Ce matin en me baladant sur la toile, je suis tombée sur cette vidéo, que vous avez d’ailleurs peut-être déjà vue. Elle m’a fait sourire : pauvre Papa, sa fille aime tellement la chanson de la Reine des Neiges que lui-même la connaît par cœur ! Et en même temps, il n’a pas l’air malheureux, bien au contraire.

Mon Hibou est bien trop petit pour avoir vu le film, mais j’ai des proches qui ont des filles. Filles qui depuis la sortie du film refusent de s’habiller autrement que comme Elsa et/ou Anna et qui chantent “Libéréééééeeee, délivrééééeee” du matin au soir et du soir au matin (Soso, tu es là ??). Difficile de passer au travers de la folie Reine des Neiges, n’est-ce pas ? J’imagine à quel point on peut en avoir marre d’entendre sans arrêt la même chanson, surtout dans la bouche d’enfants qui ne chantent pas toujours juste, il faut bien le dire. Oui mais un peu comme moi avec la Souris d’Hibou (rappelle-toi la phrase inavouable #7), on les voit tellement heureux qu’on en oublie tout le reste.

Pour en revenir à la vidéo, elle m’a fait sourire les 30 premières secondes, et puis d’un seul coup, j’ai eu la chair de poule… avant de finir en larmes. Mais pourquoi pleurer devant tant de joie partagée me direz-vous ? Justement. J’ai été submergée par l’émotion. De voir ce Papa qui pousse sa fille à se lâcher, à chanter, à vivre en fait, alors qu’il doit juste en avoir ras-la-casquette de cette fichue B.O., m’a profondément touchée.

Car peu importe les choix que font nos enfants, notre rôle de parents est avant tout de les soutenir et de les encourager dans la voie qu’ils ont choisie. Même si ce n’est pas celle que nous aurions empruntée nous-mêmes, même si ce n’est pas celle que nous aurions voulue pour eux. Notre rôle c’est d’être là, un socle, une base sur laquelle ils peuvent se reposer, prendre leur élan, revenir si les choses ne se passent pas comme prévu. Juste être là et les encourager de manière indéfectible et inconditionnelle, encore et encore et encore. Pour moi, c’est ça être Maman.

Bienvenue dans mon monde, où même une vidéo à 2 balles circulant sur le web est à l’origine de moult pensées philosophiques. Et pour toi, c’est quoi être parent (tu as 4 heures et les calculettes sont interdites) ?

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.