Catégorie : Coups de gueule

Soirée mousse

Un jour, j’ai été en boîte de nuit. J’étais contente, c’était la soirée mousse, un truc à faire au moins une fois dans sa vie non ? Ma copine avait réussi à emprunter la voiture de son père et ma mère, malgré son instinct de (sur)protection m’avait donné son accord.

Ce soir-là, j’ai dansé dans la mousse, j’ai perdu une chaussure (bonjour l’angoisse) et j’ai mis un coup de poing à quelqu’un (pour la première et dernière fois de ma vie). Ce soir-là, je suis rentrée chez moi en gloussant, assise sur un sac plastique Monoprix en petite culotte, torse nu sous mon blouson en fausse fourrure parce que « tu comprends, mon père va nous tuer si on trempe ses sièges avec toute cette mousse ». (suite…)

Share Button

Les oubliés

Cela fait longtemps que cet article me trotte dans la tête. Et aujourd’hui après une nouvelle discussion avec mon amie Ariane, je me lance. Je voudrais parler des Oubliés.  (suite…)

Share Button

Femme(s)

Copyright Marion Leuger

J’ouvre Instagram et c’est une avalanche de photos, de posts, de poings brandis en l’air. Je vois des mères allaiter leurs enfants et crier, oui, crier, que ce geste de nourrir son enfant est tout simplement vital et naturel. Je vois des mères en souffrance, peinées de se voir une fois de plus rabaissées et insultées. (suite…)

Share Button

Chère ELLE

Chère Elle,

On ne se connait pas. On s’est côtoyées, de loin, à l’époque où, jeune adolescente en pleine éclosion, j’ai cru avoir besoin de toi et de tes conseils -que je pensais avisés au vu de ta renommée.

Chère Elle,

Un beau jour, ou plutôt un moche jour, la vie a fait que j’ai compris que l’essentiel était à l’intérieur de moi et des relations sincères que je noue avec les êtres humains qui m’entourent, et pas dans tes jolies pages de papier glacé. (suite…)

Share Button

La bienpensance

Depuis quelques jours, à l'initiative de ma copinaute Shivamama, je vois fleurir des articles sur la bienveillance, et la parentalité positive. Aujourd'hui, moi, je voudrais pousser une gueulante (oui, encore) à l'encontre de la bienpensance. 

(suite…)

Share Button

La cravate

Encore un coup de gueule dis-donc ! C’est vrai que depuis hier soir, ça faisait longtemps. Oui mais tu vois, il m’est arrivé une petite déconvenue aujourd’hui sur un réseau social fort connu. J’avais dit, au début, « pas de politique sur Facebook ». Mais c’est plus fort que moi. Attends, tu me connais, chacun son avis hein, et libre à vous de voter pour le candidat qui défend vos valeurs. C’est choix personnel et qui ne me regarde pas.

(suite…)

Share Button

C’est une fille ?

Ce soir, je suis un peu contrariée. Oui, parce que tu vois, le Gluts a les cheveux longs. C'est comme ça, c'est lui, c'est son GlutADN. Il est solaire, il est rayonnant, il est fier, il est BEAU. Il est mon fils et il est comme il est. Avec sa crinière de feu follet.

(suite…)

Share Button

Passer au Green, c’est pour moi ou pas ?

Vaste question, young Padawan ! Pour t’aider à sauter le pas, je vais te raconter un peu ma vie…

Depuis aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours aimé la nature, et les animaux. Le soleil qui joue avec les feuilles des arbres, le vent qui souffle dans les peupliers, la mer à perte de vue… des images qui m’ont touchée dès mon plus jeune âge, sans que je sache trop pourquoi.

(suite…)

Share Button

On a le droit

parapluie

Ce soir, un cri d'alarme, un big up à toutes les mamans, tous les papas épuisés. Après un burn-out pro, et un burn-out maternel, j'ai juste un message à faire passer à toutes celles et ceux qui s'interdisent d'aller mal. Je voudrais juste vous dire qu'on a le DROIT.

(suite…)

Share Button

Contre-nature

heart-love-romance-valentine

C'est contre-nature. Je le dis, et je le redis. Je ne changerai pas d'avis. Non, ça ne "passera" pas. Non, ce n'est pas l'affaire de "quelques semaines". Et en un sens, j'ai pas envie que ça passe, tu vois.

De quoi je parle ? De la séparation mère-enfants. Du travail. Oui car comme tu le sais, j'ai retrouvé depuis peu le chemin du bureau. Alors, certes, je suis ravie de pouvoir fuir la maison de temps en temps et échapper aux cris, aux chamailleries, aux chouins-chouins, aux couches et aux nez morveux. Certes. Mais la plupart du temps, quand je ferme la porte de la maison le matin en partant, je pleure.

(suite…)

Share Button