RedCross

Je dédie cet article à toutes les personnes, qui au courant de ma phobie du sang, m'ont toujours dit "Mais naaaan, tu verras, quand ce sera ton fils, tu n'y penseras même pas !!" —> DANS VOS RÊVES !

Et tant que j'y suis, la prochaine fois que je viens faire un tour ici pour vous dire qu'il ne m'arrive pas d'aventures palpitantes et que je ne vois pas trop quoi vous raconter, gifflez-moi. Ou alors rappelez-moi de me coller une gibsade (de Leroy Jethro Gibs, de NCIS), là, derrière, sur le sommet du crâne. Nan parce que côté aventures et émotions, on a été vernis hier soir.

Je n'arrive pas à a savoir si je dois en rire (vaut mieux je pense), ou si je suis vraiment traumatisée… Pour en revenir à la vue du sang, non, quand c'est ton bébé, tu n'oublies pas, tu ne fais pas abstraction. C'est juste PIRE. 10 000 fois pire. Hier, Hibou s'est fait son premier bobo.

Bon évidemment, il avait déjà eu des gamelles, des bleus, des bosses, des griffures, et même si tu te souviens, un petit souci de cordon, ahem. Mais là, il a eu mal. Je parle souvent de mon hypersensibilité en ce qui concerne Hibou. Je te laisse donc imaginer ce que j'ai pu ressentir, quand juste avant d'aller au bain, Monsieur a décidé que c'était l'heure de jouer au catch avec le parquet de sa chambre et s'est éclaté la tronche par terre.

Je n'étais pas là. J'ai juste entendu "BONK" (ce qui arrive souvent quand on a un Hibou casse-cou chez soi). En général, j'attends les 3 secondes réglementaires suivis de pleurs pour me précipiter et être sûre que tout va bien. Je suis plutôt zen sur les -petits- bobos, c'est normal, il en verra d'autres et la plupart du temps, il ne dit rien et hop, en piste ! Là, je n'ai pas eu à attendre. J'ai entendu une espèce de gargouillis infâme. Le bruit qu'on fait quand on s'étrangle dans sa propre douleur. J'ai bondi, j'ai accouru, je l'ai vu, là, par terre, presque incapable de crier tant il avait dû se faire mal.

Mon sang (haha) ne fait qu'un tour, je n'écoute que mon coeur, je le soulève, je le prends contre ma poitrine, je le serre fort, je lui dis que je suis là, je lui demande où il a mal (oui, je sais, il ne parle pas, mais ça n'empêche pas d'être à l'écoute, non ?). Et là… c'est le drame (oui, il faut bien rire un peu quand même)… Papounet qui est là, rentré tôt par miracle, me dit : "attends, fais-voir, il saigne !!"

Je deviens sourde, débile, mes jambes tremblent, je connais bien cette sensation : je panique. A posteriori, je plains mon pauvre mari, devoir gérer un Hibou sanguinolent n'était pas assez, il a fallu que j'en rajoute une couche avec mes phobies. En larmes, je lui tends Hibou. Moi, je ne peux pas, c'est au-dessus de mes forces. Déjà du sang, tout seul, je peux pas. Mais celui de mon fils ??? Jamais de la vie. Impossible. Rien que de l'écrire, je sens les palpitations revenir et la force me quitter dans les bras et dans les jambes.

Direction la salle de bain : "Donne-moi du désinfectant !"…. Du désinfec… oui, OK, c'est là ! Je continue de scotcher sur le sang, tout ce sang… Y'en a plein ses habits, le lavabo tout blanc… Mince, je ne pensais pas qu'un si petit bébé en avait autant en réserve ! Papounet, me dit de sortir, qu'il prend les choses en main, il voit bien que je suis paniquée, terrorisée. Lui, il a son brevet de secouriste, il connait les premiers gestes, il sait dire si la blessure est grave ou pas. Je reste. Je suis peut-être tétanisée, mais c'est MA chair qui est là et se tortille de douleur ! Papounet désinfecte, compresse, soigne, regarde. Il me dit que ce n'est pas grave, mais qu'il faut quand même aller à l'hôpital, pour être sûr. Il a juste été scout, il est pas médecin hein.

Deuxième crise de panique. Tu sais, moi, les hôpitaux hein… Surtout les urgences, où t'as l'impression que tout le monde ou presque est à 2 doigts de crever. On va devoir y emmener notre fils. "Marrant", je pensais l'autre jour justement : "j'espère qu'on ne testera pas les urgences avant ses 12 ans !" Bon je savais que je me trompais hein, mais à ce point-là…

On part en voiture, l'hôpital n'est pas très loin, Dieu merci. Pendant le trajet, Hibou s'endort. J'hésite : dois-je être soulagée qu'il parvienne à se reposer ? Ou bien m'inquiéter parce que si ça se trouve, il s'est cogné vraiment fort et il est juste inconscient ? Pas le temps de trancher, on est arrivés. Avec nos gueules toutes pourries, effarés, nos fringues pleines de sang, on débarque. Faut faire la queue, mais comme Hibou est un nain, ça va vite. Il n'y a personne aux urgences pédiatriques donc on passe rapidement. Juste le temps pour une dame de confondre Papounet avec un médecin (la blague) : "Oh pardon Monsieur, mais vous portez la même couleur que l'équipe soignante alors…" "Mais y a pas de mal, Madame" (LOL).

Tension, pesée, doliprane… Ouais, mais c'est quand qu'on le soigne mon bébé, là ??? L'infirmière nous demande si la dent a traversé la lèvre. Je manque de lui vomir dessus. Comment te dire que je faisais tout pour ne PAS penser à cette éventualité !? Et puis, t'as vraiment cru qu'on allait regarder nous-mêmes si notre fils s'était perforé la lèvre… Ah nan mais ça c'est TON job ! Bon, j'avoue, c'est aussi évidemment le nôtre, notre job de parents. Mais moi, je peux pas. Le sang déjà voilà, alors regarder s'il ya un trou… Ahem.

Non, apparemment, ça n'a pas traversé, mais il s'est tamponné l'intérieur de la lèvre, puis l'extérieur (comment a-t-il fait en se viandant en 5 dixièmes de secondes ? Nous ne le saurons jamais). Mon petit Rocky, avec son oeuf à la bouche, il dit rien, il est tout sage. Dans la salle d'attente, il joue, il y a une méga-cuisine avec… des PORTES qui s'ouvrent et se ferment, wouaaaaaah ! Une fois en salle de consultation, l'interne confirme, tout va bien. Moi aussi je confirme : Hibou, debout sur la table d'examen danse la lambada en essayant de se rapprocher discrétos des fils qui sortent des bombonnes d'oxygène et autres trucs zarbi qu'on ne voit que dans les hôpitaux. Limite pour lui, les urgences, c'est Disney tu vois. Ceci dit, vaut mieux ça qu eles voir comme moi je les vois, hein !

Au final, je crois que le traitement approprié aurait été un lexomil pour Maman, un whisky pour Papa et un gros poutou pour Hibou, qui de retour à la maison à englouti sa purée et son bib et est parti se coucher sans mouffeter. Ce matin, il a dormi jusqu'à 8h30, autant te dire LA grasse mat' de ma LIFE. Heureusement, il a commencé à gazouiller quand moi je commençais à me tortiller dans tous les sens en me demandant s'il avait pas un traumatisme crânien quand même… Tu parles ! Après le petit-dej, en route pour l'aventure, Jojo le Cascadog est à nouveau en train de jouer dans sa chambre, et notre vie a repris son cours. Avec quelques cheveux blancs en plus pour moi.

Share Button

22 Comments on Bobo Bébé

  1. Eh bien quelle aventure ! J’en ai le coeur battant en te lisant ah ah 😉 Moi aussi je déteste le sang et limite je t’envie, d’avoir eu Papounet avec toi pour cette ” première fois”, ma hantise est d’avoir à l’affronter toute seule en journée !

    Oui parce que nous ne voilons pas la face, ça nous arrivera bien un jour aussi,
    même si pour l’instant je mets à distance toutes les petites blagues sur ” ah quand tu es parents, tu connais les urgences par coeur ” et je m’accroche à l’illusion que ça n’arrive qu’aux autres 😉

    • Oh j’espère que ça ne t’arrivera pas !! Ou en tous cas, pas seule hein… Moi je loue le bon Dieu que le Papa ait été avec moi, parce que sinon, je pense que ça aurait été le SAMU direct, mais pour pas grand chose au final… :-/ Quant aux petites blagues… On en rit, APRES !

    • La panique TOTALEMENT TOTALE !!! Tout le monde quitte le navire !! Lol Non sérieux, gros moment de flottement pour moi, et même près d’une semaine après, j’ai peur dès que je l’entends se faire mal… Dur dur d’être maman !

  2. Oh la vache, la trouille que tu as du avoir!!!!
    Je te comprends, même si je n’ai pas peur du sang, la seule fois où j’ai vu la Bouille saigner du nez, alors qu’elle venait de prendre le parquet pour un puching ball, j’ai cru que j’allais faire une crise cardiaque!
    Le sang de nos bébés quoi! Genre le truc le plus précieux que la terre ai porté!!

    Je suis contente de voir qu’il y a eu plus de peur que de mal au final pour Hibou! Plein de bisous guérisseurs!

  3. Ma pauvre, tu m’as bien fait sourire… Tu sais , même en entant pompier et infirmière en pédiatrie, quand mes enfants se blessent et encore plus, saignent, je suis paumée, totalement… c’est le papa qui doit prendre le relais les 5 premieres minutes tellement je panique…
    La premiere fois que j’ai mouché mon fils avec le sérum phy j’en ai pleuré….
    contente que Hibou aille mieux!

    • Hahaha, le mouchage… HORREUR ! L’angoisse totale ! Je n’irai pas jusqu’à dire que je préfère les bobos, mais presque, car en cas de petits bobos, 10 minutes après c’est oublié, alors que le rhume pfffff ça dure…

  4. Hé ben quel cascadeur ce hibou….
    Contente qu’il y ai eu plus de peur que de mal! Je pense qu’on est presque toute pareil à ce niveau là quand il s’agit de nos enfants on perd pied, en tout cas c’est mon cas!
    Plein de bisous de réconfort !

    • Hahaha oui, j’y ai pensé dans la salle d’attente des urgences, genre “et moi qui me plaignais…” J’ai failli me mettre des claques mais j’avais peur qu’on m’interne alors je suis restée sage ! 😉

  5. Ohlala ma pauvre! Heureusement que dans les couples souvent il y en a 1 pour rattraper l’autre! Chez nous, c’est moi qui doit assurer car MisterPapa manque de s’évanouir ou de péter un plomb à chaque fois que MisterBB fait le cascadeur de l’extrême…Donc du coup, je dois calmer le père ET le fils…pfff jte jure! c’est pas simple 😉

    • Hahaha, en effet, je préfère être celle qui panique, entre guillemets hein, plutôt que celle qui doit rassurer et soigner tout le monde ! Moi, avant j’étais zen et un peu blasée quand Hibou faisait des cascades, mais maintenant, je perds un an de vie à chaque cassage de binette !

  6. Je suis désolée mais j’ai ri!! enfin surtout pour la lambada! A la maison avec 3 tornades c’est PapaCoq qui panique (heureusement d’ailleurs car une fois je voulais juste aller voir le dentiste le soir pour LaCrapule qui finalement a eu 3jours d’hospitalisation ahem…)
    En tout cas, je suis ravi que le hibou n’ait rien et qu’il ait une super cuisine pour une éventuelle (et très lointaine) prochaine fois!

    • Oui, effectivement, avec les enfants, mieux vaut être trop prudents que pas assez hein ! En revanche, je suis assez “contente” si on peut dire de ns ne pas être celle qui doit gérer les crises de panique de l’autre, en plus de bébé qui a mal ! Je revois la tête du Papa, il a failli me coller une baffe pour me faire redescendre dans les tours je crois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.