20131225_150107

Nuit de merde. Une nuit comme je les redoute, une de celles qui m'angoissent. Une de celles où, excédée, j'ai fini par craquer et hurler sur mon fils de se taire et d'arrêter de se moquer de moi. Comme s'il faisait exprès, le pauvre, de ne pas arriver à dormir. Oui, mais c'est pas pour rien que la privation de sommeil est une technique de torture employée à Guantanamo, hein. Prive les gens de dodo, et ils deviendront fous, diront et feront n'importe quoi. Dans mon cas, de la merde en barre.

Le souci, vois-tu, c'est qu'Hibou a une toute petite grosse tendance à confondre "parents" et "gens de compagnie". Mais si, tu sais bien, au 16e siècle, les nobles n'avaient rien d'autre à foutre que de se tourner les pouces (genre "ah nan, j'suis noble, j'peux pas travailler heeeiiiinnnn !"), et à l'époque, il y avait des personnes dont c'était le métier d'être là pour eux , histoire d'éviter qu'ils se fassent chier comme des rats morts. Oui mais voilà, en tant que Maman (et Papa Hibou en tant que Papa), je peux le rassurer s'il a peur, le consoler s'il est triste, lui donner à manger s'il a faim, ou à boire s'il a soif, le carresser et le câliner s'il en a besoin. Mais je suis pas là pour lui tenir compagnie entre minuit et 3h du matin, bordayl ! 

Sauf que Monsieur a l'air de penser que si. Fight parent vs. child (un peu comme Man vs. Wild mais en pire). C'est tellement dur d'avoir des besoins à l'opposé, ou du moins pas du tout synchro avec ceux de son enfant, que ça peut rendre zinzin. Genre moi, à 2h du matin, j'ai besoin de DORMIR. Bon ben lui, apparemment, il a besoin de me regarder dans le blanc des yeux. Juste ça. On parle pas. Je n'allume pas la lumière (il me rend zinzin mais pas bête, quand même !!). Je ne peux pas le poser sous peine de hurlements dans les feuilles. J'ai essayé le cododo en mode "si tu veux, tu dors sur moi et moi je ferme juste un peu les yeux pendant ce temps-là". Non. Hibou, il veut me regarder, et éventuellement me mettre les doigts dans le nez ou les oreilles. "Pas dodo, Maman". Siiiiiii MAMAN VOULOIR DODO là, parce que Maman est au bout de sa vie.

Attends, là je t'en parle avec humour, mais quand ça t'arrive en pleine nuit et que ça dure vraiment 3h, t'es pas dans le même état. Après le bib de la dernière chance (celui où s'il se rendort pas après, ça pue du luc mais grave de chez grave), le changement de couche (dans le noir, à la lueur de la veilleuse, je suis prête pour le Masterchouf de la couche, je pense), la vérification de la température, les berceuses, les cajoleries et que sais-je encore, ma patience a tendance à s'émousser un peu. Surtout quand au bout de 6 tentatives de (re)coucher, on en est au même point. Ah non, pardon, plus tout à fait puisque maintenant l'immeuble entier est réveillé, les hurlements hibouesques atteignant un nouveau palier sonore à chaque essai.

Au bout de 3h de "je joue à mettre mes doigts dans ton nez" et "oh que tu es belle, on dirait une oeuvre d'art (abstrait je précise pour ceux qui iraient s'imaginer que j'ai la grosse tête), laisse-moi t'admirer à la lueur si flatteuse de ma veilleuse (qui diffuse une lueur verte, tellement parfaite pour mettre en valeur mon teint de déterrée)" entrecoupés de "AAAAAAAHHHHH", de "OUIIIINNNNNNN" et de "BOOUUUHHHOOUUUHOOOUUUH", j'avoue que j'ai fini par le coller dans son lit en braillant moi aussi "MAIS TAIS-TOI DONC !!! T'ES DANS TON LIT, TOUT VA BIEN !! ET MOI JE RETOURNE DANS LE MIEN !!", et je suis sortie en claquant la porte. Quel sang-froid ! Quelle maturité ! Ri-di-cule… Affligeant. Oui mais quand c'est ça ou tu risques de finir par punaiser le Hibou au mur (pour rester politiquement correcte), mieux vaut avoir le courage de fuir. 

Evidemment, quand c'est comme ça, on se relaie avec Papa Hibou, qui soit dit en passant part bosser tous les matins à 4h30 (vis ma vie d'artisan, bonjour !). Sauf que si moi je suis moyennement patiente, lui ne l'est pas, mais alors, pas du tout. Donc en général, au bout de 15 minutes, Hibou se prend une petite volée de bois vert et se voit remettre au lit fissa. Pendant ce temps-là, il est évident que personne ne dort, ni moi, ni les voisins (hum hum, oups), donc j'ai un peu de mal à voir l'intérêt du relais parental dans de telles circonstances. A part dans le cas extrême de la NDM bien sûr, où là, c'est pour éviter la chair collée sur les murs. 

Bref, j'ai fini par laisser Hibou pleurer, chose que je hais, mais que je hais… mais bon, quand y a plus de jus, y a plus de jus ma bonne dame ! J'ai été prendre un Donormyl et je me suis recouchée pendant que je laissais Père et Fils se débrouiller sans moi. Adios la Mamounette, qu'on me laisse en paix ! (A mon tour de me la jouer noble du 16e siècle tiens).

1h30 plus tard, je suis à nouveau réveillée par des hurlements, tiens, tiens, tiens… Volume sonore proche de celui d'un avion au décollage… Bon ben y a plus de jus mais là, j'en connais un, voire deux qui sont au bout du bout de la roulette. J'y go. Je trouve Papou, je lui dis que je prends le relais, il lutte 2 secondes puis me refile le Hibou sans insister plus. Et là, ô miracle !! Monsieur tombe comme une mouche. Il devient la poupée de chiffon que j'espérais secrètement voir depuis des heures, bouche ouverte, tétine tombante, ronronnements et soupirs d'aise.

OUH PUTAIN !!! J'y crois pas !! Enfin ! Attends, Delphine, calme-toi sinon il va ressentir l'accélération de ton ryhtme cardiaque et il est capable de repartir comme en 40. Là, c'est le moment que tu attendais depuis des heures, sans plus oser y croire et en même temps, maintenant qu'il est là, si petit, si doux, innocent et fragile, j'ai limite plus envie de le remettre dans son lit… (Les mamans sont schyzo, tout le monde sait ça) Je le fais quand même car mon lit m'appelle…

Enfin, que je crois, que je crois ! Parce qu'évidemment, après 3h à entretenir le moral des troupes, et à se la jouer ascenseur émotionnel (mais attention, on parle de l'ascenseur de Willy Wonka, pas celui de chez Mamie), ben le sommeil euh… il est PARTI ! -__-

Et sinon, je t'ai déjà parlé des NDM ?? 😀

Share Button

28 comments on “NDM”

  1. Courage,si ça peut te réconforter tu n’es pas seule à vivre ce calvaire (moui ça réconforte moyennement…). Bon j’avoue le mien il se rendort facilement, mais bon les réveils à 13 mois quoi ! On m’avait pas prévenue !
    Ça m’est arrivé aussi de lui gueuler dessus au bout du bout du rouleau, après énorme vague de culpabilité et en général j’appelle le padre ou je le reprends direct et je m’excuse. Si j’avais de la famille qui habitait dans le même coin que moi j’aurai demandé de venir le garder une nuit de temps en temps comme cadeau de noel, d’anniversaire, de fête des mères…!

    Ça va passer, on en rigolera plus tard…ou pas. Perso je suis traumatisée !

    • J’avoue que j’ai de la famille pas très loin, mais des mamans qui ont elles aussi des petiots donc bon… et un boulot accessoirement… Bref, je n’ose pas trop leur demander et leur refiler le zozo… Ma maman n’est pas loin non plus mais elle bosse aussi, et avec des horaires décalés, et puis elle est plus toute jeune non plus, du coup, pareil, j’ose pas lui refiler le week-end, jours de repos tant attendus quoi !

