Capture d'écran 2016-01-14 00.08.45

Et on continue cavec un autre test PORTAGE, j'ai nommé le porte-bébé "One" de Babybjorn. Ouuuuh aaaaaah, je vous entends d'ici, je vois vos lèvres se retrousser et vos yeux se plisser "Quoi ?? Comment ? Un Babybeurk ?? Han, mais elle me déçoit trop !"

Avant de préparer tes cailloux et de me lyncher, je te conseille fortement de lire ce qui suit. Nan parce que moi aussi, quand j'entends "porte-bébé" et "Babybjorn" dans la même phrase, je me mets à trembler et je me dis "Pffff pas possible, y en a encore qui portent avec ça ?" et pour être honnête, on m'aurait proposé d'en tester un que j'aurais refusé.

Il y a fort longtemps, quand j'étais nullipare, j'avais vu ma copine utiliser un Babybjorn avec sa fille Mouillette. J'avais trouvé le principe absolument génial, un porte-bébé que tu peux mettre et enlever seule, sans avoir fait bac+12, c'est tout ce que je voyais. Je ne voyais pas les jambes pendantes. Je ne voyais pas le dos cambré. Je ne voyais pas les bretelles inconfortables au possible. Donc quand je suis tombée enceinte et que je me suis penchée sur la question porte-bébé, j'ai fait comme tout le monde, j'ai regardé 3 sites et été dans 2 magasins, avant d'acheter un Babybjorn. Ouais, ouais, je sais. J'ai testé. Et vite déchanté. Parce que mal au dos, parce que centre de gravité trop bas pour moi, parce que bébé mal installé (enfin c'était mon ressenti de jeune Maman car lui ne se plaignait pas)… Ma soeur a eu pitié de moi et a fini par me prêter son Ergobaby et ce fut le début de mon addiction aux moyens de portage dit "physio", c'est-à-dire qui respectent la physiologie du bébé, autrement dit le développement de son corps, et notamment de son dos.

Bref. A partir de là, je me suis dit Babybjorn, plus JAMAIS. Sauf qu'au cours de mes tribulations, je récemment suis tombée par hasard sur le modèle "One". Quand je l'ai vu, porté par un mannequin avec un poupon, j'ai remarqué quelque chose de… différent. En m'approchant, j'ai pu remarquer une assise large, différente de la forme "harnais" si distinctive (et tant décriée) de la marque. Intriguée, j'ai commencé à inspecter ce porte-bébé sous toutes les coutures, tant et si bien qu'on m'a finalement proposé de le tester.

Comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et que je suis très curieuse, surtout quand il s'agit de portage, j'ai bien évidemment accepté. Ni une, ni deux, je règle le porte-bébé, je l'enfile et j'y installe Bouchette. Première chose que je regarde, et première surprise : la façon dont il est assis. Il ne pend PAS, il est véritablement ASSIS, les jambes bien écartées, les genoux plus hauts que les fesses. Le tissu va presque d'un genou à l'autre. Presque. Alors oui, c'est peut-être pas du 100% physio mais n'empêche, rien à voir avec le baudrier de mes souvenirs. Deuxième chose, son dos. Les porte-bébés Babybjorn ont tous un insert rigide au milieu du dos, c'est l'ADN de la marque si tu veux. Cet insert peut donner l'impression que le bébé est cambré quand on regarde. Mais quand on touche, quand on passe la main, on sent bien la colonne arrondie, dans le plus grand respect de la physiologie du baby.

Capture d'écran 2016-01-14 00.08.20

Rien à voir également en terme de confort pour le porteur. L'ancien modèle que j'avais me faisait tellement mal au dos que j'ai porté deux fois avec, et que j'étais presque en larmes à peine arrivée à la station de métro. Là, j'ai porté avec sur une durée approximative d'une heure et demi, et rien à dire, avec les bon réglages, aucune douleur. C'est un pli à prendre car l'enfilage et la prise en main peuvent être un peu déconcertants, mais une fois qu'on a l'habitude, l'utiliser est un jeu d'enfant.

Bien entendu, j'ai testé avec Bouchette, alors âgé de 5 ou 6 mois, et je pense en toute sincérité que le résultat n'aurait pas été le même avec un nouveau-né. Selon moi, bien que ce porte-bébé puisse se régler pour s'adapter aux plus petits gabarits, je ne le conseillerais pas avant 4 ou 5 mois.

