coeur-jaune-ictereLook at the stars,
Look how they shine for you,
And everything you do,
Yeah, they were all yellow.

Coldplay

Si tu te souviens bien, Hibou a fait son entrée dans le monde de façon plutôt remarquée (enfin, remarquée… par à peu près tout le monde sauf moi, défoncée que j’étais). On a été séparés dès ses première minutes de vie et je ne l’ai récupéré que le lendemain matin dans ma chambre (un jour, je te raconterai mon raid ma visite à l’unité Kangourou, ça vaut son pesant de cacahuètes), donc autant te dire que mes yeux étaient rivés sur lui, en mode “Ni clou ni vis de Pattex” : indécollables.

Jour après jour (en fait 2 jours puisque le séjour à la maternité n’est pas non plus une cure thermale d’une semaine n’est-ce pas), outre le fait que je commençais sérieusement à ressembler à un lapin atteint de myxomatose, j’étais étonnée par le calme olympien de ce bébé, mon bébé. Je me disais souvent : “mais qu’est-ce qu’il est sage cet enfant !”

Sage. Et jaune aussi. Enfin, ça, j’avoue que ce n’est pas moi qui l’ai remarqué la première. C’est une gentille infirmière qui, en passant faire les examens de routine m’a sorti de but en blanc, enfin, de but en jaune (haha) : “Ouh là ! Mais il est un peu jaune votre bébé, là !” Et moi, humble Mamounette primipare, de lui répondre en riant “Ah bah oui, c’est son pyjama qui fait ça !” Hibou portait, il est vrai, un magnifique pyjama jaune poussin et je pensais naïvement que la couleur ne lui allait guère au teint. 9 mois après, je me dis que cette infirmière a dû me prendre pour l’une des plus grosses débilos que la Terre ait jamais porté, mais bon. Elle repart, et moi je scrute mon bébé, encore et toujours.

M’enfin, c’est vrai qu’il est jaune ce babychou !! Genre, après être sorti de moi violet, après être arrivé dans notre chambre rose, le voilà qui passe en mode “chinois”. Non mais ALLÔ Hibou, tu vas pas me faire toutes les couleurs de l’arc-en-ciel non plus ?!! Je suis agacée mais surtout très inquiète. L’infirmière revient, elle flashe Hibou avec sa lampe magique et me dit :”Mmmmh, c’est bien ce que je pensais, il nous fait un petit ictère !” Un ic-quoi ?? Non mais moi j’ai pas bac + 12 en bébé, M’dame !! C’est grave ? C’est quoi ?

“Non, ce n’est pas grave du tout, c’est la jaunisse. Bébé devient juste jaune (mais vraiment jaune, genre post-it tu vois), et est très fatigué. Il a besoin de repos. Et de bien manger, c’est tout.” Bon ben ça va, je devrais y arriver alors. Hibou dort beaucoup, il est vrai, parfois plus de 5h d’affilée. Je me fais d’ailleurs tirer les oreilles par les équipes de la maternité qui veulent que je le réveille pour lui donner le sein, toutes les 4h max. Ah bah oui, mais moi on m’a dit “Règle #1 : un bébé qui dort, JAMAIS tu ne réveilleras” alors j’attends que Môssieur se manifeste (tu verras plus loin dans l’article que sa sagesse n’en était pas ahem).

Avec ce fameux ictère (que nous appellerons donc jaunisse à partir de maintenant, hein, parce que la jaunisse ça parle à à peu près tout le monde, contrairement à l’icterus jaunificus), Hibou peine à reprendre du poids et on me “menace” de nous garder un jour de plus à la maternité. Tu me connais (en fait non, mais t’as qu’à faire genre), moi et les hôpitaux ça fait quarante douze et quiconque a expérimenté les douches COLLECTIVES de l’hôpital Béclère à Clamart comprendra que je voulais juste rentrer chez moi avec mon bébé. J’en parle à ma copine Emilie, 2 bébés et autant de jaunisses, qui me dit “Contre la jaunisse, un seul remède : les rayons du soleil !! Il faut mettre Hibou devant la fenêtre !”

Je m’exécute mais pas sûre que le resplendissant soleil de cette fin novembre fasse quoique ce soit. Mais n’empêche, on nous laisse sortir en nous disant de repasser le lendemain pour un petit “flash-biri”. Non, ce n’est pas un cocktail exotique, il s’agit de la fameuse lampe magique qui sert à connaître le taux de bilirubine dans le sang de Bébé. Ce taux indique si oui ou non il y a jaunisse et si oui, si elle baisse par rapport aux jours précédents. A peine rentrés chez nous qu’on doit donc retourner à l’hosto (oui je sais, je ne suis jamais contente, tu viens seulement de remarquer ??), ça tombe bien, j’avais oublié la moitié de ma valise dans la chambre (syndrome du neurone UNIQUE, je te rappelle). Youpi, la “biri” diminue, faudra juste aller à la PMI (Protection Maternelle et Infantile) un jour sur 2 pour vérifier la prise de poids.

2 jours plus tard, petite expédition à la PMI du coin (non, pas le PMU, la PMI !!), on discute avec la puéricultrice. On lui dit : “Notre fils est tellement sage !! Il ne pleure pas, ne crie pas, rien.” Et là, elle nous sort cash bambou “Il est pas sage votre bébé, il est amorphe !” Ah ben tout de suite, ça calme. Elle nous explique qu’un bébé, ça pleure et ça crie et que justement le contraire doit nous alarmer. Il en mange pas assez ce piou-piou ! Oui mais au sein, difficile de savoir… Du coup, elle me conseille de tirer mon lait et de lui donner au biberon, pour être sûre qu’il prend suffisamment. Génial, je vais avoir le droit à une trayeuse électrique, super !

Mais ça, c’est une autre histoire !

Share Button

16 Comments on Ictère toi-même !

  1. Argh ça s’arrête là, comme ça ???!!! Nooooonnnnn !!!! La suite la suite la suite…
    Poupette n’a pas eu la jaunisse mais elle ne criait pas et ne pleurait pas non plus quand on est rentré chez nous, amorphe ben tiens ! Ça n’existe pas les bébés calmes ?

    • Imagine la scène : le ventre pendant, les seins tels des montgolfières, après le jour de l’accouchement et le lendemain a rester collée à mon Hibou, je décide, le soir venu, de me traîner à la douche. Ah oui, mais y en a pas dans la chambre… Tiens, mais elle est où la douche lààààà !!! “Au fond du couloir à droite, Madame”. Donc ramasse ton ventre, ta trousse de toilette, paie ta dégaine de cheveux-barquette-de-frites-blouse-transpa-culotte-cochonou. J’arrive dans les douches. Pire que dans le pire camping du monde. Dégueulasses, portes qui ferment mal, néon qui clignote en mode film d’horreur… Putain mais je puuuuue, il FAUT que je me lave !!! Le débit d’eau, que dire, c’est mieux chez mon Pépé où limite faut pomper pour avoir de la flotte alors t’as qu’à voir. Atroce, le pire souvenir de mon séjour là-bas avec la bouffe bien entendu ! Bref, j’ai pris une douche collective dans un hôpital…

  2. Moi aussi j’ai eu droit aux douches collectives (et à la chambre double…)… Pas cool en effet ^^
    Obligée de sortir la première fois mal fagotée avec la belle robe de l’hôpital, de déposer Poupette à la nurserie, de traverser le couloir et d’entrer dans cette petite pièce avec 3 ou 4 douches, pas forcément propres selon qui est passé avant… Et sans aération ce qui fait que quand tu as fini tu re sue tellement il fait chaud !
    Par contre sinon ça allait niveau débit d’eau 😉 #teampepe

  3. hé bien et la suite????
    ce qui m’étonne c’est que chez moi il mette les bébés sous lampe UV en cas de jaunisse, je pensais que c’était systématique?!
    Bon petit caramel ne l’a pas faite… ouf! Et les douches collectives style camping c’est sympa…
    J’ai eu beaucoup de chance à ce niveau là ma maternité venait d’être refaite à neuf, plus que des chambres individuelles chacune munies de sa propres salle de bain!
    Le rêve!!!!

    • Hahaha ! L alampe UV, ça dépend du taux de bilirubine justement. Comme nous ce n’était pas grand chose, il n’y a pas eu droit… Tant mieux car j’ai au moins pu sortir de la mater 3 jours après l’accouchement, sinon ils nous gardaient un jour de plus et ça c’était l’angoisse (tu comprends, j’aurais dû retourner dans les douches sinistres une fois de plus, merci mais non merci quoi).

      J’avais la possibilité d’accoucher dans une autre mater, avec chambres individuelles d ebase et refaite à neuf mais c’était plus loin. Le jour de l’accouchement en soi, je m’en foutais un peu mais pour tout le suivi, j’étais finalement contente d’avoir opté pour la plus proche de la maison 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.