou moins ? ou alors plus ? ou moins ?

IMG_20131023_094659Me revoilà ! Je profite d’une sieste du Hibou pour rédiger mon petit billet du jour. Hier soir, en allant au lit, j’ai un peu réfléchi à ce blog, à ce que j’avais envie d’y mettre, mais aussi et surtout, comment le raconter. Et là, je me suis dit « Il n’y a pas 36 solutions, il faudrait commencer par le commencement ! ». Donc, je m’en vais vous raconter comment j’ai su (et obtenu confirmation) que nous attendions un enfant.

(suite…)

Share Button