Je voudrais…. je voudrais tellement tout un tas de choses les gars. Mais en vrai, je crois que ce que je voudrais, c'est une révolution. Une vraie de vraie. Une où le peuple s'unirait pour faire souffler un vent de révolte. Tout raser, tout reconstruire. 

Ouais je rêve. Mais tu crois qu'en 1789 les gars qui en ont eu ras le bol de la monarchie, ils ont imaginé une seconde que c'était possible de tout changer ? Et pourtant. Je crois que c'est notre devoir de rêver. D'être fous. D'oser. 

Je voudrais que notre classe politique composée d'êtres véreux, méprisants et ignares passent une nuit ou deux dans la rue en plein mois de février. Que les huissiers viennent frapper aux portes de leurs palais.

Je voudrais que Monsanto brûle avec toutes les merdes qu'il nous font bouffer depuis des années sans nous le dire, et qu'à la place poussent des champs de magnolias (quoi ? T'aimes pas les magnolias ? Bah tant pis pour toi !)

Je voudrais qu'on interdise l'huile de palme une bonne fois pour toutes, sans la remplacer par un truc encore pire que ce soit pour la planète ou l'être humain.

Je voudrais qu'on arrête de croire que tous les pauvres et les chômeurs font exprès. Je voudrais que les regards se braquent sur ces putains de patrons et d'actionnaires qui s'en foutent plein les fouilles tout en refusant de tendre la main à ceux qui en ont besoin.

Je voudrais qu'on arrête dès la maternelle de faire suer nos gosses avec un système qui ne vise, en l'état actuel des choses, qu'à les maintenir dans un état de servitude lattent tout en les poussant à s'entretuer pour être LE meilleur.

Je voudrais qu'on arrête de faire chier Josiane parce qu'elle donne le bib et pas le nibard. Ou bien Bernadette parce qu'elle roule avec sa voiture de 1972 faute de pouvoir acheter une électrique à whatmille balles. Et puis Sylviane aussi tant qu'à faire, parce que justement, elle son kiff c'est de donner le sein à ses mioches jusqu'à 3 ans et plus si affinité.

Je voudrais que le corps médical écoute les patients et les soulage au lieu de penser aux dépassements d'honoraires qui tomberont à la fin du mois. 

Je voudrais qu'on respecte les femmes pour ce qu'elles sont : des êtres humains. Ni plus, ni moins. Pas qu'on les couve, ni qu'on les dénigre parce qu'elles ont un utérus et non un pénis.

Le combat, il est pas entre nous les gars. Les dirigeants comptent tellement là-dessus. "Laissons-les se fatiguer entre eux, on est tranquille pendant ce temps-là". Le combat, il est à mener tous ensemble contre les têtes non pensantes qui nous promettent de la croissance, encore et toujours, au détriment de NOS VIES. Ceux qui ne voient pas où est le souci de rouler en 4×4 (bah quoi, y a une taxe nan ?), ceux qui nous disent de travailler plus pour gagner plus, ceux qui nous disent d'arrêter de manger du Nutella tout en se gardant bien de l'interdire, histoire de continuer à se faire du pognon, ceux qui laissent des gens dormir dans la rue, ceux qui laissent des femmes se retrouver dans la merde parce qu'elles n'ont pas de place en crèche. 

Tant que la pensée sera à sens unique, ça ne pourra JAMAIS fonctionner les gars, c'est une évidence ! C'est pas travailler plus pour gagner plus mais peut-être payer DÉCEMMENT les gens non ? Tant qu'il y aura des élus qui imaginent qu'un pain au choc coûte 10 cts, c'est voué à l'échec, je vous le dis. 

Tant que notre système sera un système où les élus se sentiront investis des pleins pouvoirs, tant qu'ils n'auront aucune notion de nos réalités, tant qu'ils continueront à affirmer qu'un flic qui enfonce sa matraque dans l'anus d'un autre être humain sans son consentement, c'est "juste une accident", ça n'ira pas. 

Un jour en cours d'histoire, le prof a dit "l'aristocratie, c'est la gouvernance du peuple par les aristos, en grec, les meilleurs. Du moins ceux qui se prétendent comme tels." Je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais alors pensé, il y a déjà 20 ans de ça "Ah mais notre démocratie n'a de démocratie que le nom…" 

Nous élisons… nous élisons qui au juste ? Une poignée d'aristos, qui Dieu merci, ne peuvent pas non plus faire TOUT ce qui leur chante mais pas loin. Et nous nous fions, dans mon cas par défaut, il faut bien le dire, à ceux qui ne sont même pas capable de remplir une fucking feuille d'impôts correctement ("oups j'ai oublié de mentionner mon Picasso, ma Rolls et mes 3 diamants, c'est grave ?"),  ceux qui prônent l'écriture du mot nénuFar avec un F (parce que "ph" c'est trop dur, tiens on pourrait pas les virer de l'alFabet d'ailleurs ces lettres ?), ceux pour qui un flutain de pain au chocolat coûte 10 cts.

