pole-danceOui, oui, c'est bien moi là.

Depuis quelques temps, je vois fleurir des articles sur la toile sur le sexisme ordinaire, sur les agressions dont ont été victimes certaines femmes (oui, elles sont femmes avant d'être blogueuses), sur ces phrases anodines prononcées par des hommes au quotidien, qui en fin de compte n'ont rien d'anodin mais sont plutôt assassines, sur ces personnes qui restent les bras croisés, et dont j'ai honte de faire partie.

Et aujourd'hui, j'en ai marre. J'en ai marre de lire, de penser mais de me taire, de ne rien faire. Alors évidemment, l'ouvrir ici, c'est facile, je ne prends pas beaucoup de risques. Oui, mais quand même, au moins, je ne la ferme plus. Aujourd'hui en me levant, je vois qu'une femme belle et confiante est ébranlée par les propos d'un de ses "amis". Tu ne le sais peut-être pas, mais avant d'être maman, j'étais sportive. Et mon sport, c'était pas le cheval, ni la natation, ni salsa. Non, moi je faisais de la pole. Si tu te demandes ce que c'est, tape sur google "Pole Dance Championship", tu verras des vidéos avec du bon gros level.

Bref, même si j'ai eu mal qu'on me dise que c'était un sport de pute, qu'on me fasse remarquer que c'est un sport qui se pratique à moitié nue (ben un peu comme la piscine ou la GRS mais là personne dit rien, tiens), qu'on me dise que c'était suggestif et pousse-au-crime, je n'ai jamais riposté. En fait, ces remarques me paraissent bien trop ridicules pour y accorder quelque crédit que ce soit. Les gens qui me sortent de telles inepties ne méritent même pas que je perde une minute de mon temps à leur répondre.

Oui mais voilà, aujourd'hui, je vois que cette femme en appelle à la communauté virtuelle pour se rassurer. Alors qu'hier encore, elle aimait ce qu'elle faisait, sans se poser de questions. Elle était bien. Et un "ami" de lui dire qu'elle s'adonne à des activités pornographiques. D'une, j'ai bien envie de lui répondre, à cet "homme", que quand bien même elle ferait du porno, si elle y trouve son compte et s'y épanouit, je vois pas où est le problème. Mais de 2, et c'est là que je sors de mes gonds, j'ai envie de lui demander "aurais-tu eu la même récation face à un homme ?". Nous connaissons tous la réponse. Et je suis outrée. Je suis outrée qu'après avoir obtenu le droit de vote, le droit de porter un pantalon (WTF ???) le droit d'ouvrir un compte sans Papa ni sans Chéribibi, et tout un tas d'autres droits, on en soit encore là.

Mais putain, juste pour la petite histoire, si tu te documentes un minimum, tu apprendras que Simon Heulle, le grand gagant (et double gagnant même) de La France a Un Incroyable Talent, fait de la pole !! Et torse nu ! OH MON DIEU, mais que fait la police !?!! Du porno en prime time !! Ah mais en fait non. Parce que c'est un HOMME. Et puis, il fait pas de la pole, il fait du mât chinois, pardon. Non mais au secours !! L'heure est grave là ! C'est quoi la prochaine étape ? T'entendre dire que si tu te fais siffler ou chahuter dans la rue, c'est de ta faute, parce que t'avais qu'à t'habiller comme un sac, ne pas te maquiller ni te coiffer ??

Ah non mais je sais pas si tu vois, mais je suis folle là ! Parce qu'on parle même plus de droit. C'est pas un droit, de se faire belle, de s'aimer et s'accepter. C'est pas un droit de sortir en jupe et en talons (je ne le fais jamais, on se demande bien pourquoi hein). Un droit, ça se défend, on milite pour l'obtenir et ensuite pour qu'il soit respecté. Là, c'est juste, je sais pas moi… ben normal quoi. Et le pire, c'est que si tu t'habilles mal ou que tu te maquilles pas, ce sont les mêmes qui vont te regarder et penser "merde, elle est dégueulasse celle-là, elle aurait pu faire un effort !"…

Donc au même titre que si j'ai envie de danser autour d'une barre à moitié à poil, je le fais, sache que si j'ai envie de rester en pyjos chez moi avec les jambes pas rasées, je le fais. Je le fais, et je t'emmerde. Toi et tes copains qui n'avez aucune, mais alors aucune idée du sens des mots : respect, tolérance, ouverture.

Oh, je ne suis pas un modéle, non. Je suis bien souvent intolérante moi-même, aves un penchant langue de pute en plus. Et souvent aussi, je ne dis rien, je suis bien trop lâche. Mais là, trop c'est trop. Comme dirait ma copine IonMar, sans être chienne de garde, sans être membre de Ni Pute Ni Soumise, sans parler des Femens, on peut être féministe. Etre féministe, c'est juste vouloir qu'on nous foute la paix. On demande pas le pouvoir. On demande pas l'argent (encore que), ni la gloire, ou la reconnaissance. Non, on demande juste à vivre PEINARDES putain. Mais apparemment, c'est trop dur. Aujourd'hui, quoi. Au XXIe siècle. Non mais la blague…

J'en aurais encore des choses à dire, sur le harcèlement de rue, sur le sexisme ordinaire dont je parlais au début de l'article, j'en aurais même de quoi faire un blog, d'ailleurs. Mais je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. En conclusion, je voudrais juste dire que si j'ai pris la plume ce matin, c'est parce qu'en regardant Hibou, je me suis dit : "j'ai de la chance d'avoir un garçon". Et si ça, c'est pas du sexisme ordinaire, je me demande bien ce que c'est. J'en ai eu froid dans le dos. A moi, à nous de l'élever autrement, dans le respect de l'autre, homme ou femme. Juste HUMAIN.

Sur ce, bisous (ben oui quand même).

Share Button

13 Comments on Mon féminisme à moi

  1. Tout a fait d accord avec toi! Et pour pratiquer ce sport depuis peu et bah c’est pas facile du tt par contre, c est magnifique! !!!
    Les gens critiqueront toujours et ce à n’importe quel siècle! À nous d être intelligent et de faire ce qui nous plaît sans se gâcher la vie pour des abrutis!

    • Je suis bien d’accord qu’il y aura toujours des personnes pour critiquer et je trouve ça bien de ne pas pouvoir plaire à tout le monde, sinon on se ferait bien chier. Mais quand une personne se permet de juger une autre juste parce qu’elle est née femme… ça me fout des boutons, voilà !!

  2. je me suis régalé en te lisant !! pour info, ils ont créé une journée des filles….tout çà pour dire qu’on est tellement à la ramasse qu’il faut une journée pour se rappeler de respecter les filles !!! nos filles !!!! çà m’a mise hors de moi ce samedi 🙂 Bref, je suis en phase avec toi !!!

    • Je découvre ton com’ dans mes spams (WTF ??) et il me fait trop plaisir ! C’est clair, c’est quoi une journée de la femme ou des filles, y en a-t-il pour les hommes ? Non, ça veut bien dire ce que ça veut dire ! En revanche, une journée “inversion des rôles”, là je me marrerais bien mouhahahaaaaa !!!!

  3. AMEN Phinedel ! D’ailleurs je me rappelle avoir dit, sur ton activité de pole-dance “Mais c’est un truc de stripteaseuse ?” ou un truc du style, ce qui pouvait être un peu vexant je l’avoue 🙂 (surtout sur une certaine intonation)
    Comme quoi on fait tous l’erreur de juger malgré nous, c’est bien malheureux ! Souvent d’ailleurs c’est entre filles qu’on est les plus critiques !
    Bref moi je trouve ça hyper cool que tu fasses de la pole dance parce que (je ne suis pas sûrement pas la seule à l’avoir remarqué) tu te sentais visiblement beaucoup mieux dans tes baskets après (enfin moi je trouve) et puis surtout c’est badass ><

    • Oui, et je pense même qu’on est “formaté” pour peser en mode fille ou garçon, et qu’on le fait sans s’en rendre compte, flippant ! 

      En fait, ça m’est égal qu’on pense que c’est un sport de strip teaseuse pour peu qu’on respecte les strip teaseuses justement !  Et t’as raison, c’est trop grave badass ! 

      Et oui, la pole a contribué à fissurr ma carapace et à faire que j’aille mieux, que je sois moi et que je m’aime. C’est dingue que tu l’aies vu d’ailleurs ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.