vache-vacances-pepeEn vacances chez Pépé, je lutte activement pour ma survie et celle de notre espèce. Ceux d'entre vous qui ont vu passer quelques statuts pas piqués des hannetons savent de quoi je parle.

Laissez-moi vous présenter le personnage. Pépé, il a 80 ans et des brouettes, et depuis quelques mois, il commence un peu à sucrer les fraises. Quand j'y pense trop longtemps, ça me rend un peu triste, car parfois il cherche ses mots, il nous raconte la même histoire d'un jour sur l'autre… et moi je l'aime d'amour mon Pépé ! Mais ça tombe bien, en vacances ici, on n'a pas vraiment le temps de s'appesantir et surtout Pépé, il a l'air d'être heureux lui, alors moi ça me va !

Pépé, c'est le monsieur qui milite chez ATAC (le parti de José Bové, pas l'ancienne chaîne de supermarchés), qui veut sauver les abeilles, et qui te fusille du regard quand tu lui demandes s'il a du Coca dans son frigo (déjà qu'il a un frigo, hein, faudrait pas pousser Mémé Pépé). C'est aussi lui qui le matin, quand tu prends ton petit-dej, te vide les pigeonneaux du dej sous le nez, parce que c'est ça la vie, la vraie. Pépé, il va au marché TOUS les jours avec son petit cabas et il est connu comme le loup blanc (ce qui n'a pas empêché le boucher de lui refiler des tournedos en pierre l'autre jour, mais bon). Il lève sa petite casquette devant les dames et à table, il rouspète comme pas possible si on ose le servir avant nous, ses invités. Bref, mon Pépé est un homme comme on en fait plus.

Quand je te dis que je lutte pour ma survie, je déconne pas. C'était la même l'année dernière, sauf qu'en plus j'étais enceinte, mais je préfère ne pas m'en souvenir… Depuis qu'on est arrivés il y a presque une semaine, on a dû faire face aux éléments extérieurs ligués contre nous : mousson, pannes de courrant, re-mousson, re-pannes de courant. Mais chez Pépé, le VRAI danger, il vient de l'intérieur. Depuis qu'on est là, il a quand même essayé de nous assassiner (sans faire exprès, je te rassure) environ 144 fois.

Il y a eu le jambon persillé d'abord. Alors oui, je suis au courant que ça existe le jambon persillé, mais au persil vois-tu, pas au MOISI. Quand Maman (heureusement elle est là aussi, donc je me sens moins seule lors de mes découvertes infâmes) lui a fait la remarque, elle a eu droit à un laconique "Mais tu sais pas c'qu'est bon !!". Oui, parce que Pépé il a un peu la sicence infuse, il connait tout de la vie, mais toi à presque 30 ans, ou ta maman à bientôt 60, non. Outre le fait que nous ne sommes que de faibles femmes (ce qui fait que nous ne pouvons pas conduire, ni fermer la maison quand on part en balade et sommes condamnées à faire la vaisselle mais surtout pas la bouffe), nous ne sommes également QUE de jeunes donzelles parfaitement ignares. Nous n'avons même pas le droit de changer une ampoule, c'est pour te dire (c'est vrai que chez moi, quand une ampoule pète je vis dans le noir en attendant mon mari qui enfin fera revenir la lumière sacrée hein).

Pour en revenir au jambon, je tiens quand même à vous dire que Pépé l'a mangé… Plus le temps passe, plus je me prépare à l'éventualité d'un coup de fil qui m'annoncera qu'il a fini à l'hôpital avec un lavage d'estomac pour cause d'intoxication. Parce que tu te doutes bien qu'il n'y pas eu QUE le jambon.

Hier par exemple, chez Pépé, c'était crêpes party ! Génial, je suis crêpomane, donc je suis aux anges. Je fais les crêpes : jusque là, tout va bien, j'ai la maîtrise des éléments (j'ai juste ouvert un nouveau pot de farine, parce que bon, les crêpes aux charençons, merci mais nan merci). On met ensuite la table en sortant les ingrédients pour la garniture. Phase 1 : les crêpes salées. Pépé me sort du fromage râpé qui avait l'air normal (c'est bien ça le pire, quand je pense qu'on aurait pu se faire avoir !), juste par réflexe, on regarde la date avec Maman. Là, je me frotte les yeux, j'ai dû mal voir, c'est pas possible ! A consommer avant le 24.05.2014. Je ne suis pas une tarée des dates limites, et je ne compte plus les fois où j'ai mangé des restes pas très nets ou fini tel ou tel truc périmé depuis, allez, 8 jours. Mais là… MOIS DE MAI quoi !! Non mais c'est sûr, si nous on meurt pas pendant nos vacances ici, Pépé, lui, il va finir par se tuer avec ses conneries.

Phase 2 de la crêpes party : les crêpes sucrées. Moi je prends pas de risque, je bouffe que des crêpes au Nutella, que ce soit chez Pépé ou ailleurs. Mais bon, on sort les confitures pour les autres. Emue, je vois un pot qui porte une étiquette avec l'écriture de ma grand-mère adorée, partie en 2006 "Gelée de coings 2005". Je m'affole pas parce que les confitures, c'est comme les conserves, tant que c'est pas ouvert, ça se garde super longtemps. Oui, tant que c'est pas ouvert, justement. Machinalement, je prends le pot et je regarde dedans. J'ai même pas de mots pour décrire ce que j'ai vu, tout juste si c'était pas la piscine municipale de tous les parasites du coin, le truc.

Je te vois venir : "mais pourquoi elle lui dit pas, à son Pépé, que c'est tout pourri et dangereux ?!" Mais on essaie, que crois-tu, on essaie !! Mais je te rappelle que je suis une femelle ET jeune de surcroît, donc autant te dire que parler avec Pépé, c'est comme pisser dans un violon, surtout si c'est pour toucher à SON garde-manger ! Alors avec Maman, on attend qu'il ait le dos tourné et on balance à peu près tout, en se disant que de toutes façons, si c'est pourri comme ça, c'est qu'il ne sait plus qu'il a ça chez lui… Que nenni !!! Pépé repasse derrière et grommelle "Mais où est-ce que vous avez foutu ma confiture / mes fruits confits (je te passe les détails mais j'ai failli mourir de la gangrène rien qu'en les regardant)/ mes carottes (j'avais jamais vu ça, des carottes avec des racines, devenues noires et liquides en même temps, j'ai failli les envoyer à l'INRA pour qu'ils les étudient) ??" Et quand on lui répond qu'on les a jetés parce que c'était POURRI, il te gueule dessus en disant que non et que c'est pas un peu de champignons (mot mignon -ou pas- pour désigner les ignobles moisissures) qui vont nous tuer ou nous boucher le derrière…

 

Euh oui, mais vois-tu, je suis mère moi, maintenant, j'ai des responsabilités. Je ne voudrais pas qu'Hibou grandisse orphelin. Alors avec Maman, on veille au grain, on intercepte, on jette, on lave… Tu parles de vacances reposantes ! Sans arrêt sur le qui-vive, parce que tu l'auras compris, c'est une question de survie !!

Ah, et un jour, je te parlerai du Petit-Gris (mais en vrai je crois qu'ils sont plusieurs) qui vit dans le grenier de Pépé et aussi des toiles d'araignées tellement-épaisses-qu'on-voit-pas-au-travers-mais-qu'il-faut-laisser-parce-que-les-araignées-c'est-la-vie-et-ça-bouffe-les-mouches-et-les-moutisques (tu parles, elles suffiront jamais pour venir à bout des mouches qui nagent dans la confiture, vivent sur des carottes liquides, et se posent sur le fromage qui ne va PAS au frigo, parce que le fromage, ça ne vas PAS au frigo comme chacun sait).

Bref, si tu n'entends plus parler de moi dans les jours qui viennent, tu pourras te poser des questions. Adieu, monde cruel !

 

Share Button

24 Comments on En vacances chez Pépé

    • Arrivés le vendredi, nous nous sommes rués au Auchan le plus proche dès samedi matin 8h prétextant une erreur de stock couchesque (non je n’ai pas honte) pour acheter gâteaux apéro, Nutella, chocolat et Coca… Attends, sinon on aura pas survécu jusque là, sans kit de survie ! 🙂

  1. Pour la confiture, je peux rien faire mais pour les toiles d’araignée opaques, tu peux lui expliquer que si on voit pas au travers c’est qu’elles sont pleines de poussières et si elles sont pleines de poussières alors il n’y a plus d’araignée qui y vivent. Parce que si toi, tu vois la toile, alors la prois de l’araigné la verra aussi, donc elle n’ira pas s’empétrer dedans. Voilà c’était la minute Sciences et vie de la terre!

    • Oh mais géniale cette minute SVT ! Le problème c’est que je les vois, les proies les voient mais Pépé, lui, il voit rien !!! Arf, j’en ai déjà enlevé quelques unes mais bon, je vais pas passer ma semaine de vacances à désinsectiser sa maison ! Le big LOL ? Pépé met de la barrière à insectes chez lui… Papounet me balance l’autre jour : “Ouais, c’est pour ça qu’il y a autant de bêtes ici, en fait, au lieu de les empêcher d’entrer, il les empêche de resortir !” TRUE STORY.

  2. Oh la vache je suis encore une fois morte de rire devant mon écran, avec l’Homme à côté qui se demande ce qu’il m’arrive!! Du coup je lui ai fait lire, il m’a dit texto “son Pépé, c’est comme ton frère”! et il n’a pas tort!
    Alors je te comprends! Entre les aliments qui n’existent pas (qui en fait ne sont PAS des aliments, mais qu’il mange quand même), et les “champignons” sur des légumes liquides, quand je suis chez mon frère, je suis comme toi chez Pépé, l’âge en moins!
    Nourris toi de nutella exclusivement, au moins ya aucun risque (ou presque)

    • Après on me regarde chelou quand je dis que si je mange du Nutella, c’est pour ma santé… Toi au moins tu me comprends !! Et tiens-toi, le Pépé quand il m’a vue revenir de courses avec mon giga-pot : “Oh, té ! Tu repartiras avec hein, parce que l’an dernier t’en avais aussi acheté (non, sans blague, c’est que je dois tenir à la vie), et il est resté là et il a MOISI”. J’ai pas su quoi dire ! 1/ il avait vu le moisi (WTF ??) 2/ putain, laisser moisir du Nutella quoi !! (impossible dans mon monde)
      Allez ça m’a donné envie de me faire une petite tartoche tout ça ! Ça tombe bien, c’est l’heure du goûter ! 😉

  3. Mais vin Dieu le moisis sur la confiture tu l’enlèves et tu manges se qu’il y a dessous “C’est ça qui fait l’gout !”

    “Les carottes dans le noir ça se garde des années comme les patates !”

    Le fromage posé sur le placard de la cuisine, qui bouge dans tous les sens tellement il y a d’asticots dedans (ça fait la viande) et qui commence à couler sur le bord du placard à cause des 40°C ambiant c’est normal !

    “sacré non de dieu tu sais pas s’qu’est bon toi ! t’mériterais d’avoir faim ! on vois qu’t’as pas connu la guerre !”

    Quoi ça sent le vécu ???? Oui… complétement !

    Ton Pépé n’as pas des collants anti mouche ?
    Car par chez moi “ya que ça qui marche”
    (oui ça marche bien, ça choppe les mouches et mon chignon en prime…… -_- )

    • HAHAHA ! Le moisi sur la confiture, mais troooooop !!! 😀
      Bon, et bien je vois qu’on a les mêmes ! Le formage… BIG LOL !
      Mais non, pas de collants anti-mouches malheureuse ! Il y a les araignées pour manger les mouches et les moustiques ! Et les scolopendres (j’ai envie de mourir qu’en j’en croise un, et Papounet m’a dit que cette nuit, il y en a un qui lui était tombé sur l’épaule – je meurs maintenant ou j’attends encore ?) servent de nourriture aux oiseaux, qui servent de nourriture aux chats… etc. Genre Circle of Life façon Roi Lion. J’aime la nature, mais quand même je crois que je préfèrerais me crêper le chignon avec un collant (fou rire en t’imaginant suspendue par la tignasse sur le machin !)…

      • OMG des scolopendres, je meurs aussi! Crise cardiaque d’office!!!! Rien que de l’imaginer, j’en tremble, j’ai envie de sauter par la fenêtre (mais je suis de plain pied ça servirait a rien….)
        Chéri a tort en fait, vos Pépés, on dirait plutôt mon arrière grand père, le même mais version méchant-vilain-bourreau d’enfant qui te force a manger les escargots qu’il t’a fait ramasser 2 jours avant….

        • Non mais le fou rire en visualisant le suicide de plain pied hahaha !! Ne me parle pas des escargots, je voulais être éleveuse d’escargots quand j’étais petite (bah quoi) jusqu’au jour où Pépé (encor elui) m’a dit “Eh bé couillonne, pourquoi crois-tu qu’on les élève, les escargots ??” “Ben je sais pas, parce que c’est mignon ?” (j’avais 6 ans hein) “Ben non, pour les bouffer tiens !!”. TRAUMA. J’ai été pleurer dans les bras de ma Maman en lui demandant si c’était vrai… Je m’en souviens comme si c’était hier, snif !

          • Dorothée : Pour moi, c’est pas “mon Pépé”, mais celui des Twix… donc mon père ! (encore pire lol).

            Delphine : TRAUMA ?
            Tu veux dire comme quand un jour j’ai voulu aller voir mon petit lapin à moi que je lovais de tout mon coeur en rentrant de l’école.

            (l’pépé élevait une bonne cinquantaine de lapins à cette époque)

            Que j’ai trouvé le clapier vide…

            Que je suis aller voir l’pépé :

            – “Papaaaa il est ou mon Jeannot
            (oui j’avais des gouts très douteux en terme de prénom lapinesque à l’époque…)”,

            – “Euh… ton lapin ??”

            – “Oui le marron, celui qui vis dans la cage tout à droite, bla bla bla”

            Qu’il a fait une drôle de tête,
            M’a montré le frigo du doigt,

            que j’ai ouvert la porte et vu le dit Jeannot sans peau, enrouler dans un torchon entre la salade verte et les oeufs ?

            L’pépé à rigolé et dit “Je ne savais pas ! j’ai pris le plus gros ! T’inquiète pas ya deux femelle pleine, yen aura d’autre des lapins”

            #compassion

            Je n’ai plus JAMAIS mangé de lapin depuis ce jour là…

          • Oh mais quelle horreur ! Il m’est arrivé la même chose avec un crabe que ma Maman avait rapporté du marché, il vivait dans notre frigo (bon, OK que pendant 2 jours) et je l’avais appelé Sébastien, et un jour (le surlendemain donc), j’ouvre la porte : Sébastien à moitié bouffé, coupé en 2, j’ai cru que j’allais chialer… Et j’avais genre 18 ans ahem… Oui, on est beaucoup dans ma tête !

  4. Merci pour le fou rire! J’adore ton Pépé même si je suis pas certaine que je kifferais des vacances avec les araignées… par contre le petit-gris on en a un ou plusieurs qui vivent dans les murs de la maison dont on arrive pas à se débarrasser! Ils viennent gratter le soir quand on regarde la TV, c’est charmant!

  5. Alors t’es vivante ou bien?
    Sinon un coup de Mojito il parait que c’est le remède universel mouhaha!!!
    Je connais aussi le pépé (et la mémé) pas nickel, et d’ailleurs ça fait des années qu’on y va plus manger, déjà fallait commencer par refaire la vaisselle qui était soit-disant propre beurk! oh une mouche morte depuis 3 semaines dans mon verre! Oh une araignée desséchée dans mon assiette!!

  6. Même si le post date de quelques mois, que je n’ai pas d’enfants, et que je viens de découvrir votre/ton blog par hasard … Cela ne me parle que trop … Votre/ton pépé on dirait ma mémé … Et pareil on fait du tri dans le placard quand elle a le dos tourné … (les biscuits Delacre pas entamés qui sont là depuis 10 ans ou les fruits confits depuis 15 ans …. oui oui c’est les bonnes dates de péremption, le placard est très grand et ma grand mère a toujours peur de manquer donc elle stocke, elle stocke comme quand elle nourrissait 7 personnes par jour …). Sans compter le garde manger de la cuisine du bas où elle stocke les bocaux et certains sont là depuis 30 ans entre poussière et toiles d’araignée … Bon en général, l’avantage c’est qu’elle ne prend que les plus près donc ceux faits l’année passée …. Mais quel gâchis d’avoir autant stocké !
    Et les araignées partout surtout au 4 coins de la douche ou l’usage très particulier du frigo …

    En tout cas, j’aime bcp votre/ton écriture, c’est frais et rafraichissant !

    • Merci Floconnette ! Alors comme ça, toi aussi tu es une vétérante des vacances chez Mémé ?? Franchement on devrait nous donner une médaille hein, parce survivre à ça, c’est pas du gâteau ! Les fruits confits qui sont là depuis 15 ans… j’ai des frissons partout rien que d’y penser ! POUARK ! A très bientôt sur le blog ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.