D'ailleurs, le peuple réclame du pain ? Qu'on leur donne des chocolatines ! C'est dire à quel point notre monde part à la dérive.  Tous ces aristocrates élus qui vivent en-dehors de la réalité, dans un monde parallèle qui m'hallucine chaque jour de plus en plus.

Oui, mais je te le demande : que faire ? Non parce qu'en vrai je vois pas. C'est une vraie question : que faire ? Oui, que faire ma Brenda ?

 

EDIT DU 15/02/2017 : à toutes celles et ceux qui se posent la même question que moi, rendez-vous sur le site "Je vote au quotidien", qui regorge de pistes pour agir, chacun à son niveau ! Faites-le, rejoignez le mouvement ! 

Share Button

7 comments on “Que faire ?”

  1. Ma chère Delphine, oui je dis chère car je n'ai que 19 ans Et que je t'admire ! 

    Je crois bien que je te suis partout (Instagram, Facebook et Snapchat là où c'est le plus drôle ).

    Enfin, tous ça pour te dire que j'adore te lire et voir tes snaps ! 

     

    Reste comme tu est, tu est vraiment doué pour l'écriture et tu dis tellement vrai ! 

    Bisous à Gluts  et Hibou   

  2. Mais c'est pô possible tu es mon clone…!! Je viens d'écrire 8 pages (un mail Perso) qui en substance dis exactement la même chose ! (En moins bien écrit et bcp bcp moins synthétique )

    que faire… déjà se dire qu'on est de plus en plus nombreux à faire ces constats et à imaginer, espérer un changement radical… et puis faire passer le mot ! Encore un an avant de fêter les 50 ans de mai 68… et de remettre ca ?!

  3. Merci, merci, merci!!!!

    Chaque p***** de point que tu énonces me révulse. Je me sens comme toi impuissante, je rajouterai que la multitudes des combats me fait peur…

    Que faire, je ne sais pas, mais bordel, faisons-le ENSEMBLE! 

    Je rajouterai quand même que j'aimerais également qu'on arrête de faire des blagues racistes à propos de mes fils, parce qu'ils ont le mauvais goút de ne pas être tout à fait blancs, et que comble de la maltraitance, je leur ai même fait cadeau du patronyme paternel. Ils sont tellement plus merde!

     

    Belle journée, et merci pour cet article, mais aussi tous les autres que je n'ai pas eu le temps de commenter.

     

    Bises

  4. Ohlalala, j'adore, j'adore, j'adore ton article!! J'avoue, ces mots, ils me trottaient dans la tête depuis un moment et je n'ai pas osé les écrire mais c'est ça!! Tout est là, la révolte qui bouillonne mais qu'on fait pas (par peur de perdre le peu qu'on a ?) le Pourquoi? et surtout le "Et qu'est ce qu'on fait alors??"

    Flutain, on a l'impression qu'on a aucun moyen de montrer à ceux qui nous gouvernent qu'on est pas dupes, qu'on en a marre parce que le vote ne suffit pas (bcp en sont réduits à voter "contre" et non "pour" des idées) la grève, l'opposition (ahaha, on s'en fout il y a le 49-3) …

    Cet état de se dire: on vit dans un monde où une poignée fanfaronne, vit la vie de chateau et se fout du monde (gens et planète compris).

    Et bien vu pour " D'ailleurs, le peuple réclame du pain ? Qu'on leur donne des chocolatines ! C'est dire à quel point notre monde part à la dérive. " Qui résume bien le tout! et le fait que la démocratie n'en porte maintenant plus que le nom…

    :'-(

  5. Je crois effectivement que la classe politique aurait bien besoin de se remettre en question : cela leur permettrait peut-être de comprendre pourquoi les gens ne sont plus intéressés par la politique et pourquoi ils vont voter simplement parce qu'il leur reste leur sens civique.

  6. Tu as totalement raison sur le fond. Avec une nuance qui me semble importante et salvatrice : la colère, ça ne marche pas. C'est un bon déclencheur mais un mauvais procédé. Ce qui marche en revanche c'est l'élan, l'enthousiasme ! en somme ne rien faire CONTRE mais trouver des pistes POUR améliorer. Vite lu, ça semble la même chose. Pas tout à fait. Celui qui agit POUR protéger la planète a dépassé la rage pour se lancer dans l'action. Et c'est dans l'action qu'on se retrouvera tous ! Espoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *