Ça s'arrête quand ce sentiment d'être nulle et de tout rater ?

Ça s'arrête quand ces cris du soir, et ces larmes une fois qu'ils sont couchés ?

Ça s'arrête quand ce sentiment d'être débordée alors qu'on ne fait rien ?

Ça s'arrête quand cette colère et cette irritabilité ?

Ça s'arrête quand cette fatigue ?

Ça s'arrête quand cet sentiment de passer à côté de l'essentiel, de ne profiter de rien et de tout gâcher ?

Ça s'arrête quand cette boule dans la gorge ? 

Elle revient quand l'envie, elle revient quand la vie ? 

Je suis si fatiguée… 

Share Button

15 Comments on Ça s’arrête quand ?

  1. Que dire? A part que je ressens exactement la même chose… courage c'est une phase et ca finit toujours par passer. Même si (pour ma part) jai l'impression que ça revient aussi toujours… fluctuant… 

  2. Je n'ai pas la réponse à tes questions mais je suis si triste de te lire si mal. Je t'envoie un milliard de bisous tout doux . Tu es une maman formidable n'en doute pas , tu as 2 petits garçons adorables et garnement aussi qui aime faire tourner leurs mamans en bourrique. Mes 14 et 7 ans m'ont fait devenir chèvre ce soir et moi aussi je leur cri dessus au coucher je déteste ça je culpabilise. Demain sera un jour meilleur. Gros bisous 

  3. Oh… ça m’attriste que tu te sentes comme ça après le temps passé ensemble. Il doit y avoir beaucoup de fatigue puisque tu te couches tard pour travailler. Mais quelle satisfaction que ce soit ce travail que tu as choisi, TON travail et TON entreprise. Et puis il y a la pression, celle d’échouer (mais dans quoi exactement ?), celle de ne pas atteindre les objectifs qu’on s’était fixé… Et puis se dire que toutes ces ruminations ne sont pas la réalité et revenir à l’instant présent, à la situation de maintenant en s’encourageant de pensées positives et bienveillantes, avec une respiration calme et profonde pour s’ancrer dans la réalité. 

    http://medias.passeportsante.net/balado/Reponse_de_relaxation_partie_1.mp3

    Voila pour t’aider un peu… Je t’embrasse fort. Force et courage. Paix et joie. Maxi-cœur dans ton cœur.

  4. Comme je comprends et partage ton épuisement physique et mental… 

    Je disais à mon mari il y a peu que j'en avais marre de lutter chaque jour, contre moi même, contre mes enfants, contre ce mal-être. Ça prend tellement d'énergie cette lutte perpétuelle… C'est éreintant.

  5. Bonsoir. 

    Comme tes mots résonnent en moi.

    Cela me fait dire que je ne suis pas seule à me sentir nulle.. le nombre de soirs où je me dis que je n'aurais pas dû  m'énerver  contre mes loulous, contre mon homme.. contre moi-même. . Crier quasi tout le temps..

     Hier encore, j'avais prévu des choses avec mes loulous mais rapidement, je me suis sentie dépassé, à m'énerver pour des broutilles.. Et le soir, une fois mes loulous couchés, je me suis vraiment sentie nulle.. je dirais même que je suis une mauvaise mère. Une mauvaise épouse, incapable de rien faire des petite choses que je pensais faire.. 

    En fait, ce mal-être qui prend de la place.. Et jusqu'à quand ça va durer.. 

    Et mon homme qui ne voit pas, ne comprend pas.. 

    En me relisant, je me rends compte que ça ne peut pas t'aider.. 

    Aussi Ça ira mieux sûrement demain, je te souhaite plein de courage et te souhaite de trouver ce petit truc qui pourra t'apporter du bien être et de la zénitude. .

    Des bisous pour te dire que tu es une super maman et une belle femme.. . 

      

  6. Je suis tellement comme toi à bout de ne pas me faire entendre, à bout qu elles me répondent, à bout de me sentir fatiguer et las, à bout de me rendre compte qu elles n écoutent plus, qu elles font par moment plaisir de me pousser à bout et le pire je me suis rendue compte que les 2 jours aux efluents m avaient ouvert les yeux ça m avait permis de souffler et de me rendre compte que d être à quasi 3 heures d elles je me sentais mieux que enfin j étais moi même c est horrible de dire ça

    • C’est pas horrible, je crois que ça s’appelle être lucide et ça fait partie de l’ambivalence des sentiments. Y a pas plus humain que de péter des câbles quand on se sent harcelée. Le truc c’est que moi je n’arrive pas à ne pas me sentir accaparée, et que je crois que la clef est bien làa. Arriver à mettre de la distance et à ne plus se sentir captée en permanence. La sophro m’aide pas mal….

  7. Je ne suis pas psychiatre, mais tu as l'air de faire une dépression. C'est douloureux, on voit tout en noir… Je sais que ce n'est pas très apprécié, mais les antidépresseurs peuvent faire du bien. Moi, ils m'ont sauvée…

    Si tu as envie d'en discuter, ou le contact d'un bon psychiatre (sur le 15ème) n'hesite pas à m'écrire.
     

    Tu peux aussi regarder cette vidéo, elle explique bien les choses:

    http://www.demotivateur.fr/article-buzz/savez-vous-vraiment-ce-que-c-est-que-la-depression-ce-chien-noir-va-rendre-les-choses-beaucoup-plus-claires-pour-vous–2843

     

    Courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.