La grande force de Babybjorn, c'est aussi et surtout la simplicité d'installation de bébé. Une fois le porte-bébé enfilé comme un t-shirt, il suffit de tenir bébé contre soi et de fermer 4 clips et… c'est TOUT ! On peut le faire d'une main, les sangles se serrent et se desserrent très facilement aussi. Pas besoin de regarder 100 fois la vidéo ou le mode d'emploi pour y arriver.  Un autre avantange et pas des moindres : on peut installer et sortir bébé SANS enlever le porte-bébé. C'est tout bête mais quand tu dois déposer ton bambin à la crèche, ça fait juste chier de devoir se déshabiller complètement pour enlever le porte-bébé, sortir le bébé, se rhabiller… bref, rien que d'en parler ça me gonfle, alors le faire… Là, tu ouvres mets le porte-bébé "à vide", tu mets ton gilet, ton manteau, ta cagoule et ton cache-nez, tu installes ton bébé, clic-clac, tu refermes le gilet, le manteau, tout ce que tu veux et hopn c'est partir mon kiki. Arrivés à destination, tu ouvres ton manteau, clic-clac, tu sors bébé et le tour est joué. Idem pour faire les 5 mètres de la maison à la voiture, j'apprécie de ne pas avoir à me déshabiller à chaque installation !

Capture d'écran 2016-01-14 00.08.01

J'ai aussi beaucoup aimé le rabat au niveau de la nuque car Bouchette tient sa tête quand ça lui chante et s'endort très facilement en étant porté. Il n'y a que chez Babybjorn qu'on retrouve ce rabat rigide (oooh ça va, je VOIS ta lèvre retroussée et ton ai désapprobateur !) qui permet de bien maintenir la nuque si besoin est.

Le "One" offre aussi des fonctionnalités que je n'ai pas testées, parce qu'elles ne correspondent pas à notre mode de vie ou parce que j'ai à ma disposition d'autres moyens de portage plus adaptés à certains usages. Ainsi, nous n'avons pas essayé le portage face au monde, car je ne pense pas que Bouchu soit prêt ou demandeur et parce que personnellement, je trouve ça inconfortable au possible pour moi. Je préfère porter au dos pour que lui voie par dessus mes épaules, tout en se sentant en sécurité. Et bien que le "One" permette un portage au dos, je préfère utiliser une écharpe ou bien le tai-tai de Kokadi dont je te parlais ici.

En conclusion, je dirais que pour de courtes durées, des allers-retours incessants à la crèche ou à la voiture, le "One" est un bomn compromis, pour un prix plus que raisonnable. C'est un porte-bébé citadin, et surtout respecteux de la physiologie des bébés, à condition de l'utiliser correctement (comme tous les autres porte-bébés en fait). Il sera parfait pour les parents qui porteront de temps en temps et qui angoissent à l'idée de faire des noeuds en écharpe ou bien qui ont peur de ne pas savoir utiliser un préformé.

Et souvenez-vous, l'important c'est d'essayer et de trouver ce qui VOUS convient, à vous et à votre bébé ! 😉

Share Button

3 comments on “Test – Le porte-bébé ONE de Babybjorn”

  1. Je porte aussi en écharpe Jpmbb, LLa et didytai. Papa étant frileux et ne voulant pas trop se faire « chier » avec les nouages, il a craqué sur le « one » Denis et se régale de porter sa puce avec. L’assise est large et on arrive facilement à installer bébé. Beaucoup plus simple pour les papas qui se lance dans le portage!!! J’aurais préféré qu’il choisisse un manduca mais je ne suis pas mécontente de ce baby one!!! Tant pis pour les réfractaires qu’il ne veulent pas l’essayer!!!!

    • Oui beaucoup plus simple et franchement, à moins de porter tous les jours avec 2h par jour, je ne pense pas qu’il soit dangereux pour le dos de bébé, à partir d’un certain âge (5 mois environ). Après je ne suis pas monitrice, ni chirurgien orthopédique alors va savoir ! 😉 Mais je trouve ça bien que des parents qui auraient peut-être renoncé au portage autrement, s’y mettent avec le One ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *