Catégorie : Jardin secret

Faire la paix

Depuis ce 20 septembre, j'essaie. Je me bats contre moi-même et cette guerre mépuise. Elle me rend triste et irritable, insupportable avec mes proches, ma famille, mes enfants. Je voudrais tellement faire la paix. Avec mon corps, avec mon coeur.

(suite…)

Share Button

Et puis le vide

Je m'étais dit que j'en parlerais plus. J'ai pas envie de me plaindre, ni qu'on me plaigne. Une fausse couche, c'est jamais marrant, j'ai été triste, j'ai été en colère. Puis la paix est venue.

(suite…)

Share Button

Le Yin et le Yang

J'ai toujours cru que le plus important dans la vie, c'était d'être heureux. Et puis ce matin, dans ma douche, ça m'est tombé dessus. C'est pas ça l'idée, ma vieille.

(suite…)

Share Button

Et si on leur laissait le temps ?

Mon petitou… Je crois que je te voyais bien plus grand que tu n'es. J'ai voulu croire que tu t'adapterais à l'école, que tu te ferais à ce système, au monde, au bruit, à la vitesse et à l'agitation.

(suite…)

Share Button

Surmonter une fausse couche précoce – ce qui m’a aidée

Ne croyez pas que je ressasse sans arrêt cet événement de ma vie, ce n'est pas le cas. Je suis passée par tout un tas d'émotions différentes depuis ma fausse couche et certaines personnes ont eu des actes, ou des mots, qui m'ont touchée, m'ont apaisée, m'ont réconfortée.

Je pose ça là, parce que quand ça m'est arrivé, j'ai couru sur la toile lire tous les témoignages que j'ai pu trouver. J'apporte ma pierre à l'édifice en quelque sorte. Voici ce qui moi, m'a aidée, quand j'ai perdu mon bébé.

(suite…)

Share Button

Au revoir

J'avais tout prévu.

(suite…)

Share Button

Les enfants speed

L'autre jour j'ai lu un article très bien écrit sur l'enfance telle que je la conçois. Et puis, en en parlant avec je sais plus qui, mon interlocuteur me dit "ouais, jolie façon de se rassurer quand on a des enfants speed !" Pour une fois, je ne vais pas m'emporter. Je voudrais juste interpeler les gens sur un fait, une question qui me tarraude "et si les enfants n'étaient pas speed ? Et si nous, nous l'étions ?" 

(suite…)

Share Button

Notre séance photo en famille avec Mathilde Anceaume Photographie

On va pas se mentir, je ne m'aime pas du tout, mais alors pas du tout en photo. Je fais partie de ces personnes qui ne voient que leurs défauts à l'image, poser (ou pas) devant un objectif est pour moi une véritable épreuve. En revanche, photographier ou faire photographier mes enfants est une évidence, tant je les chéris et les trouve beaux.

On ne va pas se mentir bis, mes fils sont les 8e et 9e merveilles du monde, et garder une trace de leur enfance est quelque chose qui me tient vraiment à coeur. Il ne se passe pas un jour sans que je ne les prenne en photo, et c'était un de mes grands rêves que d'avoir de beaux clichés d'eux, des images à conserver toute la vie, à regarder et à re-regarder, des photos prises par un professionnel.

(suite…)

Share Button

Comment devenir riche

Quand, à quelle heure le monde a-t-il arrêté de tourner rond, sans que personne, ou si peu, ne le remarque ? Quand, à quelle heure les consciences s'éveilleront, et ouvriront les yeux sur le drame qui se joue en ce moment-même ?

 

(suite…)

Share Button

Ces matins-là

Ces matins où tu te lèves avec un poids sur la poitrine. 

Ces matins où tu essaies de balayer tes émotions d'un revers de la main.

Ces matins où tu ne te trouves même pas moche, et où tu sais que les gens ne liront pas ton malaise sur ton visage.

Ces matins où tu sais que tu as tout pour être heureuse.

Mais où tu n'y arrives pas. 


Ces matins où tu pries pour que personne ne te demande comment tu vas. Parce que tu ne pourras pas te retenir de pleurer.

Ces matins où tu devines tes larmes juste là, derrière tes yeux. 

Ces matins où tu sais qu'il ne faut surtout pas écouter les infos ou regarder la vidéo YouTube qui a ému tout Facebook. 

Ces matins où tu te sens nulle d'être comme tu es, parce que vraiment, le syndrome dépressif, c'est bien connu, tu fais exprès. 

Ces matins où tu te sens pas à ta place, où que tu sois. 

Ces matins où tu te sens la personne la plus inadaptée au monde. J'ai pas d'autre mot. Je suis inadaptée. Ça me convient pas, ça va pas. Comme un pied et une chaussure. Comme si j'étais un pied un peu trop large, un peu trop grand, et que le monde était un escarpin à bout pointu taille 38.

Ces matins où tu croises parfois un regard et où en un instant, tu reconnais tes pairs. 

Ces matins où tu choisis une Playlist safe, que tu as créée pour te vider la tête sans aucun morceau qui risquerait de te toucher un peu trop profond.

Ces matins où tu te sens si petite, si fragile, et où tu te demandes si un jour tu y arriveras, si un jour tu te sentiras bien, ici et maintenant. 

Ces matins où tu as le coeur serré et des bouffées d'angoisse sans putain de raison. 

Ces matins où, à peine arrivée au bureau, tu prétexteras une allergie pour expliquer ton regard larmoyant et ta boîte de mouchoirs. 

Ces matins où tu as juste envie de te secouer et de te foutre des baffes tellement ça te gonfle d'être comme ça. Parce que oui, personne n'aime être comme ça, personne ne se complait dans la dépression. 

Ces matins où tu serres les dents, et où tu ravales tes sentiments parce qu'il n'y a pas d'autre choix que d'avancer. 

Ces matins où tu mises tout sur le lendemain, car il y a des chances que tout ait disparu comme par magie. 

Ces matins où tu serres tes enfants un peu plus fort, où tu les embrasses un peu plusque d'habitude et où tu chéris leur simplicité et leur bonté.

Je ne sais pas si j'aurais le courage de publier ce brouillon. J'ai tellement envie de crier cette merde qui arrive sans prévenir. Et en même temps… tu parles d'un problème. Elle a un mari aimant, deux enfants en bonne santé, un CDI, un toit et même qu'elle achète des bonbons à ses fils. Alors vous allez pas me faire croire que ça va pas hein. La fausse maladie. Le syndrome dépressif. 

Allez, ça ira mieux demain. 

Share Button