      Non mais comme tu dis : ça va passer, hein. HEEEEIIIINNN ???? 😀

  2. Ah les nuits comme ça, elles sont interminables ! On croit qu’on n’en verra jamais le bout. Et la journée du lendemain…pfiouu !
    Mais ça fait du bien de te lire, de voir une maman nor-male, qui craque, qui crie parfois, qui meurs de fatigue devant la lumière glauque de la veilleuse, une vraie maman quoi 😉
    Ici parfois il fait des sortes d’énormes colères en pleine nuit, il est bien réveillé mais hurle à la mort. Lit, bras, bercements, chansons, rien n’y fait, il huuuurle en tapant des pieds et des mains, il est en furie. Après avoir essayé mille fois de le rassurer et de le cajôler, maintenant tant pis, je lui explique qu’il doit se calmer seul et qu’il a assez de ressources en lui pour y arriver. Je culpabilise un peu de l’entendre continuer mais c’est ça ou ma santé mentale qui y passe, et finalement il se calme plus vite sans nous donc on a finit par s’y résoudre.

    De toute façon si je passe 3 h à essayer de le calmer et qu’il reste en furie => je culpabilise, je suis une mauvaise mère puisque je n’arrive pas à l’apaiser. Je le laisse pleurer => je culpabilise, je suis une mauvaise mère de le laisser seul. Bon bah quitte à culpabiliser, autant le faire en dormant . Ah ah.

    • Mais tu arrives vraiment à dormir si lui il braille à côté ? Moi le souci c’est que même avec le sboules Quies et l’oreiller sur la tronche, je l’entends et ça me vrille les boyaux ! Enfin, ceci dit, il m’arrive souvent de faire comme toi, car même en journée, il peut être épuisant, et des fois, je lui dis « Je n’ai plus de jus mon petit, donc tu fais ce que tu veux, tu joues, tu papotes, tu t’occupes mais moi, je vais me poser dans mon coin 5 minutes »… Et franchement ça fonctionne plutôt pas mal ! Mais la nuit… la nuit… C’est plus dur de rester peace je trouve !

      Après, il y a des fois où je l’entends pas, genre hier soir vers minuit, son Papa m’a dit qu’il avait braillé en mode cauchemar, mais qu’il avait eu la flemme d’y aller. Moi je n’ai rien entendu et 5 minutes plus tard, il dormait à nouveau… Comme quoi !! 😉

  3. C’est vrai que des fois, pour sa propre survie mentale, mieux vaut laisser bébé pleurer que de s’énerver après lui… Courage pour ta journée, parce qu’après une nuit pareille, ça doit pas être facile de carburer…

    • Arf… Au bout d’un moment on apprend à faire avec. Je peux pas dire qu’on s’habitue hein, mais bon… J’arrive de plus en plas à rester calme, à lâcher prise. Au bout de 14 mois, il était temps ! Mais il m’arrive encore aussi de m’énerver hein ! Hahaha !

  4. oh purée, j’ai exactement les mêmes chez moi en ce moment, les NDM, les vraies !!!! Le plus impressionnant c’est son (nouveau) volume sonore ! Des hurlements de bête !!! Pfffffff le seul truc c’est de se dire que c’est une phase. Et aussi essayer de mettre le curseur sur « ah mon petit bonhomme a besoin de moi, quelle chance, un jour il sera un vilain ado poilu et boutonneux qui ne parlera que pour demander ce qu’on mange ce soir, alors profitons en » 😉 Quand ons e dit ça, on devient toute douce et ça passe 😉 Courage,je penserai à toi à 3h du mat’ la nuit prochaine ;)))

    • Hahaha je crois qu’on est pas mal dans ce cas-là !! Mais dans ces moments-là, j’avoue que je peine à relativiser. J’essaie de penser aux personnes qui galèrent pour avoir des enfants, à ceux qui en ont perdu, bref, des choses affreusement gaies n’est-ce pas… Et bien franchement, quand je suis défoncée au milieu de la nuit et que je vois Hibou qui me regarde en mode « on est bien là hein ? », ça marche pas du tout, j’ai juste envie de l’assommer et de retourner dormir !!!

  5. Je suis une abonnée des NDM donc je compatis vraiment! Bien vu pour les « gens de compagnie » lol, c’est tout à fait ça! Sauf que moi, pas de relais car il n’y a qu’avec moi qu’il y avait une chance que MisterBB se rendorme…Bref, ça ne met pas du tout dans de bonnes dispositions c’est clair! J’ai déjà été bossé avec 3h de sommeil et qq au compteur, ben, ça pique. Heureusement qu’à l’approche de ses 4 ans, la situation s’améliore grandement. (ouais 4 ans, je sais pas comment j’ai fait! lol)

  6. Non mais ce post est juste à mourir de rire ! Merci beaucoup, mon vendredi matin en est tout égaillé !! Et puis c’est tellement vrai tout ça, tant qu’on a pas d’enfant on ne sait pas ce que c’est la vraie fatigue, celle qui te rend complètement zinzin, limite possédé !! Bref, heureusement ça ne dure pas très longtemps cette période, et après on arrive même à y repenser avec un brin de nostalgie (enfin vite fait quand même ^^) ! Bon courage !!

    • Ravie de t’avoir fait rire !! C’était un peu le but, faut bien dédramatiser un peu ! 😉 Parce que c’est vrai, la VRAIE fatigue, avant d’avoir des gosses, ça compte pas, ça existe pas ! Hahaha ! Moi je vais pas avoir le temps d’être nostalgique puisqu’on va enchaîner sur les pauses bouffe de bébé 2 d’ici quelques mois ! Mais tu sais quoi ? Il me tarde… (Comme quoi, faire des enfants rend vraiment zinzin !! 😉 )

  7. Je compatis pour les NDM
    Et je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule qui peut craquer vers les 3/4h du matin après plusieurs heurs de hurlement non stop … -_-

    Et pour réagir au commentaire de bcommeb, avec cette magnifique culpabilité qui nous suis quelques soit la solution choisie … #jesuisunemauvaisemère …

    • Ah mais non, nous ne sommes pas seules !!! Je crois même qu’on est BEAUCOOOUUUP !!! Mais, très peu à le dire, hélas ! Enfin, pas tellement si j’en crois les blogs que je lis, il y a pas mal de NDM et de mamounes qui craquent dans le coin hahaha ! Comme tu dis, la culpabilité nous poursuit, quoiqu’on fasse, c’est jamais évident… Raaaah là là, dur métier que celui de parent !!

  8. Heureusement ici les NDM sont assez peu nombreuses mais c’est clair que ça rend dingue le manque de sommeil….et moi perso je perds toute patience quand c’est comme ça….mais ici en général NDM = nouvelle dent qui fait chié sa race….ou maladie….donc on essaie d’être compatissant malgré tout mais c’est DUUUUUUUR quand toi tu veux dormir

    • LA CHAAAAANCEEUUUUUUH !!!!! Ici, à chaque fois que j’ai osé penser « Oh tiens, on dirait que les NDM sont derrière nous » euh… ça m’a jamais porté chance hahaha ! Donc maintenant je dis plus rien !!! Ici aussi, je soupçonne grandement les dents mais bon… Genre 3 mois qu’aucune n’a percé, on commence à trouver qu’elles ont bon dos les dents ! 😉

       

  9. Abonnée aux NDM ici aussi!
    Les réveils nocturnes interminables, rhahala, la souffrance mentale, les espoirs écrabouillés par un mouvement trop brusque, les pleurs intérieurs(bah ouais tu vas pas pleurer devant le môme, alors tu t’imagines dans ta tête en train de chialer de fatigue), les envies de lui hurler « ferme la et pionceeeuh! », les relais avec l’homme qui, comme le tiens à une patience parfois très réduite, etc.

    Des fois j’me dis que ça doit être top d’être avec un homme insomniaque, il s’en foutrait d’être réveillé la nuit, il s’occuperait du môme toooooutes les nuits, et moi je pioncerais <3

    • Détrompe toi !!!!
      À moins d’avoir un vrai insomniaque (du genre qui dort vraiment jamais/jamais), le temps de sommeil de l’insomniaque est encore plus sacré : résultat, il n’a aucune patience et arrive te sortir le matin qu’il a mal dormi à cause du petit alors que c’est toi qui t’es levé … ‘-_-
      Par contre, le mien est un insomniaque du soir, donc quand bébé est réfractaire au sommeil, je le file à son père et vais me coucher à 22h. Comme ça, j’ai déjà un peu dormi lors des pleurs de 1/3h 😉

      • Hahaha je vois trop l’insomnique te dire « Nan mais laisse tombre, j’ai trop mal dormi à cause de Bibou… » euh, t’as envie de mourir aujourd’hui ou bien ?? Ceci dit, je peux comprendre aussi que le sommeil d’un insomniaque soit carrément sacré ! Ici le mari n’est pas insomniaque mais a des horaires décalés qui font que, que ce soit à 22h ou 3h, les pleurs sont souvent pour ma pomme, même si bien entendu je peux compter sur lui en cas de grosse dèche nocturne, genre confusion totale entre maman et dame de compagnie pour jouer au bridge… Et heureusement qu’on est deux, ce n’est pas de trop !

  10. Bon… soyons honnête… j’ai hésité à commenter ! Parce que Bordel quoi!! Mon cerveau avait enfoui ces bads souvenirs mega super loin (assez pour qu’on signe encore pour un nouveau baby!)
    En tout cas j’admire ton courage 😉
    Et merci de m’avoir redit quand même, je me prépare psychologiquement maintenant 😉

  11. arf…..je connais bien le problème…..ma solution est toute simple, je lui laisse un crédit de 5 réveils de 10min max, ou 1 réveil de 45min, et après, si elle continue la comédie, c’est rideau, retour au lit, elle dans le sien, moi dans le mien, et je COUPE LE BABYPHONE! Elle est prévenue, namého!

    • Ici, point de babyphone… Et dans un 3 pièces, avec des murs en papier, même avec les boule sQuies je l’entends le bougre ! Mais j’ai enfin compris un truc. Il a des doudous !!!! En fait, il lui faut une tétine dans chaque main en plus de celle qu’il a dans le bec et hop, il accepte d’être dans son lit tout seul, sauf gros souci (genre prout coincé -_-), y compris sans dormir ! Youhouuuuu ! 😀

  12. NDM, je connais que trop bien… ca va bientot faire 12 mois!
    ma paupiette nous fait le coup assez souvent, bien souvent apres un calin , une tétée, un bibi elle repart au pays des rêves, mais y’a des fois ou elle estime qu’elle a fini de dormir et que c’est l’heure que maman joue avec elle, ahhh mais non à 4h du mat’, maman n’a pas envie de jouer !!!! Alors maman jette la paupiette dans son lit « tiens ma chérie, voila la veilleuse, un bouquin: Amuse toi, maman va se recoucher ! » -> à 7h du mat » elle etait encore avec son bouquin et sa veilleuse en train de bouquiner… A-t’elle redormi entre temps?…mystère !!! En tous cas, moi oui ! 😉

    • Hahaha oui c’est ça : Maman n’a PAS envie de jouer, elle a envie de DORMIR, okaaaaayyyy ??? Tu as de la chance qu’elle bouquine, ici, il balance les jouets qu’on lui met dans le lit pour faire diversion, et forcément au bout de 15 minutes, c’est chouin-chouin et il faut retourner sous peine que ça dégénère en crise de larmes… Il veut vraiment de la compagnie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *