Catégorie : Un peu de sérieux

Des sujets un peu moins pouet-pouet-tape-moi-la-cuisse que sur le reste du blog. Je sais d’avance que ça plaira moins, mais si j’écris ce blog, c’est aussi pour moi les amis ! (Oui c’est très narcissique… mais c’est aussi, et surtout une catharsis*).

* si tu ne connais pas ce mot, je t’invite à ouvrir un dictionnaire, tu pourras ensuite l’utiliser pour briller en société et qui sait ? ça te sauvera peut-être la mise sur le plateau de « Qui veut gagner des millions ? » !

Comment devenir riche

Quand, à quelle heure le monde a-t-il arrêté de tourner rond, sans que personne, ou si peu, ne le remarque ? Quand, à quelle heure les consciences s'éveilleront, et ouvriront les yeux sur le drame qui se joue en ce moment-même ?

 

(suite…)

Share Button

Mon BABI

Voilà. Il m’aura fallu 2 ans. 2 longues années pour enfin accepter et réussir à dire « Oui, mon fils est un BABI ». La première fois que j’y ai pensé, il devait avoir 5 ou 6 mois. Et puis j’ai enfoui cette pensée bien profond, en me disant qu’on ne pouvait pas ranger les gens dans des cases, et encore moins les bébés.

(suite…)

Share Button

République

Au moment où j'écris ces lignes, je suis dans le métro, direction République. République. Toi ça ne te dit peut-être rien mais c'est là que des milliers de gens se sont réunis après les attentats de novembre 2013. Sur le plan de métro, là, pas loin, je vois le Bataclan. 

(suite…)

Share Button

Pourquoi j’ai ouvert un compte Nickel

 

Comme tu le sais, ma famille et moi sortons tout juste d’une période assez difficile, et si je ne reviens toujours pas de votre réaction absolument dingue (un peu comme vous, faut bien le dire), je garde aussi un goût amer du comportement d’autres personnes. Enfin personnes, institutions devrais-je dire.

(suite…)

Share Button

Que faire ?

Je voudrais…. je voudrais tellement tout un tas de choses les gars. Mais en vrai, je crois que ce que je voudrais, c'est une révolution. Une vraie de vraie. Une où le peuple s'unirait pour faire souffler un vent de révolte. Tout raser, tout reconstruire. 

(suite…)

Share Button

Merci

Comment dire les gars… vous me laissez une tâche… difficile ! Revenir après près de 3 semaines de silence, encore étourdie par le tourbillon qui nous a soufflés, ma famille et moi. Vous avez été des CENTAINES (putain des centaines quoi) à m'écrire, à m'envoyer des lettres, des colis, du chocolat, des pâtes, du maquillage, des cookies, des jouets pour les enfants. Vous avez été des centaines à participer à cette cagnotte que je ne voulais pas, que j'avais interdite (hellooooo Johanne).

(suite…)

Share Button

Passer au Green, c’est pour moi ou pas ?

Vaste question, young Padawan ! Pour t’aider à sauter le pas, je vais te raconter un peu ma vie…

Depuis aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours aimé la nature, et les animaux. Le soleil qui joue avec les feuilles des arbres, le vent qui souffle dans les peupliers, la mer à perte de vue… des images qui m’ont touchée dès mon plus jeune âge, sans que je sache trop pourquoi.

(suite…)

Share Button

Lâcher prise

Depuis deux jours, je ne sais pas pourquoi, je vois fleurir des statuts sur les résaux sociaux qui m'interpellent. "Mon enfant ne veut manger que du riz et des saucisses, je refuse de céder et je ne lui donne rien d'autre s'il ne veut pas de ce que j'ai préparé", "Mon fils refuse d'aller sur le pot, alors qu'il va avoir deux ans, comment faire ?", "Si mon enfant ne mange pas son plat, il est privé de dessert".

Je ne saurais pas tellement dire pour quelles raisons mais ces raisonnement me perturbent, mais ils me mettent mall à l'aise.

(suite…)

Share Button

On a le droit

parapluie

Ce soir, un cri d'alarme, un big up à toutes les mamans, tous les papas épuisés. Après un burn-out pro, et un burn-out maternel, j'ai juste un message à faire passer à toutes celles et ceux qui s'interdisent d'aller mal. Je voudrais juste vous dire qu'on a le DROIT.

(suite…)

Share Button

Contre-nature

heart-love-romance-valentine

C'est contre-nature. Je le dis, et je le redis. Je ne changerai pas d'avis. Non, ça ne "passera" pas. Non, ce n'est pas l'affaire de "quelques semaines". Et en un sens, j'ai pas envie que ça passe, tu vois.

De quoi je parle ? De la séparation mère-enfants. Du travail. Oui car comme tu le sais, j'ai retrouvé depuis peu le chemin du bureau. Alors, certes, je suis ravie de pouvoir fuir la maison de temps en temps et échapper aux cris, aux chamailleries, aux chouins-chouins, aux couches et aux nez morveux. Certes. Mais la plupart du temps, quand je ferme la porte de la maison le matin en partant, je pleure.

(suite…)

Share Button