Tu le sais, pas un jour ici sans que je porte l'un ou l'autre, ou les deux enfants. J'ai donc enrichi au fil du temps ma petite collection de moyens de portage, parmi lesquels deux porte-bébés d'appoint que j'apprécie vraiment, tant ils sont uniques en leur genre : le wacotto et le suppori. Si tu es novice, il y a fort à parier que tu découvres leur existence en lisant ces lignes, cet article est donc pour toi ! Si tu es plus expérimentée, possible quand même que tu te poses pas mal de questions sur ces ovnis du portage : viens, je te dis tout !

Le wacotto c'est quoi ?

Le wacotto est un porte-bébé d'appoint asymétrique. Autrement dit, c'est un tube qui s'enfile sur une épaule et dans lequel bébé vient s'asseoir, en appui sur la hanche opposée, sans AUCUN réglage. Il s'utilise de 7 kilos à 15 kilos ma (bon moi j'avoue que j'ai tenté avec les 18 kilos du Hibou, ça passe, mais ce n'est PAS homologué pour, OK ?). Pour l'utiliser, il est impératif que votre enfant sache se tenir assis, et vous devrez toujours conserver une main dans son dos par sécurité.

Le wacotto ne remplace donc aucunement un sling puisque vous n'aurez pas les deux mains libres en portant avec. Il s'agit vraiment d'APPOINT, pour monter ou descendre des escaliers par exemple, ou porter votre enfant quand il a un petit coup de mou en balade, le temps qu'il recharge ses batteries.Comme le wacotto ne se règle pas, il faut choisir une taille précise au moment de l'achat, et vous ne pourrez donc pas forcément le prêter aux personnes de gabarits différents du vôtre.

Le suppori, c'est quoi ?

C'est sensiblement la même chose que le wacotto, sauf qu'il y a un "sens", avec une partie à placer sur l'épaule, et une autre destinée à accueillir le siège de votre enfant. Vous trouverez un résumé des principales différences suppori / wacotto dans le point suivant. Le suppori est donc un porte-bébé d'APPOINT asymétrique, pour les enfants de 6 à 13 kilos, tenant assis seuls. Tout comme avec un wacotto, vous devrez conserver une main dans le dos de votre enfant, et vous n'aurez donc pas les deux mains libres en portant avec. Comme il ne dispose d'aucun réglage, vous devrez également opter pour une taille au moment de l'achat, attention donc à bien la choisir !

Quelles sont les différences entre wacotto et suppori ?

Et hop, un petit tableau pour tout bien comprendre !

Ce que j'aime avec le wacotto

Le gros point fort du wacotto (comme du suppori), c'est qu'il est compact et très léger. Toi-même tu sais, deux enfants en bas âge = déménagement chaque fois que tu pars faire des courses, même si c'est pour aller acheter ta baguette. Du coup, avoir un porte-bébé qui pèse 70 grammes et qui prend moins de place qu'un parapluie dans son sac, j'aime pas, j'adore !

J'apprécie aussi son côté doudou, la maille est vraiment jolie, et même que d'ailleurs, tu peux porter le wacotto en tour de cou, c'est fait pour ! Les coloris dispo ne sont pas mal non plus, tu me connais, plus c'est coloré, plus j'aime, et de ce côté-là, le wacotto passe le test ! Le tissage est aussi super aéré, ce qui en fait un porte-bébé idéal lors de fortes chaleurs.

Enfin, le vrai point fort du wacotto, c'est qu'il s'enfile en 2 secondes, sans aucun sens, pas besoin de réfléchir. On passe le bras, on passe la tête et let's go ! Très, très, très pratique quand il s'agit de porter 2 secondes et demi dans la cage d'escaliers (rien de plus chiant que de passer un quart d'heure à installer un porte-bébé si c'est pour porter 15 secondes derrière). Très pratique également quand il s'agit d'installer el nain récalcitrant à la caisse du supermarché en deux secondes.

Ce que j'aime moins avec le wacotto

Perso, la seule chose qui me gêne un peu avec ce moyen de portage, c'est l'effet rebond que je ressens parfois. Bon avec mes enfants, rien d'extraordinaire non plus vu leur gabarit, mais je trouve qu'au bout de quelques minutes, le wacotto se détend. Du coup, l'enfant se retrouve assez bas, alors que personnellement, j'aime porter haut, voire très haut. 

Ce que j'aime avec le suppori

Ben, comme son pote le wacotto j'ai envie de dire ! Il est archi compact et léger, c'est un plus indéniable. Mais au-delà de ça, j'aime vraiment son tissage assez rigide, qui le différencie de son faux jumeau. En fait, la maille ne se détend pas du tout, ce qui explique que malgré les recommandations d'utilisation, c'est souvent celui que je prends en balade avec Oscar et ses 18 kilos, car je sais qu'il ne bougera pas.

Autre point fort, le portage aquatique ! Mais oui, mais oui ! Je t'avais parlé du sukkiri, le sling pour porter dans l'eau, mais le suppori a un avantage suppplémentaire : sa rapidité d'installation ! Avec un enfant qui va vouloir aller nager un peu, puis revenir dans les bras, puis repartir… le suppori est juste parfait !

Ce que j'aime moins chez le suppori

Lorsque l'on porte un moment avec le suppori (enfin faut le vouloir parce qu'il est pas conçu pour ça au départ), on peut avoir une sensation de cisaillement, en raison de sa rigidité dont je parlais plus haut. Mais comme pour moi, c'est smplement le revers de la médaille de ce porte-bébé, cet "inconvénient" est juste une concession à faire. Et entre nous, je trouve qu'il faut porter un certain poids et sur un certain temps pour ressentir ce cisaillement.

Wacotto, suppori, lequel je préfère ?

Les deux se ressemblent mais sont aussi finalement assez différents. Oui je sais, je ne t'aide pas ! Mais si je devais n'en garder qu'un, ce serait… le suppori ! Parce qu'il a tous les avantages du wacotto selon moi, la rigidité en plus et une maille plus aérée donc plus adaptée aux baignades. Oui je sais, ce sont des détails, mais qui font pencher la balance. Après, je te parle ici de mon choix, de mes goûts ! Peut-être que les tiens seraient différents, le mieux est donc d'essayer ! 😉

Wacotto, 45 euros prix public conseillé

Suppori, 40 euros prix public conseillé

Share Button

1 comment on “Wacotto et Suppori – comparatif et avis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *