J’ai envie d’écrire. Et pourtant je suis paralysée. Je veux dire, j’aime écrire, tu le sais, je l’ai déjà dit plusieurs fois : ici, c’est ma catharsis, mon exutoire. Je voudrais écrire sur des choses légères et plaisantes mais je n’y arrive pas. Je suis paralysée.

Par quoi ? Par des idées noires et maussades qui tournent en rond dans ma petite tête. On est dans la merde. Voilà, c’est dit. Pas la merde de tous les mois quand il te manque 100, 200, 300 ou même 500 euros pour boucler tes comptes, non. La grosse merde. Celle dont tu ne te sors pas.

Tous les jours, des mises en demeure, des relances, des menaces, des frais supplémentaires parce que tes paiements ont été rejetés. J’essaie de rester forte. J’essaie aussi et surtout de rester digne. Mais ce n’est pas facile.

Pas facile, quand à la caisse du supermarché tu dois reposer des articles car tu avais mal compté et que tu n’as pas assez pour tout payer, sous le regard excédé des gens qui font la queue derrière toi (soit dit en passant, je ne souhaite pas à tous ces connards condescendants de se retrouver un jour dans la merde).

Pas facile, quand tes choix se résument à comment bien utiliser cette pièce de 2 euros que tu tiens dans ta main, car tu sais que tu n’en auras pas d’autre avant un certain temps.

Pas facile, quand tu n’as pas de quoi payer la place de ton fils à la sortie théâtre avec l’école.

Pas facile quand tu vois ton reflet fatigué dans la glace, mais que tu n’as plus de quoi te faire belle dans les placards de ta salle de bains.

Pas facile, non. Mais le plus dur, ce n’est pas de vivre tout ça. Comme je le disais, j’essaie de rester forte. Ce n’est pas en pleurant et m’apitoyant sur mon sort que mon compte en banque va se remplir.

Non, le plus dur, c’est de continuer à faire semblant.

Le plus dur, c’est d’aller travailler la boule au ventre tous les jours en se demandant si on arrivera jusqu’au travail parce qu’on me menace de suspendre mon titre de transport.

Le plus dur, c’est de parler avec ses copines de goûter, de couture ou de pain, comme si tout allait bien.

Le plus dur, c’est de faire un chèque en bois pour régler les dépassements d’honoraires du spécialiste qu’on consulte pour son fils parce qu’on a trop honte de dire à la secrétaire qu’on est interdit bancaire.

Le plus dur, c’est de continuer à sourire quand on te parle des soldes, ou quand on t’invite à boire un verre. Mais que tu ne peux pas.

Le plus dur c’est de continuer à avoir de l’empathie ou de l’enthousiasme pour les autres, pour leurs soucis ou leurs projets, alors qu’au fond de toi, tu vires aigrie.

Le plus dur, c’est cette peur qu’on ressent à chaque appel chaque mail, chaque lettre qu’on reçoit. Cette peur qui nous empêche de dormir. Et si on nous prenait notre maison ? Et si on me prenait mes enfants ? Et comment je vais faire quand je ne pourrai plus prendre le train pour aller travailler ?

Je voudrais juste dormir, et attendre que le jour se lève sur une vie plus douce, moins angoissante, moins centrée autour de ce poison qu’est l’argent, parce qu’au fond, moi, l’argent, je m’en fiche bien. Mais je ne peux pas. Je dois continuer, je dois avancer. Pour moi, pour eux.

Et je voudrais dire aussi, que ça peut arriver à TOUT le monde, comme ça en un claquement de doigts. La vie qui bascule. Alors aux personnes qui parlent de « cas soc »,  en disant que quand on veut on peut, et que quand on peut pas assumer, mieux vaut ne pas faire d’enfants ou autre, qu’elles sachent que personne n’est à l’abri, même pas elles. J’ai deux boulots, mon mari a monté son entreprise. Alors non, on reste pas les bras croisés à attendre que ça se passe, et oui, on fait tout ce qu’on peut pour se sortir de là.

On va s’en sortir, je le sais. On a pas le choix de toutes façons, et puis j’aime bien trop la vie pour rester assise à la regarder être une pute.

PS : Ne le prends pas mal, mais ce n’est pas la peine de me dire que ce n’est que du matériel et que l’essentiel est ailleurs, on le sait déjà. Mais tu comprendras aussi que quand ta vie se résume à choisir entre un litre de lait OU un paquet de pâtes, le matériel, c’est quand même essentiel.

Voilà. Il est 12h20, on est le jeudi 19 janvier et je ne sais pas si je publierai cet article intime, ou non. Si vous le lisez, c’est que l’envie d’en parler aura été plus forte que la honte et la tristesse. Si vous ne le lisez pas, ce n’est pas grave, c’est juste que j’aurai préféré le garder pour moi.

 

 

Share Button

73 comments on “Le plus dur”

  1. Quel courage ! Quel courage d'arriver à tenir, malgré tout, pour toi, pour eux, pour votre famille !… Et d'en parler ! J'ai la chance de ne pas "comprendre" votre situation (pourtant, mon mari et moi ne bossons pas plus que vous deux, on a probalement juste eu plus de chance avec nos boulots "bien rangés"). Je ne sais pas quelles sont les aides possibles en France mais ça doit exister aussi, après je ne sais pas quels sont les crièteres d'accès (et en quoi elles consistent), il ne faut pas avoir honte; comme tu le dis; ça pourrait arriver à tout le monde ! J'espère que votre situation pourra s'arranger rapidement, que personne ne suspendra ton abonnement de train ou autre – et que ton patron te fera une belle augmentation + bonus 😀 Et si jamais un jour tu passes par Bruxelles, on ira au resto ensemble, c'est moi qui invite (et celui avec des jeux pour les enfants, parce qu'on est pas suicidaire hein 😉 ) – parce que je ne sais pas trop quoi faire d'autre -et même si on ne se connait pas vraiment. Courage !

     

  2. Je t'envoie plein de chaudoudoux… Je connais les galères… Ca fait des mois qu'on n'arrive pa s à boucler les fins de mois, qu'on est à 1€ près. Sauf qu'on fait semblant… de l'extérieur ça ne se voit pas… On a une BMW (ce que les gens ne savent pas c'est qu'elle a énormément de  kilomètres…) alors les gens ne s'imaginent pas qu'on puisse être en galère en vrai. L'homme se ruine la santé à bosser 12h par jour dehors quel que soit le temps 6j/7. Moi, je cumule 3 activités différentes pour arrondir les fins de mois…
    Pourtant on n'est pas dépensiers, on flambe pas… Non, mais on n'a juste pas de chance… On n'a des voitures qui nous posent sans arrêt des soucis, car on n'a pas les moyens d'en acheter une récente… Et puis quand c'est pas le moment, bah y a le chauffe-eau qui meurt… et puis… voilà, ce genre de "petites" merdouilles qui finissent par te mettre dans la mouise sérieusement…

    Alors on vivotte… En espérant qu'un jour ça finira par être moins compliqué.

    Je t'envoie plein d'ondes positives. Le regard des autres, même s'il est difficile à supporter, n'y fait pas attention. Oui, ça peut arriver à tout le monde. Un jour on m'a dit : "bah si on n'a pas les moyens on fait pas d'enfants. Faut penser à leurs études aussi"… Oui… ok… mais à un instant T on peut avoir une situation convenable et 10 ans plus tard se retrouver dans la mouise pour X raisons.. ou l'inverse, être dans la galère et puis 10 ans ou 15 ans plus tard, souffler enfin. On ne contrôle pas tout dans la vie…

    Je t'embrasse :-*

    Courage <3

  3. Tout d abord je te souhaite beaucoup de courage et surtout tiens bon… ton article me touche particulièrement nous aussi nous sommes deux a travailler j ai un petit garçon je suis enceinte de 2 mois et la  c est la merde… les impots et diverses taxes qui viennent de nous etre saisie.. notre maison qui coute énormément en entretien. 

     

    Je pense a toi parce qu hier j avais 4 euros et qu il me manquait des eponges du gruyère et du pain et hier je me suis sentie mal d etre a nouveau enceinte alors que je devais compter pour acheter ces 3 trucs.. demain c est un jour nouveau mais ca n enleve pas notre peur d aller a la,boite au lettre.. notre peur que le cheque de la nourrice soit refuser.. ma culpabilité de mettre un nouvel enfant dans ce dur monde.. oui mais voila on va se sortir de cette mauvaise passe tout comme je te le souhaite on va se battre meme si pour l instant le ciel est bien trop nuageux pour voir un rayon de soleil..

     

    Amicalement, alicia. 

  4. Je commente très peu sur ton blog, un peu plus sur instagram mais je te suis depuis longtemps. Ca m'est arrivé, lorsque j'étais en fin d'étude. À devoir magouiller un prêt étudiant et un prêt permis pour me payer à manger. On s'en sort, c'est dur mais on s'en sort. Et on est plus fort après parce ce qu'on sait ce que c'est qu'être dans la merde, jusqu'au cou. On devient fourmi et je crois qu'après on le reste toute sa vie. Et quand on réussi enfin à remettre 20€ sur son compte épargne, je crois qu'on est fier d'avoir réussi. 

    Je te souhaite de sortir vite la tête de l'eau, toutes mes pensés vont vers toi et ta famille  

    Mille bisous. 

    Maïté

  5. Je suis tellement désolée de ce qui vous arrive ! Plein de courage et d'ondes positives de ma part. Gros bisous. 

  6.  Mais tu n'a pas fait les soldes? Je parie que comme moi tu à ton "placard pleins de frigues que tu ne met plus" sérieusement j'ai l'impression de lire mon histoire. Et après lire ton texte j'ai un mélange entre bon, il y à pas que nous et,  putain, ce n'est pas juste.

     

  7. Je t'envoie plein de chaudoudoux, même si ça ne remplit pas le compte en banque et j'espère que votre situation va s'arranger vite. 

    Que bientôt vous pourrez retrouver cette légèreté d'avant. 

    Tu n'es pas seule et je pense qu'on peut t'aider, tu n'as qu'à demander ♥ (souvient toi pour le sapin)

  8. Aujourd'hui je viens te lire, ça faisait longtemps. Tu n'es malheureusement pas seule. Je ne suis pas dans cette merde à l'heure actuelle mais des personnes autour de moi le sont. Peut-être as-tu songé à un dossier de surendettement ? Aux rachats de crédits (s'il y en a) ? Des étapes difficiles mais parfois salvatrices.

    Je t'embrasse, j'espère que c'est un mauvais passage, je te souhaite que ça se rétablisse vite.

  9. Comme je me reconnais dans ces mots, cette situation…

    Problèmes de santé à répétitions, galère de taf, des couteaux dans le dos par des soit-disant amis…

    Quand on vient se plaindre à toi en disant : "Je suis grave en galère ce mois-ci, je suis à moins 50€ sur mon compte !" et que toi intérieurement tu pleures car c'est pas à moins 50 que tu es mais moins 2000€…

    Que les chèques en bois tu les accumules tant qu'ils t'en restent et qu'ils sont encore acceptés même si tu sais que pour un chèque de 10€ pour de la nourriture, tu vas te taper 8€ de frais…

    Que ton homme part au travail le lundi matin et rentre le vendredi soir complètement épuisé (chauffeur routier en convoi donc les averses et les -10C° il se les prend dès 6h du matin dans la gueule sans même avoir prit une douche ou un petit déj…) et que "pour ce week-end", en un regard il t'interroge savoir si enfin on va pouvoir se le faire ce petit resto en amoureux pour nos 14ans de vie commune et que toi tu lui réponds une fois de plus non toujours pas possible…

    Que tes enfants te réclame juste un Mcdo pour leur anniversaire avec son Happy Meal à 4€ et que tu n'as pas ces putains de 8€ !!! (oui parce qu'ils sont trois mais que uniquement 2 menus font leur bonheur)

    Enfin bref que chaque jours est un combats pour garder la tête hors de l'eau et que tu demandes quand est-ce qu'on va arrêter de t'appuiyer dessus à coup de factures.

    Mais chaque jours j'ouvre insta, facebook, snap et j'ai cette maman de mon âge et ses deux adorables petits petits bonhommes qui m'aide à garder le sourire et à relativiser notre situation. 

    Merci à toi Delphine et merci à ton petit Oscar d'être "le copain" de mon petit bonhomme de 3 ans qui est fan de ses vidéos. Comme il dit : "Il joue pas avec moi mais je l'aime bien, il est rigolo Oscar ! ❤

    Courage à toi et ton homme, je vous souhaite que cette putain de roue tourne.

    P.S : Désolé mais j'avais moi aussi besoin de parler et pas grave si t'as pas tout lu !!!

     

     

  10. Tu n'as pas honte ma douce. Je suis passée par là aussi. Et aujourd'hui les jours sont enfin plus doux. Ils vont arriver pour toi aussi j'en suis certaine. Je vous souhaite beaucoup de courage et un peu de chance

  11. Coucou, 

    Je ne commente jamais, mais là je vais faire une exception parce que c'est important… J'aimerai ne pas avoir a te dire ça mais : merci … Merci de mettre des mots sur ce que je vis, je ne réponds même plus au téléphone quand y'a un appel inconnu, masqué… 

    On m'avait dit : fais des études supérieurs tu auras un boulot  et un bon salaire… Résultats j'ai un bac+4  et je vis du RSA avec un enfant… Je mens a mes parents pour ne pas leur dire que je ne vis de rien, ou pas grand chose… Je cumule les entretiens mais sans succès… Je me demande des fois si ça va finir par s'arranger ou pas mais je ne vois pas le bout  du tunnel pour le moment, j'aimerai ne plus calculer les budgets, là j'ai 20e pour tenir jusqu'au 6fevrier à deux… Enfin je me dis qu'au moins la petite à la santé et ça c'est le plus important pour moi…

    Par contre as tu pensé a aller voir une assistante sociale? Je sais que ça fait un peu peur mais elles peuvent vraiment aider en fait, et il ne faut pas hésiter.

     

    Courage a vous 4 j'espère que les choses s'arrangeront rapidement pour vous. 

  12. Bon courage à vous. Chez nous cet une période aussi difficile malgré que l'on travaille tout les 2 et sa arrive plus vite que l'on croit…on a 2 enfants aussi on se serre les coudes et ont reste fort mais pas facile tout les jours…bon courage en attendant.

  13. comme je te comprend, en effet, tu n'es pas la seule à vivre cette situation, malheureusement on est de plus en plus nombreux dans ce cas là. Chacun à son histoire et les raisons pour lesquelles on est dans cette situation, pour ma part, j'essaie de faire au mieux, et je me dit que la roue tourne et qu'un jour ou l'autre ça ira mieux et qu'il faut prendre son mal en patience.

    je te souhaite plein de courage, et penses à toi.

  14. Que te dire à part que je suis de tout coeur avec toi ! Que je connais malheureusement trop bien ces discours à la con culpabilisant, qui ne viennent, bizarrement, que de personnes qui ne sont pas et n'ont jamais été dans le besoin, le vrai. Celui qui te fait te demander si tu vas pouvoir te nourrir, te soigner, t'habiller…

    Nous n'avons pas grand chose, nous sommes à trois sur un salaire, c'est découvert tous les mois et j'ai toujours peur que ça nous arrive aussi. Grâce à nos parents à tous les deux, nous avons pu sortir de notre HLM et avoir un peu d'économie donc si tu as besoin, pour régler une facture pressante, faire les courses la semaine prochaine, peu importe, surtout n'hésites pas. Vraiment. Ils nous ont aidé, sans que nous ayons à le demander (j'aurais jamais osé, pourtant c'est la famille). Alors si je peux à mon tour donner un coup de main. J'espère surtout ne pas te froisser ou te vexer. 

    Quoi qu'il en soit, je t'embrasse fort et je vous souhaite à tous les deux de vite retrouver la sérennité :-*

  15. Tu parles de honte, mais tu ne dois pas. C'est très courageux de le dire et d'oser t'exprimer. On est énormément à cacher ce "petit secret honteux". A refuser des verres, restos, cinés entre copines pcq pas la tunes :'( … J'en veux surtout à ce pays, ou les gens qui bossent comme des malades ne peuvent pas vivre dignement :s

    Ca va aller, tu vas gêrer!!!! et merci d'avoir partager, tu n'es pas la seule et ca fait du bien de te lire 🙂 

    • Mais ça donne juste envie de t'aider, ça!!! As-tu osé glisser quelque chose de ta situation à des proches ? Si ça arrivait à une amie je serais tellement triste de ne pas pouvoir l'aider ! D'ailleurs je ne connais de toi que ton blog mais je veux bien t'aider moi ! Car oui, ce n'est que de l'argent, mais ça fait mal quand il manque, et encore plus face aux enfants. 

       

  16. Je lis chacun de tes articles, de tes statuts fb et je ris souvent devant tes photos instagram mais ne prends que rarement la parole. Pourtant cet article m'a donné envie de te montrer que je suis là. On ne se connait pas et on ne se rencontrera certainement jamais mais je me suis dit qu'un peu de soutien, même d'une inconnue ça ne pouvait pas faire de mal :).

    Je fais partie des gens qui "ne roulent pas sur l'or". Moi et mon compagnon croisons les doigts chaque jour pour qu'aucune tuile ne nous tombe sur la tête (de notre côté nous jouons plus sur les problèmes vétérinaires grâce à mon chat Ikea qui porte très bien son nom puisqu'il est réellement en kit!) mais nous ne sommes pas les plus à plaindre. On dit souvent que l'argent ne fait pas le bonheur. Je me doute que le Hibou et le Gluts t'apportent mille fois plus de bonheur que de l'argent. Mais, ne nous leurrons pas, ces maudits bouts de papiers aident quand même….

    Je crois que mon commentaire est un peu décousu, je ne savais pas en le débutant ce que je voulais te dire, j'ai juste voulu t'apporter un petit peu de soutien et j'espère y être parvenue, malgrès peut-être ma maladresse.

    J'espère que tu accepteras le câlin virtuel d'une jeune inconnue qui ne te souhaite que du bonheur et de la joie à toi ainsi qu'à ton mari et à des deux adorables bouts de choux.

  17. Courage parce qu'il en faut dans ces moments là.

    C'est pas facile non plus ici mais on essaye de s'en sortir de boucler les fins de mois.

    Vous allez y arriver et merci à vous d'avoir eu l'honnêteté de le dire et de montrer que vous êtes comme tout le monde

  18. Courage! Les problèmes de sous cest assez courant, les gens ont honte mais cest pas à nous d'avoir honte cest ce système pourri qui est honteux! Je le souviens que ado y'a eu un moment où on a mangé beauxoup de crèpe au sucre et de   Pates.Le moins cher selon ma maman! Mes parents ont eu des problèmes de sous: un papa au chômage longue duré puis au RSA. Bon ba on a survécu aujourd'hui tout va bien, mon père a retrouvé un job et est fonctionnaire ils ont enfin pu payer leur dettes après un dossier à la banque de France et la vie est plus facile. Mais je dois avouer que cette situation me fait redouter l'idée d'être un jour à mon compte. Je connais beaucoup de gens qui vivent difficilement de leur activité à leur compte. 

  19. Je ne sais aps quoi dire à part courage. Vos mots m'ont vraiment touchés…

    Bien sûr que le matériel compte, ceux qui dient le contraire n'ont jamais manqué de rien…

    Et surtout n'hésitez pas à passer un appel à l'aide…

  20. Comme çà me rend triste de te lire. Quand une maman ne peux pas offrir un minimum à ses enfants, çà doit etre terrible. Tu as beaucoup de courage pour nous raconter tout çà. Je sais que ce que je demande est difficile à faire, mais la prochaine fois que tu ne peux pas payer une sortie scolaire à ton fils, pourrais-tu me demander de la lui offrir? Bon courage!!!

  21. Je suis jeune maman et découvre depuis peu la blogosphère mamans bébés famille etc…je ne sais plus de quelle façon j'ai atterri sur ton blog que je fréquente régulièrement depuis le début de cet été. 

    Je je suis très touchée par ce post et sa sincérité. Pas plus tard qu'hier, je me disais que ce que j'aimais dans ton blog c'est qu'il reflète la vraie vie. Pas de poussettes à 1000€, pas de pulls pour minots en cachemire à plus de 100 boules, pas de baraque sortie de ideat ou milk. Et ouais la vraie vie parfois, souvent, c'est vraiment la merde pour certains, pas question de soldes chez smallable même à 60%, de dernière poussette stokke, de crème pour le visage de bebe à 25€….

    Je te remercie donc de remettre les choses à leur place au milieu de toutes ces futilités et j'admire ta sincérité.

    Je ne peux que souhaiter que tout s'arrange peu à peu pour toi, pour ta famille.

    mon boulot fait que je pourrais peut être te donner quelques tuyaux, (non je bosse pas chez cofidis!) n'hésites pas à me contacter via l'adresse mail que je laisse et moi aussi je t'envoie un panier plein de chaudoudoux 

     

     

  22. Je ne sais pas quoi dire… Je n'ai pas d'expérience personnelle à te livrer non plus. Je peux juste te dire  (et c'est une certitude) que la roue tourne et que je pense fort à vous. 

    "Just believe" <3  

     

    Ps: (quitte à passer pour une tarée) si tu en ressens le besoin (ou l'envie), je peux te tirer les cartes. N'hésites pas à me contacter (meme si ce n'est pas dans l'immédiat – on a parfois besoin de temps-). Becos! 

    Vanessa 

  23. Que j'ai mal au coeur en te lisant aujourd'hui … 

    Je sais tellement ce que c'est, cette boule au ventre permanente où tu te demande comment tu vas faire pour manger, comment tu vas payer tes factures. J'ai la chance d'avoir une maman en OR derrière qui supporte tout ça et qui m'aide financièrement alors qu'elle aussi se sert la ceinture.

    Je vais bientôt être une maman moi aussi et je me demande chaque jour comment je vais faire pour assurer les besoins de cet enfant. 

     

    Alors même si ce n'est que des paroles, car je n'ai même pas les moyens de t'envoyer 2€, bah sache que t'es pas toute seule, qu'il faut en parle, que ca fait du bien de vider son sac de temps en temps et que tu n'en reste pas moi une super maman qui fait tout pour ses enfants. 

    Courage ma jolie Delphine, la roue tourne et bientôt ca ne sera qu'une mauvaise passe derrière vous. 

    Gros bisous à toi, les loulous, et ton mari qu'on oublie bien souvent. 

  24. Helllo, je ne sais pas si tu connais ce groupe d'entraide Facebook, aucun jugements, les personnes sont vraiment de bons conseils et aident autant qu'ils peuvent avec des défis à réaliser pour réussi à passer le mois … 

    bref je pose ca la : https://www.facebook.com/groups/976276749102927/

    ma famille est passé par la j'avais une dizaine d'année, ma mère qui peut pas retiré 200fr au distributeur, elle qui se prive de viande et mange un œuf… beaucoup de familles passent par la, mais la roue tourne, aujourd'hui tout le monde est propriétaire à paris de son petit appart et on savoure chaque instant 

    le soleil n'est pas très loin Delphine 

    des bises 

  25. Vous parlez de tout tellement bien ! Vous n'avez pas à en avoir honte, j'espère au moins que cela vous "soulage" un petit peu d'en parler ici ! Votre situation me touche ! Quand j'étais petite, mes parents galeraient mon papa avait eu un accident et les frais qui étaient engendres par les avocats et les hôpitaux ne permettaient pas à ma maman, qui ne travaillaient pas pour s'occuper de nous, de joindre les deux bouts. 

    Depuis un certain temps la roue à tourné et jai de la chance de les avoir et qu'ils puissent m'aider quand moi aussi je galère un peu ! Cest pour cela qu'aujourdhui j'aimerais vous aider par quelque moyens que ce soit.

    Merci de me dire si je peux vous envoyer des petits choses qui pourraient vous réchauffer le cœur à tous ! Et surtout n'ayez pas honte

  26. Oh Delphine ça me fend le coeur de lire ça… déjà à Noël je savais que c'était compliqué,  mais je pensais pas autant… ça me fend le coeur et en même temps ça me rassure, même si le mot est mal choisi j'en trouve pas d'autre, de voir qu'on est pas les seuls à travailler et ne pas s'en sortir… Ici on relativise, on se dit que la roue finira par tourner, mais on se demande bien quand… Courage à toi et ta famille, je te souhaite de tout coeur que votre situation s'arrange… ♡

  27. Ton article résonne en moi.. Avant tout allait bien.. Et puis mon fils est décédé et nous avons déménager.. sauf qu'un enterrement ça coûte cher et puis au même moment un déménagement  (qui étais vital) sauf que la lois exige qu'on paye 3 mois de suite 2 loyers.. sur un seul salaire.. c'est 1400 par mois qui sorte du salaire de mon mari plus l'enterrement de notre petit amour (qui en passant n'a toujours pas de pierre 3 ans après car ça coûte trop cher) 

    Depuis on est l'itteralement dans la m*rde ya pas d'autre mot, je compte chaque mois mes courses au centimes près.. j'ai perdu 80kg en 4 ans mais je n'ai pas les moyens de m'acheter des vêtement  (heureusement que j'ai une petite soeur) mon mari non plus parce quon fait passer notre fils avant nous.. nous ne sommes pas depensier et pourtant on s'en sort pas.. 

    On a le droit à rien de l'état mais par contre l'état lui nous en demande toujours plus.. on en est même arriver à ce marier civilement pour payer moins d'impôt lol.. la grosse blague bref oh comme ton article résonne en moi.. courage avec le temps on verra le bout du tunnel du moins je nous le souhaite .. 

    • Oh comme j’ai envie de te serrer fort… Et moi je suis là à geindre alors que la vie a été si dégueulasse avec vous… Je pense très souvent à vous (tous les jours en fait mais je te le dis pas pour pas que tu appelles la police haha), tu es une femme et une maman extraordinaire, alors moi, je SAIS que vous sortirez de ce foutu tunnel, et que vous en sortirez grandis et plus forts. En revanche si vous pouviez en sortir vite, ce serait bien, et moi je serais la plus heureuse. Je t’embrasse très fort.

  28. Me voilà en pleure juste avant de partir chercher mes fils à l'école. 

    Je me reconnais dans presque tout ce que tu as écrit, sauf que moi je n'ai pas de travail, et ce n'est pas faute de chercher, et de faire des kilomètres pour les entretients!

    Ici la viande c'est le luxe qu'on réserve aux enfants, monsieur mange sur son lieu de travail 5 jours par semaine, les deux repas important, donc il mange encore convenablement, pour moi c'est plus dur. Et quand je veux me faire comme les enfants, je n'arrive même pas a manger, la culpabilité me coupe l'apétit. 

    Les factures s'accumulent, les huissiers ne téléphone tous les jours, la fosse septique a merdé, faut la faire vider, et nous on a des bouchons dans les canalisations du coup, on passe notre temps a démonter la tuyauterie dans le vide sanitaire pour vider au mieux. 

    On n'arrive plus a garder la tête en dehors de l'eau, sourire devient difficile, quand le téléphone sonne j'en pleure d'avance. 

    Alors j'espère tout comme toi,qu'un jour la roue tourne, qu'on sorte de tout ça, et qu'on pourra nous aussi dire que l'argent ne fait pas le bonheur. Mais une chose est sur, l'argent fait le malheur!!!!! 

    Bon courage, on finira bien par s'en sortir (j'espère). 

  29. Tu n'as aucune honte a avoir, je pense qu'aujourd'hui on est un peu tous dans le même cas.

    Notre propriétaire a enfin décidé de m'envoyer ma facture d'eau et charges de l'année 2015-2016 depuis août, je l'ai reçu ce mois ci avec un loyer d'un montant de 850€ par mois au lieu de 630€ à l'habitude juste après les fêtes ou j'ai déjà du négliger mes filles pour Noël car pas beaucoup de moyen, je vis dans un T2 de 35m2 avec mes 2 filles et un petit imprévu car les loyers sont trop élevé pour nos simples petits revenu (oui parce qu'on fait moins 1100€ chacun) et nous ne sommes pas priopritaire pour un HLM

    tout les mois je serre les fesses et n'ose plus ouvrir la boîte aux lettres par peur de voir une lettre de cette foutu banque qui me dit que mon chèque ve être refusé si je rebouche pas mon découvert (au cas ou j'aurais un compte caché) avoir l'angoisse et le nœud au ventre du numéro inconnu sur mon téléphone 

    refuser à mes enfants un macdo, un jouet, des bonbons par ce que 4€ c'est 4€ 

    Alors oui on se contente bien de de qu'on a, et quand j'entend pourquoi tu déménage pas c'est trop petit et trop cher…. Parce que j'ai pas ta chance, mes filles ont une chambre, un toit au dessus de la tête voilà le principal 

    lorsqu'il faut sourire et que t'a envie de pleurer bref pour tout ça on a toute honte on se cache toute et oui on a vécu la galere ça nous ai tombe dessus on avait rien demandé mais voilà on est la y a pas le choix et moi a l'inverse je souhaite a toutes ces personnes qui savent tout mieux que les autres et qui savent mieux critiquer que respirer de prendre ma place et je leurs souhaite qu'un jour ça leurs arrive de passer de plus 3000€ par mois à moins de 2000€ on verra si c'est aussi facile 

    en tout cas de gros bisous et une grosse pensée on est des Warriors les meilleures on va s'en sortir bon courage a toi

  30. Coucou, 

    La vie est injuste , du jour au lendemain tout bascule et je ne peux que te comprendre ayant vécu cela durant 3 ans avec un bébé. À ce poser des questions sur tout et rien, se remettre en question. Courage je sais que dans ta situation tu as du mal à en voir le bout mais un jour tu le verras et tu souffleras . Nous avons réussi à s'en sortir et de cette expérience on en ressort plus fort et moins matérialiste et plus "économe". L'importance c'est l'amour que tu apportes à tes enfants , et le reste il ne s'en souviendront pas 

  31. Delphine,

    Je pense qu'heureusement que tu as des enfants, car ils te donnent la force de garder la tête hors de l'eau, sans eux c'est plus facile de se laisser glisser…

    Mon mec est etudiant et je ne bosse pas pour pouvoir garder nos enfants. Cette situation serait impossible à Paris mais ici à dresde le coût de la vie nous permet de nous en sortir.

    J'ai bientôt 30 ans et il m'arrive encore d'appeler ma mère " au secours" pour me dépanner de 50€. C'est honteux mais c'est la vie. Si tu gagnais un euro à chaque fois que tu me faisais rire ou sourire alors tu serais déjà très riche.

    Je ne suis pas dans une situation beaucoup plus confortable que la tienne mais tout de même un peu plus pour avoir de quoi manger et vivre plus ou moins sereinement. 

    C'est peut être une goutte d'eau dans l'océan mais si tu l'acceptes, je peux tout de même donner un petit peu, pas grand chose mais de quoi t'aider à respirer 1 jour ou 2. Parce que Gustave est trop chou avec ses barquettes de lu dans chaque main 😉 Un petit virement c'est vite fait alors n'hésite pas à me contacter en privé si le coeur t'en dit.

    Avec tout mon soutien et en espérant des jours meilleurs,

    Marine

  32. Comme ton histoire me fait écho …… le découvert qui n'en fini plus de grossir , les lettres de relances cantine , labo etc… qui finissent en mise en demeure , faire des courses la boule aux ventres car pas sur de pouvoir tout prendre et regarder nos 3 têtes blondes et se culpabiliser à mort de pas être capable de leurs offrir mieux même si au fond ils manquent de rien ! Sourire,  jouer avec eux même quand le coeur n'y est pas , entendre les résumés des sorties soldes à la sortie de l'école et faire genre . Malheureusement on a beau faire de son mieux , parfois sa suffit pas parce que c'est sa aussi la vie , pas juste pour tout le monde . C'est usant moralement,  physiquement de tout donner tout le temps , de ne jamais pouvoir mettre son cerveau sur off . Sache que tu n'es pas seule , que tu as aussi beaucoup de courage , bien plus que moi qui n'ose pas en parler , et que par ton récit tu fait encore du "bien aux autres" , on se dit que d'autres connaissent tout sa …… je te souhaite beaucoup de courage et que la roue tourne pour toi , pour nous tous pour qui la vie ne fait pas beaucoup de cadeaux !

  33. Comme je peux te comprendre, ma petite famille a vécu la même merde… oui avec des crédits à la consommation car seuls eux acceptaient de recouvrir notre découvert de -1500… Je ne vais pas m'étaler sur ma situation mais la seule chose qui nous a aidé à se sortir de cette merde a été de faire un dossier banque de France… et ça nous a bien aidé…

  34. Je t'ai écris un premier commentaire une fois sur un article où je trouvais que tu étais un peu trop négative et agressive à mon goût envers ceux qui jugent, les média, …

    Et maintenant c'est mon deuxième commentaire ! Car je n'ai qu'une envie, t'aider un petit peu, à ma manière.

    Envoie-moi un email avec ton adresse et un truc dont tu as besoin. Du maquillage? des trucs pour tes fils? un mois de métro? dis moi un truc comme ça tout de suite.

    Tu as fais un énorme pas en exposant tes problèmes.

    Accepte l'aide.

    J'ai lu aussi entre tous les commentaires de familles aux pb similaires qu'une cagnotte pourrait être lancée. Je pense que c'est une super idée et toutes celles qui comme moi on les moyens de faire qqch (je ne dis pas que je peux donner 3000€, mais un coup de pouce de 50€) pourraient juste vous aider, sans rien attendre en retour. 50 +50 +50 +50 … ça peut peut être vous apporter une bulle d'oxygène.

    Tu as mon mail. J'attends le tien.

    L.

    • Merci. Je ne sais pas quoi dire, je suis très très touchée. Je ne pensais pas te retrouver ic à vrai dire ! Et que tu prennes le temps de me tendre la main, c’est juste… une leçon de vie. Alors je te dis merci, vraiment merci. Pour la main tendue mais aussi pour cette leçon.

  35. Il faut beaucoup de courage pour écrire ces quelques mots … Vous allez y arriver, j'en suis certaine ! Et oui le matériel est essentiel . Le jour où nous nous sommes retrouvés sans rien ( compte bancaires clôturés, déchéance du terme pour nos prêts ) c'est la terre qui s'ouvre sous tes pieds. Mais comme tu le dis si bien , il y a les enfants , la vie quoi ! Alors, qu'on a seulement envie de se mettre dans un petit coin , attendre que ça passe , il n'y a pas d'autre choix que de se lever, continuer et se battre .On a déménagé dans un tout petit appart . Nous avons tout vendu, les meubles, le peu de bijoux que j'avais , même mon alliance , j'ai eu le coeur déchiré . J'ai pleuré des kilomètres mais on s'est relevé . Petit à petit … Aujourd'hui cela fait 7 ans , notre situation est toujours fragile et j'ai bien souvent la peur de ne pas y arriver.Mais vous vous relèverez , bien plus fort et surtout tous ensemble .

    • Je n’ai pas réussi à mettre ma bague sur gage… trop difficile… alors je comprends ta tristesse et ta détresse. Il n’empêche que tu prends quand même le temps de me tendre la main et de me laisser ce petit mot d’encouragement. Je suis extrêmement touchée, merci.

  36. Courage miss, je crois qu'un un moment où l'autre de notre vie on se retrouve dans ta situation, ce n'est pas facile comme tu le dis et tu fais tout pour vous en relever!! Continue ainsi ! Il faut te liberer comme tu l'as fait en ecrivant ici j'ai toujours montrer pate blanche meme quand on etait au plus bas ! Que les huissiers ont toqués…

    Gros bisous 

  37. Je vous envoi plein d ondes positives pour que vous trouviez la solution pour vous en sortir Je suis séparée, un petit garçon, un petit salaire, je vis bien mais je compte tout car je sais que la limite de bascule n est pas loin… malheureusement toutes ces situations sont bien trop courantes! COURAGE à toutes

  38. Je vous souhaite des jours plus doux !! On ne devrait pas avoir honte de cette situation .. etre dans la merde cest pas une honte .. jai aussi été dans la merde après une séparation jai été en couple 8 ans et une infidélité .. je l'ai mis dehors  .. jai laissé mon appart pour éviter les loyers impayés etc .. jai un petit garçon et cette petite pièce de 2e les chèques en bois .. je sais ce que ça fait aux tripes .. mais apres la tempête vient le beau temps ! Vous verrez la vie n'est pas une pute elle finit par vous donner ce que vous méritez .  

  39. Tu sais j'ai été aussi dans la merde. Y a 3 ans. Le père de mes enfants m'a caché ses dettes. On s'est retrouvé à -2000€. Et je te parle pas des fois où il a fallu que je laisse le caddy à la caisse .. ma petite avait 18mois. J'ai encore l'image en tête ma petite assise dans le caddy avec une petite rose à la main. J'ai ravalé mes larmes et ça a été la pire truc de ma vie. Je ne suis d'ailleurs jamais retourner dans ce magasin jusqu'à y a quelques mois avec une copine. Il m'a fallut deux ans pour en sortir. Deux ans. Je ne vais pas te dire que c'est que matérielle parce que c'est bien plus que ça je le sais pour y être passé. Même en faisant attention on se retrouvait dans la merde tout les mois. Mais j'ai fais face pour deux. Et deux ans plus tard seulement notre compte n'a plus été à découvert pour la première fois. Alors bats toi, sois forte. Et puis tu as des gens formidables autour de toi , saisie cette chance aussi. Moi je n'avais personne, je me battais seule. Seule parce que même lui s'en fichait quand c'était moi qui devait appeler ou expliquer notre situation. 

    Je te souhaite bon courage , ça prendra le temps mais tu en sortiras. 

    Bises 

  40. plein de courage je vous en souhaite 
    n'hesitez pas à faire un dossier de surendettement perso j'ai été dans cette situation et c'est ce que j'ai fait je suis fiché 8 ans mais ma vie s'est adoucit un juge a déterminé la somme maximale que je pouvais rembourser mensuellement et mes créanciers ont été obligés de s'y plier et au bout de ces 8 années de remboursement (j'ai gardé mes moyens de paiement cb et chéquier) le reste de ma créance est annulée 😉 (encore 3 ans et demi)
    je vais participer symboliquement à votre cagnotte pour vous faire un petit clin d'oeil 
    les gens qui ne sont pas passé par là ne peuvent pas comprendre mais ne vous inquiétez pas le regard des gens n'est pas le plus important 
    courage 

  41. Comme beaucoup je me retrouve dans tes mots et ta situation.. C'est dur de compter chaque euro, de dire non plus souvent qu'à notre tour aux enfants lorsqu'ils veulent quelque chose.

     

    J'aime pas broyé du noir et je vois la vie plutôt en rose qu'en noir même si j'ai passé un mois de Décembre à beaucoup pleuré sur notre situation qui a viré au cauchemar presque du jour au lendemain… Mais je suis sûre qu'on aura des jours meilleurs. En attendant, on budgte et on réduit au max les dépenses. 

     

    Bon courage pour tous ces jours difficiles à venir. Après la pluie vient le soleil ! Je crois qu'on l'attend avec impatience, juste pour pouvoir souffler. Pour vivre et plus seulement survivre…

  42. Bonsoir,

    Je suis très triste en lisant cet article… J'ai passé beaucoup de temps sur ton blog pendant ma seconde grossesse, et je reviens de la piscine où j'ai été avec ma fille dans un joli sukkiri bleu acheté chez maman naturelle bien sûr (grâce à tes conseils). Et je venais prendre un peu de bon temps à lire tes articles… 

    Triste et révoltée! Je ne comprends pas qu'en 2017 des familles puissent se retrouver dans des situations si délicates! Je suis maman solo avec deux petits bouts, et ça a été compliqué financièrement pour moi aussi. C'est un peu plus simple ces derniers temps, on respire un peu.

    Je ne peux que te souhaiter à toi, et à toutes celles qui ont également commenté, que la roue tourne très vite, comme elle semble avoir tourné pour moi.

    Il ne faut pas avoir honte, c'est cette société qui est mal faite! N'hésite pas à aller frapper à toutes les portes! Tu payes des impôts, tu devrais avoir droit à des aides de l'état!! Va exposer la situation à ta mairie (la mienne m'a payé une partie de ma dette à la crèche l'année dernière), au conseil général (ils m'ont proposé des bons d'alimentation, mais j'ai eu honte de passer le cap), à la CAF… Fais appel à une assistante sociale qui peut peut-être juste t'aiguiller vers les bons services. Je ne suis sans doute pas la première à te donner ses conseils, mais si ça peut aider un peu. 

    Et pour les sorties, ou spectacles, de ton petit bout, tu peux parler de la situation aux instit'. Elles peuvent prendre sur l'argent de la coopérative scolaire! Cela se fait, même si ça reste discret. 

    Courage à toi, et à toutes les familles dans la galère.

  43. Je ne commente que très peu mais ta situation me boulverse car je ne sais que trop à quel point la vie peut être complexe et basculer. Tu n'es pas seule bref là tout de suite c'est que des mots. Tu es forte, ta famille aussi, tu n'es pas seule et ici on t'envoie beaucoup de courage

  44. Ton texte m'a mis les larmes aux yeux car je l ai vécu. Je sais ce que c'est cette peur de ne pas s'en sortir. Courage

  45. Coucou,

    Je n'ai jamais commenté sur ton site même si je te lis régulièrement. Maman de deux jeunes enfants, je me retrouve souvent dans tes billets "ras-le-bol" qui me touchent ou me font sourirs. Aujourd'hui je suis particulièrement touchée ton post. Je ne peux pas dire que j'ai déjà connu ta situation mais j'ai vu ma famille s'en rapprocher dangereusement. Je n'ai pas eu à choisir entre 1L de lait et des pâtes mais j'ai aussi dû faire des choix. Des choix que je n'avais jamais eu à faire avant et que je n'avais jamais vu personne faire dans mon entourage. Comme toi, je n'ai pas osé en parler longtemps. Petit à petit, j'ai commencé à faire quelques allusions autour de moi à des amies proches. Voyant leur réaction, j'ai été de plus en plus précise sur notre situation. Et j'ai été surprise par la bienveillance de leurs réactions. Je ne sais pas pourquoi on doute de la capacité de notre entourage à se montrer bienveillant face à nous. Peut-être qu'on se sent coupable de notre situation et on pense que notre entourage va nous montrer du doigt et nous accuser (comme on sait le faire siiii bien nous-mêmes…). En réalité, il n'en est rien. En parler, permet de souffler, trouver du soutien, de l'amour et parfois même de vraies solutions qui nous permettent d'avancer.

    Bref, comme beaucoup, ta situation me touche énormément et ça me fend le coeur de savoir qu'il y a des familles qui vivent dans cette situation. J'aimerais aussi pouvoir te donner un coup de pouce. Pas de somme extravagante mais comme disait ma grand-mère italienne: "tutto fa brodo". (en gros: on peut faire du bouillon avec tout) Et j'aime bien cette idée que, mises bout à bout, des petites choses en font des grandes (ou des bonnes en parlant de soupe). Bref, je peux faire un virement bancaire, envoyer une enveloppe avec des sous, envoyer qqchose par courrier (mais je ne suis pas sûre que ce serait l'option la plus "rentable" puisque je n'habite pas en France donc ça me semble plus sensé d'envoyer directement des sous. Tu seras plus à même de savoir en quoi ils te seraient le plus utiles).

    Bref, je ne commente pas souvent mais du coup je ponds un roman quand je le fais, ha ha, je suis désolée. Mes mots ne vont pas résoudre les soucis à la base de ton mal mais j'espère qu'ils t'auront apporté un petit peu de consolation en sachant que tu n'es pas seule et que ce n'est pas de ta faute. Tu es forte et je n'ai pas de doutes que petit à petit vous sortirez la tête de l'eau! Plein de pensées pour toi et ta famille! 

    Claire

    P.S. Tu peux VRAIMENT m'écrire un mail et me dire ce que tu préfères. 😉 Si je le proposes, c'est que je le ferai pour de vrai.

      • Merci pour ta réponse qui m'a fait tout plaisir. 🙂 (j'avoue que ça me fait tout bizarre d'avoir une réponse d'une personne dont j'ai l'habitude de lire le blog… C'est un peu comme si une des idôles de mon adolescence avait répondu à mes lettres de fan, ha ha ha….)

         Ton amie a eu une superbe idée! Merci à elle et bravo à toi parce que j'imagines que ce n'est pas facile de relayer l'information. Je crois qu'on peut dire que tu as fait un premier pas énorme en publiant ce message et j'espère que le retour tant financier qu'humain te fera tout le bien que tu mérites!

        Une grosse bise et plein de courage!

  46. Je lis ton blog en "sous-marin" depuis un petit moment maintenant, et je n'ai jamais commenté.

    Mon Dieu que cet article m'a touché… Je suis moi même Maman d'un petit garçon de 13 mois, qui fait mon bonheur au quotidien, un vrai rayon de soleil. Nous ne roulons pas sur l'or, mais nous ne comptons pas l'argent en fin de mois et pouvons même nous payer quelques "extras".

    Alors tu vois ce soir, j'avais prévu de retourner faire les soldes pour mon fils, et de m'acheter un nouveau rouge à lèvres. Et bien non. Tout cela me semble vraiment futile maintenant. Alors je vais plutôt rentrer directement chercher mon petit amour, et ce budget que je m'étais consacré pour aujourd'hui, je vais plutôt aller le déposer sur la cagnotte que ton amie a ouvert pour toi (quelle chance d'avoir une amie pareille !). je rentrerais sans vêtements pour mon Thomas (qui n'en a d'ailleurs pas plus besoin que ça), et sans rouge à lèvre (dont je n'ai pas besoin non plus !), mais le coeur plus léger, rempli de l'amour que toute cette solidarité internet peut parfois porter.

     

    Je te souhaite que tout s'arrange vite, que le soleil se lève enfin et que vous sortiez de la pénombre. Je t'envoie mes plus douces pensées.

  47. Je te comprend tellement après une liquidation judiciaire il y a 4 ans on a encore du mal à sortir la tête de l'eau même si tout est réglé concernant le pro niveau privé c'est pas facile. tout les mois nous sommes dans le rouge monsieur travail comme un fou et moi aussi on a une fille de 2 ans et un bébé qui arrive en juillet et c'est pas toujours facile. on ne part pas en vacances on ne fait pas de folie mais nous sommes toujours dans le rouge à la fin du mois. Même si on s'en sort quand même ce n'est pas tous les jours facile. On positive et on se dit que la roue finira bien par tourner. Du moment que mes enfants sont en pleine forme c'est tout ce qui compte. J'espère que ta situation s'arrangera en tout cas je n'en doute pas. Courage 

  48. Très bel article et très touchant, je vous suis depuis un petit bout de temps sans jamais commenté, vous êtes tellement vraie et vous me faite sourire, ce n'est pas facile d'écrire un tel article. Mais vous au moins vous n'êtes pas une de ces blogueuse qui sont dans la m… jusqu'au cou et qui parle de dossier de sure….t, mais à côté ne cache pas leur cookeo, leur mc do ou kfc, leur cadeau de noël qui coute une blinde ou encore je ne sais, elles n'ont pas honte, ces gens là m'écoeure au plus haut point. Vous, vous posez vos mots et vous avez peur pour vos enfants, vous comptez ce qu'il vous reste dans votre porte monnaie, je vous tire mon chapeau vous êtes une maman en or et une battante. Alors oui la route va être longue mais vous aller y arriver. Courage

    • Ben tu sais, j’ai chez moi des moyens de portage qui valent un peu d’argent (pas énormément non plu shein) et un Companion aussi. Ce sont des cadeaux (Companion et certains porte-bébés), et les moyens de portage dont je parle ont une immense valeur sentimentale. Bien que plus que dans la merde, j’ai choisi de ne pas les revendre (j’en ai revendu certains quand même) parce que vendre un cadeau, je ne sais pas, je trouve que ça ne se fait pas. Donc si tu venais chez moi, tu serais peut-être tentée de te dire que je suis une nantie, que je n’ai qu’à vendre ci ou ça pour que ça ailler mieux. Bon déjà, il nous faudrait une dizaine de Companions haha, mais surtout non, je ne suis pas une nantie, mais j’ai énormément de chance, je suis entourée de personnes extraordinaires, qui m’aiment et me gâtent. Tout ça pour dire que l’habit ne fait pas le moine et que juger sur des instantanés ou ce que les gens choisissent de montrer, ou non, c’est parfois réducteur, bien souvent erroné. Et merci, oui, on va y arriver, j’ai le moral tout en haut grâce à vous !

      • Je suis totalement d'accord avec toi, vendre un kdo ça ne se fait pas, et puis franchement vendre ça ou ça c'est pas le but surtout quand ils ont une valeur sentimentale, je disais simplement qu'il y a des personnes qui sont dans la merde, qui se plaignent mais qui montre quand meme leur achat ou leur resto ou autre et que j'ai du mal avec ces personnes, ça reste mon point de vue.

         

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *