Catégorie : Jardin secret

Et puis le silence

Non tu ne rêves pas, voici mon 312e come-back ici. Comme une envie de printemps, de renouveau. Je sors de l’hiver et je m’ouvre à nouveau. (suite…)

Share Button

Ode à la vie

Quand, allongé à côté de moi, tu passes ton bras autour de mon cou sans te relever et que tu plies le coude pour rapprocher ma tête de la tienne, comme pour me dire « we belong to each other »… Quand tu tricotes les petites mèches qui s’échappent de mon chignon, là, sur ma nuque. Quand tu me respires en frottant ton visage sur le mien. Animal, instinctif, sauvage.

Oh ces moments-là. Même dans les moments les plus sombres, même après avoir usé et abusé de ma patience, même après t’être levé à 5h30, comme tous les matins depuis maintenant un mois… Oh ces moments-là. Il n’’y a que toi qui aies ces gestes envers moi. Comme une évidence.

Toi que parfois j’appelle ma glu, ma sangsue, toi, celui que je voudrais parfois pouvoir laisser dans sa chambre le temps de faire autre chose. Toi qui m’appelles et viens inlassablement me voir tous les soirs des heures durant en coassant « ReTer A’c toi Ma-man ». Toi qui es insatiable de moi.

Mon BABI, mon rebelle. J’ai mis tant de temps à comprendre que tu m’aimais à ta façon. J’ai eu tellement peur qu’on n’y arrive jamais. Que le lien ne reste symbiose et ne devienne jamais complicité et amour.

Ta tendresse envers moi, Gustave, c’est plus qu’un geste qui me transperce et me transporte. C’est une ode à la vie.

Share Button

Shikata ga nai

C’est fini.

Et rien que d’y penser, mon cœur se serre dans ma poitrine, et je ressens ce tiraillement dans mes entrailles, cette pulsation qui me remue les tripes.

J’ai tellement de mal à le dire, peut-être que l’écrire noir sur blanc me fera du bien, me permettra de passer à autre chose, de LACHER PRISE, enfin. (suite…)

Share Button

5 choses que tu ne sais pas sur moi

Depuis que ce tag tourne, sur Instagram, j’attends désespérément qu’on me désigne pour vous révéler 5 choses inédites sur moi. En 2018, j’ai décidé d’arrêter d’attendre dans le vent et de penser à moi. Je ne sais donc pas si cet article vous intéressera mais comme j’ai envie de le faire depuis longtemps, je me lance. (suite…)

Share Button

La vérité

La vérité, c’est que j’avais dit que j’en parlerais plus, que je n’avais plus envie d’en parler. Si seulement…

La vérité, c’est que ça me ronge. (suite…)

Share Button

Ça s’arrête quand ?

Ça s'arrête quand ce sentiment d'être nulle et de tout rater ?

Ça s'arrête quand ces cris du soir, et ces larmes une fois qu'ils sont couchés ?

Ça s'arrête quand ce sentiment d'être débordée alors qu'on ne fait rien ?

Ça s'arrête quand cette colère et cette irritabilité ?

Ça s'arrête quand cette fatigue ?

Ça s'arrête quand cet sentiment de passer à côté de l'essentiel, de ne profiter de rien et de tout gâcher ?

Ça s'arrête quand cette boule dans la gorge ? 

Elle revient quand l'envie, elle revient quand la vie ? 

Je suis si fatiguée… 

Share Button

La frange

Juste un petit mot ce matin entre deux trains de banlieue, un bus, et le boulot. Juste un petit mot pour vous parler de ma frange.

(suite…)

Share Button

Faire la paix

Depuis ce 20 septembre, j'essaie. Je me bats contre moi-même et cette guerre mépuise. Elle me rend triste et irritable, insupportable avec mes proches, ma famille, mes enfants. Je voudrais tellement faire la paix. Avec mon corps, avec mon coeur.

(suite…)

Share Button

Et puis le vide

Je m'étais dit que j'en parlerais plus. J'ai pas envie de me plaindre, ni qu'on me plaigne. Une fausse couche, c'est jamais marrant, j'ai été triste, j'ai été en colère. Puis la paix est venue.

(suite…)

Share Button

Le Yin et le Yang

J'ai toujours cru que le plus important dans la vie, c'était d'être heureux. Et puis ce matin, dans ma douche, ça m'est tombé dessus. C'est pas ça l'idée, ma vieille.

(suite…)

Share Button