metroSympa ma petite photo, ça donne envie, non ??

Encore faudrait-il savoir lequel, n’est-ce pas ? Je veux parler de celui dont une partie de la population semble hélas dépourvue : LE bon sens, le seul, l’unique.

Franchement, ça n’a rien à voir avec l’intelligence. Ni la culture. Ni le niveau d’études. Ni l’éducation. Non, non, c’est juste, ben je sais pas moi, du bon sens. Hier, 12h17 je suis dans le métro parisien. Je t’avoue, depuis que je ne bosse plus et encore plus depuis que je garde Hibou, le métro, je n’y mets plus trop les pieds. Pourtant, c’est rapide (si, quand même) et pratique (sauf en poussette ahem). Toute contente d’aller déjeuner avec ma copine, je ne fais pas attention aux gens, à leurs visages gris, ni à leurs regards mornes.

Ah, c’est ma station, je dois descendre. Enfin, j’aimerais descendre. Sauf que, comme toujours mais j’avais oublié, un troupeau de personnes démunies de bon sens attend devant les portes de pouvoir monter. Mais put***, je sais pas moi, y a pas besoin d’être polytechnicien pour comprendre que si moi pas pouvoir sortir, toit pas pouvoir rentrer, non ???? Sortir // rentrer, tu le vois le lien de cause à effet là ou pas ???

De toute guillerette, je passe en mode jungle (ça aussi j’avais oublié) et me re-transforme en parisienne grincheuse : “Ah mais punaise !!! Vous ne risquez pas de monter si vous ne nous laissez pas descendre, c’est quand même pas compliqué, crotte !!” (certains mots de cette phrase ont été changés pour ne pas choquer les plus sensibles d’entre vous). Là, florilège d’yeux de merlans frits avec son coulis de bouches bées ! Je les frapperais, si, si je te jure, je l’es frapperais !! Sur le quai, après avoir réussi à m’extirper de la rame non sans bousculer quelques bestiaux sans cervelles qui n’avaient toujours pas compris, je respire, je pense à Maître Dong (minute devinette : de quel film parle-je ??) et je me dis que ce fichu métro n’aura pas raison de ma bonne humeur. Je repars avec entrain.

Dans les couloirs, c’est comme sur le périph, tu marches à droite et si t’es lent, tu serres pour que d’autres puissent te dépasser par la gauche. Normal. Les touristes sont excusés, ils ne sont pas forcément nés dans le métro hein (moi non plus mais j’y ai quand même passé un certain temps). Bref, t’as toujours un gars avec sa trottinette qui veut dépasser le papy avec sa valise, qui bien que se déplaçant à la vitesse d’un hanneton en rut, tente lui-même un dépassement de Big Mamma au téléphone. Souvent, je serre les fesses (comme en bagnole) tant l’accident me paraît inévitable. Mais, magie du métro, tout se régule… jusqu’au moment ou Kévina s’arrête EN HAUT des marches pour faire la bise à Jason et Brandon. PUTAIN. En haut des marches, ah non mais les relous !!! “Ouais, à t’aleur, ouais, je t’envoie un sms, et sinon t’as vu la prof d’esp…” NON MAIS OUHOU !!!! Sinon t’as vu les gens autour de toi qui sont obligés de te contourner toi et ta bande de hyènes à boutons, tel un rocher au milieu de la rivière ??? ARGH !!

Mais non, non, le métro n’aura pas raison de ma bonne humeur ! Quand j’en sors, il fait beau. Je me régale avec ma copine, un bon japonais, ça faisait tellement longtemps. Trajet du retour, RAS. Génial. Après le métro, le train (eh oui, je suis une banlieusarde, si tu veux venir à la maison c’est Transilien ou rien), toujours de bonne humeur. Je m’assois, peinard. 1e arrêt, pas grand monde ne descend. Et là, le train à peine reparti, je vois bien du coin de l’œil que ça commence à s’agiter, à se trémousser, à frétiller. Vingt Dieu !! Les saumons remontent le courant, je répète les saumons remontent le courant !! TOUT le wagon se lève et se colle DEVANT la porte (Gabin, ce paragraphe est pour toi). Bah oui parce que tu comprends, faudrait pas rater l’arrêt, dans 10 minutes. Ah non, mais les gens sont tellement stress, donc t’as Gugusse avec son VTT (kestufou là toi ? avec ton vélo, tu peux pas pédaler plutôt que prendre le train pour descendre au 2e arrêt ? WTF ?), Madame avec sa poussette (mais elle, elle est collée devant la porte depuis la montée vu qu’elle peut aller nulle part ailleurs dans le train, truffé de marches ! Oui, oui, des marches DANS le train, tu as bien lu, merci la SNCF de simplifier les voyages des enfants,d es parents et des vieux), et mamie Jeanine qui ne descend pas là mais qui a tellement flippé en voyant 324 personnes se lever d’un coup qu’elle préfère voir venir, on sait jamais…

Evidemment, moi sur mon petit strapontin devant la porte, je suis debout (normal quand il y a du monde) sauf que ce qui m’use c’est qu’il n’y pas de monde, non, c’est juste ce comportement de mouton qui fait que… Tout le monde se piétine, piaffe, se pousse, pue, sue, on se croirait dans les starting blocks du Prix de Diane à l’hippodrome du bois de Boulogne ! Enfin, le quai s’annonce, tout le monde descend à la queue-leu-leu, souvent en se marchant sur les talons (le truc qui rend OUF). Mais pourquoi tant de haine ??? L’appel de l’apéro ? La soirée pizza ? Ah ben non, il n’est QUE 15h11…

Bref, voilà, c’était mon coup de gueule de future ex-parisienne. Oui parce que même si j’ai essayé de garder ma bonne humeur intacte, fallait bien que je vide mon sac à un moment ou à un autre, et c’est tombé sur vous, mes pauvres choux ! Vous m’en voulez pas, hein ?

Share Button

7 Comments on Dans le bon sens !

  1. C’est clair c’est fou comme les gens sont pressés aujourd’hui. En même temps c’est la société qui conditionne les gens comme ça. C’est triste…
    J’ai été quelques fois à Paris, je me souviens dans le métro je restais près des portes justement par peur qu’avec le monde qui veut sortir et entrer je me retrouve coincée ^^
    Si tu regardes bien aussi, dans le métro ou le bus les gens ne se regardent pas vraiment ou en coin ou pas du tout alors que si on se souriait ça rendrait les choses tellement plus sympa. Dans le temps quand les gens se croisaient en charrette je suis sûr qu’ils se disaient bonjour 😉
    Et puis le coup des marches dans les transports c’est pas mal aussi ^^ Moi dans ma province ça va les nouveaux bus et le métro n’ont pas de marches. Galère en effet pour les poussettes mais aussi pour les handicapés…
    Quoi que tu fasses aujourd’hui de toute façon les transports, que ce soit bus, métro, train ou voiture, c’est du stress…

  2. je prends aussi un train de banlieue et ouais, les gens qui se lèvent 15 ans avant m’éclatent…alors qu’ils pourraient rester assis et qu’au moment de monter ils auraient planté un Laguiole dans le bide du 1er venu (si le premier venu est agent immobilier on a le droit) pour justement avoir cette PUTAIN de place assise !

  3. Article criant de vérité et pourtant je ne suis pas
    Parisienne mais lorsque je m’y rend c’est exactement ce comportement!!
    Et maître dong si je me trompe pas c’est un indien dans la ville!!!
    “Un cercle est un carré, un carré est un cercle iiiiooooonnnnn!!!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.