Plus que tout au monde… ❤

Et il me semble que tu dois bien savoir que je t'aimerais quoiqu'il arrive vu ton comportement du moment. Je sais que je suis exigeante et que tu n'as que 3 ans. Je te jure que j'essaie, j'essaie d'être douce, patiente, tempérée. J'essaie d'être une bonne maman. J'essaie de te donner les clefs pour que tu sois heureux, aujourd'hui, plus tard, et même quand je ne serai plus là.

Mais c'est dur… oh que c'est dur. On ne m'avait pas dit que ce serait si difficile, que tu refuserais tout en bloc, que tu passerais des journées ENTIÈRES à te rouler par terre, que tu me hurlerais au visage parce que tu voulais mettre d'abord ta chaussure gauche avant la droite. Oui c'est ridicule d'être démunie face à son enfants de 3 ans et deux chaussures. Et pourtant…

Je suis ta Maman et je t'aime de toute mon âme. Mais je ne suis pas devin. La période où je savais te déchiffrer, te comprendre en un regard, une syllabe est révolue. Je suis exigeante, mais toi, tu attends tellement de moi… je ne suis pas omnisciente ni omnipotente.

Je crois que c'est ça la difficulté. Qu'on fasse le deuil de cette période où tout était simple. C'est plutôt bon signe finalement, tu grandis, tu te construis, tu deviens toi. Il faut juste accorder nos violons, que tu acceptes que je ne sois plus cette Maman qui sait tout et qui peut tout. Et que j'accepte le beau et grand garçon que tu deviens jour après jour.

Les larmes ont coulé au début de cet article et en le terminant, j'ai finalement le coeur léger, de savoir que tu deviens toi et qu'un jour tu te tiendras debout devant moi, toi, un homme, fier et je l'espère, heureux. 


Je t'aime.
Maman

Share Button

8 comments on “Plus que tout au monde”

  1. Mes larmes ont coulé aussi en te lisant… Car c'est exactement ce que je vis en ce moment avec mon grand qui a le même âge que le tien (et les dents du bonheur aussi !) C'est dur et par moments je frôle la crise de nerfs, mais pas de solution miracle Et pourtant qu'est-ce que je l'aime Merci pour cet article.

  2. Quel beau message d'amour. Je crois que je pourrais écrire la même chose en ce moment: c'est crise sur crise mais qu'est ce que je l'aime. J'ai du mal à savoir comment réagir parfois 🙁

  3. Oh ben…ça me tire des larmes.

    Je suis dans la même situation que vous. 3 ans et qqs mois et une incompréhension grandissante…colères sur colères, terribles d'ailleurs. Je ne sais plus comment le gérer pour que cela se passe bien. C'est "rassurant" de savoir qu'on est pas seule.

    Je vous/nous souhaite une bonne dose de patience et courage pour gérer nos petits bébés d'amour.

  4. Autant je n'ai pas vécu ça avec ma fille aînée, autant avec ma fille de 6 ans et mon fils de 3 ans j'ai l'impression que tu décris le sentiment qui m'envahit quotidiennement. Merci pour cet article qui comme tous les autres, nous font voir que l'on est pas seul à vivre ces choses là.

     

  5. Je me retrouve dans tes mots, chez nous aussi c'est la tempête. Mon fils me met hors de moi tellement il complique tout de ne pas savoir ce qu'il veut, de refuser tout, absolument tout. Je rêve de tranquilité et pourtant dès qu'il n'est pas là, il me manque. Il nous en faut de l'amour pour ne pas les jeter par la fenêtre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *