Eglise Huriel

Cela fait maintenant 13 ans que je connais cette maison. 13 ans qu'elle me ravit, 13 ans que je la découvre, 13 ans qu'elle me fait parfois flipper, 13 ans qu'elle me voit grandir, veillir, et qu'elle voit grandir mes enfants à leur tour…

Dans ma famille, on a jamais eu de maison "de vacances", ni même de maison familiale. J'ai vécu en appartement toute ma vie. Mes grands parents habitaient à 200m de chez moi pour les uns, et à 800km pour les autres, tous en appartement.

Quand je regarde cette maison d'Huriel, si vieille, si riche, si noble, si… inébranlable, je ressens ce truc inexplicable qui te fait dire que tu es exactement là où tu dois être. Je crois qu'en 13 ans, j'ai dormi dans toutes les chambres ou presque. Je me suis mariée ici, dans l'église romane érigée il y a plus de 8 siècles qui se dresse fièrement en face de la maison. Nous y avons vécu deux canicules, des fous rires mémorables, des parties de cartes et de cranium endiablées, des jours de pluie déprimants, des soirées devant Thalassa, Fort Boyard ou la Carte au Trésor sur des chaises bien raides qui nous faisaient mal au cul, "parce qu'ici, c'est comme ça". Nous y avons fêté des anniversaires, un Noël, de nombreuses Pâques.

Chambre Huriel

A Huriel, j'ai appris à dégommer des nids de guêpes, à déboucher une évacuation d'eau, à faire de l'enduit, à scier. A Huriel, j'ai cousu le berceau de ma nièce Loulette, j'ai vernis un escalier de meunier, j'ai démarré une tondeuse à essence toute seule, j'ai ramassé une souris morte, "parce qu'ici, c'est comme ça".

Cela fait tellement longtemps que je tourne et retourne ces mots dans ma tête… mais aucun ne trouve grâce à mes yeux pour décrire à quel point cette maison, ce jardin, ces étés, ces jours, ces nuits me remplissent de bonheur et de joie. Je n'ai jamais, jamais connu ça dans ma famille. Un jour, j'ai rencontré mon amoureux. Il m'a emmené chez lui, dans sa famille, à Huriel. Je ne peux même pas parler de coup de foudre parce que c'est comme si j'appartenais à cette maison depuis toujours.

Moulinex Vintage

A Huriel, il y a des crucifix dans les chambres, des outils rouillés qui ne servent plus depuis 1920, des bancs en pierre qui tiennent par l'opération du Saint-Esprit. A Huriel, il y a des portes qui ne ferment que quand tu pousses en bas et lèves et tires en haut en même temps, des fusibles d'il y a 50 ans, et 3 disjoncteurs différents. A Huriel, il y a des framboises et des fraises des bois dans le jardin, et des photos sur la cheminée qui datent de l'invention de la photographie.

Je sais bien que quand certains la regardent, ils y voient une ruine, poussiéreuse et pleine de toiles araignées, des poignées de porte qui couinent et des meubles qui ne ferment pas. Moi je vois… une famille, une histoire et tellement, tellement d'amour que ça me transporte. Ici je suis si bien, si légère. Oui, cela fait tellement longtemps que je cherche à mettre des mots et pourtant j'ai l'impression que je n'arriverai jamais à retranscrire mes sentiments avec justesse. 

framboises Huriel

A Huriel, il y a des torchons piqués et des draps coupés et recousus au milieu, là où ils étaient trop usés pour pouvoir y dormir. A Huriel, il y a au moins 8 armoires, 2 buffets, 7 selettes, 5 édredons, des matelas en laine et des volets bleus.  A Huriel, quand on arrive, c'est toujours la surprise : y aura-t-il une chouette-effraie tombée par la cheminée comme la dernière fois ? Ou bien du vert-de-gris sur tous les meubles ? Ou alors une conduite d'eau explosée par le gel de l'hiver ? Est-ce que ce meuble qui tient avec seulement 3 pieds et qui repose sur la plinthe du mur sera toujours en place ? Evidemment, "parce qu'ici, c'est comme ça".

Noyer Huriel

A Huriel, les grands-parents, les parents, les enfants, les petits-enfants, les oncles, les tantes, les cousins et les cousines se croisent tout l'été au rythme des calendriers de chacun. Et moi mon coeur vibre au son de leurs rires. Parfois j'aimerais juste me poser là et rester invisible, à les regarder. Ils sont si heureux, si parfaits. Cette maison est si heureuse, si parfaite, immuable, rassurante.

Je suis là où je dois être.

 

Share Button

2 Comments on Huriel

  1. Contente de te lire à nouveau… Des endroits qui ont une âme, celle des gens qui y vivent, y ont vécu, un lieu à chérir .

    Bonne poursuite pour tes vacances!

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.