jardin_denfant

Ce matin, on est allés à un cours de portage. Je dis on, parce que j'y suis allée avec Hibou et Bouchette. Arrivés avec presque 30 minutes d'avance (tu la sens la motivation pour l'atelier de portage là ??), on fait un petit tour dans le coin, et je repère de loin un espace vert, peut-être un parc ? Je propose à Hibou d'aller voir, peut-être qu'il pourra jouer en attendant l'heure…

En arrivant devant, je vois que ce n'est pas un parc, mais un jardin d'enfants. Une crèche quoi. Il fait beau, il y a plein d'arbres et j'entends les enfants courir et sauter, rire et danser dans le jardin. D'un seul coup, mon coeur se serre. Je suis là, sur le trottoir, avec mes deux enfants, EXCLUS. Oui, exclus du système, exclus de la crèche, exclus de ce beau jardin.

Une nouvelle fois, mes démons de maman à plein temps remontent à la surface. Je ne me démonte pas, mais les larmes ne sont vraiment pas loin. "Viens Hibou, on ne peut pas y aller, c'est pour les autres enfants"… Que ça me fait mal de devoir lui dire ça ! Que ça me fait mal de le voir de l'autre côté de la clôture, à regarder tous ces enfants avec envie.

A 18 mois, Hibou devient de plus en plus autonome, il s'amuse à faire énormément de choses tout seul (enfin il essaie quoi), il s'affirme ("NON – NON – NON !") et parle comme un moulin. On arrive à un âge charnière, je le sens bien. Un âge où il aimerait plus que tout jouer avec des copains et des copines. Un âge où il a BESOIN de jouer avec des copains et des copines.

Je te rassure, on ne vit pas en ermites non plus hein. Bien sûr, il y a les cousins et les cousines (et heureusement !), et les enfants des copines, mais on ne les voit pas tous les jours… On va au parc aussi, et je suis rassurée quand je vois mon Hibou interagir avec d'autres enfants de son âge, plus petits, plus grands.

Oui parce que vois-tu, quand je parle de mes démons, je veux parler de mes craintes d'en faire un enfant associal. Ou un enfant roi. Ou un enfant roi-associal (can you imagine ? –> angoisse !). Bref, je crois que c'est un peu le lot de toutes les mamans qui restent à la maison, non ? J'appelle ça "le complexe de la Mam's au foyer". Au quotidien, je vois bien qu'il n'en est rien, je constate même avec joie et fierté qu'Hibou est tout sauf collé à moi en permanence, autre crainte que j'avais en le gardant à la maison. Il court, joue, s'en va sans même regarder si je suis dans le coin !

J'ai peut-être tort de m'inquiéter, peut-être que je m'en fais pour rien. Peut-être. Mais n'empêche. Hibou est encore tout petit, il ne sait pas qu'il y a un système où les enfants se retrouvent entre eux pour être gardés par des personnes qui ne sont pas leurs parents. Je doute donc qu'il se sente exclu. Mais moi, je vis cette absece de place en crèche comme une exclusion. Celle de mon fils. Et c'est juste impossible à encaisser. Entendons-nous bien, je suis TRÈS HEUREUSE d'avoir la chance de voir mes enfants grandir jour après jour, de ne rien rater de leurs progrès. Mais il y a des fois où j'aimerais que ce soit par choix. Des fois, comme aujourd'hui, où sur ce trottoir, je me suis sentie exclue, un peu inquiète, et bien triste.

Share Button

20 Comments on Le jardin d’enfants

  1. Et bien c est pareil ici !
    J aurais pu écrire cet article!
    La seule différence c est que c est papi et mamie qui du coup garde bébé puisse je travaille. Notre ” cas” faut que nous n aurons jamais de place en crèche … Quand on rentre pas dans les cases hein!

      • Moi j’attends toujours une voire des réponses pour savoir si j’ai enfin une place en crèche pour ma puce. Je ne peux pas me permettre de rester au la maison mais si j’en ai envie pour ne rien rater. Les grand-parents ne peuvent pas la garder comme ils travaillent également. C’est la misère !

        • Pareil, les grands-parents travaillent et/ou sont loin… Ici, j’étais sans emploi AVANT d’avoir Hibou, ce qui a simplifié le choix de travailler ou non en quelque sorte… Mais ça reste un vrai casse-tête de faire garder ses enfants, ce n’est pas normal !

  2. on a toujours le choix , rien ne t’empêche de le laisser une matinée par semaine par exemple , ou le laisser à la baby gym , ludothèque etc … une matinée rien qu’a lui pour son jardin secret , une matinée rien qu’a toi (et à ton mini bébé tout neuf)… moi je l’ai fais , je ne travaille pas j’ai deux enfants et parfois je les laisse en crèche (bon ok je suis dans une mini ville donc y’a de la place ^^), et ça me fait un bien fou et ça leur fait un bien fou ils adorent y aller et adorent me retrouver !! j’en profite pour faire des choses impossibles quand ils sont là ou tout simplement avoir du temps pour moi…..
    par ce qu’on est pas que des mamans on est aussi des femmes , par ce qu’ils ne nous appartiennent pas , par ce qu’il est bon pour eux de voir comment ça fonctionne sans maman derrière ça donne confiance en eux en nous (surtout quand on va les chercher et qu’on nous dit “rohhh il est vraiment bien élevé votre loulou toujours un s’il vous plait un merci!” (ou tout autre compliment qui nous font oublier les monstrueuses colères au beau milieu de la pharmacie quand tu viens de dire “non chéri ne touche pas à ça (ça étant une boite de capote mdr))”

    • Le souci c’est qu’ici, il n’y a de la place pour rien ou presque, où alors il faut accompagner son enfant. La baby gym, par exemple, j’avais regardé et comme il est tout-petit, c’était avec les parents. Bon et puis il y a aussi la proximité, à côté de la maison il n’y a pas grand chose. J’ai quémandé un accueil occasionnel quand enceinte, je n’en pouvais plus et qu’en plus je devais aller à mes rdv médicaux (pas vraiment envie de me faire examiner la touffe devant mon fils quoi) et je me suis faite jeter en beauté… Alors, oui je pourrais toujours faire des pieds et des mains pour le déposer en crèche privée ou en halte-garderie mais je vais pas non plus faire une demi-heure de voiture (ou 1h de transport) aller et la même au retour juste pour avoir du temps parce que sincèrement, je pense que le bénéfice serait inexistant, voire inversé !

      Heureusement, il y a les grands-parents, les oncles et tantes, je te rassure, on est pas vissés tout le temps ensemble non plus 😉

  3. j’ai gardé mon ainé pendant 18 mois à la maison, il n’est rentré à la crèche qu’en septembre dernier. Et c’est un enfant hyper sociable ! Ne t’en fais pas, c’est plus une histoire de caractère que de rester ou pas à la maison. Certains enfants sont discrets d’autres non, collectivité ou pas… Mais c’est maman qui a trouvé ça très dur et qui a beaucoup pleuré quand il est parti en crèche ^^

    • Je confirme, le lendemain et le surlendemain, on s’est baladés avec hibou et j’ai au moins 3 personnes qui m’ont dit “ben dites-donc, il est pas farouche votre petite, ça fait plaisir ! ” Ah ben tu m’étonnes, ! Surtout à moi hahaha ! Je préfère pas penser à la crèche ou à l’école, gloupssssss !

  4. Tiens, c’est marrant, je ne m’étais encore jamais posée cette question, Mister n’a que 6 mois c’est peut être pour ça…

    Pour moi, c’est un petit luxe de pouvoir le voir tous les jours pour l’instant… Je dis pour l’instant parce que maintenant que j’ai lu ton article, je me dis qu’à un moment je vais avoir le même sentiment que toi.

    Ou alors il y aura bien, 2 ou 3 personnes bien intentionnées qui viendront me dire d’ici un an: ” Nan mais t’as pas peur qu’il s’ennuie avec toi?” Surtout qu’en Allemagne l’école commence à 6 ans, pas de maternelle. Va bien falloir trouver une solution puisqu’il faudra bien que je bosse un jour.

    • Oui c’est un vrai luxe d’avoir le temps de regarder ses enfants grandir ! Mais effectivement, il y a une pression sociale (que je ressens plus ou moins) et aussi des envies et des besoins qui évoluent. Effectivement, à 6 mois, Hibou était ravi d’explorer la maison dans ses moindres recoins. Et même encore après. Avec l’acquisition de la marche, les horizons des enfants s’élargissent et leurs besoins changent. Cela fait maintenant quelques semaines qu’Hibou tourne en rond à l amaison, il demande beaucoup d’attention (jeux ou autres) et je ne peux pas sans cesse lui répondre oui. Il a envie de gambader, de jouer avec d’autres, et aime être au contact d’enfants… d’où mon article ! Ce qui n’enlève rien au plaisir quotidien d’être avec lui tous les jours. Il y a juste des fois où…

  5. eh bien, moi, je te parle depuis l’autre côté e la barrière…. Mon lapin est en crèche trois jours par semaine, il est donc avec d’autres enfants (et même seulement avec eux, car parfois, il n’y a pas d’adulte dans la pièce pour les garder 🙁
    Et pourtant, au square, je remarque qu’il n’aime pas trop qu’il y ait d’autres enfants sur les mêmes jeux que lui, il se méfie un peu, s’éloigne en souriant…
    Ton petit ne sera pas social ou asocial juste pour cette histoire de crèche.
    Après, ce que je comprends c’est ton sentiment d’exclusion, comme si le monde continuait sans nous, lorsque nous “ne travaillons pas”… pas évident, c’est clair

    • Je sais bien que ce n’est pas le fait d’êtr eou non en crèche qui va faire de mon Hibou un être social ou associal mais je pense quand même que cela lui ferait du bien. En collectivité, on apprend les règles, qu’on ne peut pas faire ce qui nous chante quand ça nous chante et ça, ça sert toute la vie ! Evidemment, je ne laisse pas faire n’importe quoi à la maison non plus mais d’une, je suis sa maman donc autant te dire qu’il m’écoute comme moi je suis curé et surtout, il n’y a rien pour illustrer mes propos de “non, ça, ça ne se fait pas”… ça change un peu depuis l’arrivée de Bouchette mais bon… ce n’est pas pareil que d’être avec d’autres enfants en dehors du cadre familial !

      • alors là aussi, je vais te sortir mon Lapin-contre-exemple 🙂 A la maison, peu à peu, il commence à respecter le non. Alors qu’à la crèche, il y a peu, elles m’ont dit “on a abandonné pour la petite barrière”.. en gros il a envie de l’escalader, elles disent non, il s’en fiche et escalade… et elles lâchent l’affaire…
        bref, l’école arrivera bien assez tôt pour Hibou et pour le formater et le forcer à respecter les règles de la vie en société 😉

  6. mon fils n’a que 10 mois,et je me dit constamment la même chose! je me force à aller au parc, à coté d’autres enfants, moi qui n’aime pas les gens! je suis au chômage donc je profite de mon fils, surtout que je n’ai pas non plus de place en crèche, et j’ai peur aussi qu’il galère au passage à la crèche quand je vais retravailler surtout qu’il est fils unique et le premier des petits-enfants donc ni copains (pas encore) ni cousins….Au moins toi, Hibou a Bouchette, il est pas complètement seul

    • Ah ben on se ressemble ! Tu es d’où ? On devrait se retrouver au parc ! Je déteste devoir aller vers les autres, je suis très timide de nature… don cdiscuter avec les autres mamans pour qu’Hibou se fasse des copains est une épreuve pour moi ! Heureusement que lui va spontanément vers autrui, au moins je ne lui ai pas refilé ma phobie de la société hahaha !

      Et tu sais, à 10 mois, Hibou était seul aussi hein… le temps que Bouchette arrive ! Et même maintenant, ça ne change pas grand chose, il faut qu’il grandisse encore un peu ! 😉

  7. olalala ce sentiment je l’ai ressenti si fort il y a quelques mois!
    J’étais enceinte d’Anna, et nous sommes allés voir si il pouvait il y avoir une place pour mon fils le plus rapidement pour lui (pour qu’il se sociabilise, joue, s’épanouise en dehors du cocon familiale et parceque sa petite soeur allait arriver très bientôt et que je sentais que j’aurais moins de temps pour lui).
    On visite l’établissement, il nous plait!!!
    Paul s’en va jouer dans la cour avec les autres enfants, il a joué aux gendarmes et au voleur avec des plus grands, joué avec des petites filles dans le sable… il était heureux. J’ai repoussé le plus longtemps possible le moment de partir…
    Mais nous devions partir… il a pleuré. Il a pleuré comme jamais il n’avait pleuré!
    Pas de colère, pas de fatigue, pas de douleur…. il a pleuré de tristesse.
    Cela m’a déchiré le coeur de ne pas pouvoir lui offrir ce qu’il voudrait…
    Eh oui… pas de place… il faut encore attendre la rentrée 2016 !

    Il a oublié depuis, mais je redoute à chaque fois le moment où on passe devant!

    Nous faisons ce que nous pouvons, malheureusement pas ce que nous voulons.
    Je suis heureuse d’avoir mes enfants avec moi. Par choix j’ai cessé mon travail, et j’en suis heureuse.
    Mais pour eux, mais aussi pour moi, il est bon que l’on soit un peu séparé.

    Le problème est que je n’ai PERSONNE pour les garder même une après-midi…
    Il faut miser sur une babysitter… argh… je n’y arrive pas!

    Je te comprends donc… courage… ils iront plus vite qu’on ne le croit à l’école! et on regrettera ce temps privilégié que l’on a eu avec eux!

    • Oooooh quelle avnture ! Pauvre Paul ! Je suis triste pour lui ! Je suis d’accord avec tout ce que tu dis, moi aussi j’aodre être avec mes enfants, mais c’est juste que (comme tu dis aussi), c’est bon d’être séparés aussi de temps en temps et surtout de garder du temps pour SOI, pour se retrouver soi-même (j’avais écrit un post là-dessus).

      Ici aussi, je n’ai personne pour garder Hibou, ma Maman est dispo 3 aprem par semaine, mais elle a une vie aussi et comme elle travaille en horaires décalés, elle est bien fatiguée donc bon… je lui demande de l’aide de temps en temps mais je ne veux pas abuser non plus ! Quant à la baby-sitter, moi c’est la côté financier qui me rebute surtout. Genre pour aller boire un verre à 10e avec une copine (vive Paris), je vais en lâcher 30 ou 40 pour faire garder les enfants… DOnc la petite soirée sympa au bar qui revient à 50 boules euh… ben je les ai pas hahahaha !

  8. J’aime tellement voir ma fille jouer avec les autres enfants… ! Je vois tout le bien que cela lui procure… Et cela arrive tellement rarement. Nous vivons dans un petit village, alors autant te dire qu’il n’y a même pas de parc pour enfants ! Nous allons parfois en “ville” pour aller jouer avec les autres enfants, mais c’est rare qu’on croise des petits de son âge (ma loutre a un an et demi, comme Hibou !). Je me demande souvent : Mais qu’y a-t-il pour les tout-petits ?? Eux aussi ont besoin de leur connexion sociale ! Et jouer avec les 6-7 ans, c’est pas mal, mais ils la prennent tous pour un bébé. Ils la dorlotent et ne la laissent rien faire…

    Par contre, je n’éprouve pas la crainte qu’elle devienne asociale. Je vois bien qu’après un temps d’observation relativement long (genre 30 minutes…) elle est super à l’aise avec tout le monde, les petits comme les grands, et possède très bien son milieux. Ce que je regrette, c’est le plaisir qu’elle éprouve lorsque ça arrive. J’aimerais qu’elle en est plus l’occasion.

    • Oui c’est pareil, je vois bien qu’Hibou n’est pas un ermite ! Il va spontanément vers les autres et leur raconte sa vie (d’ailleurs il me fait souvent marrer en société) mais comme toi, c’est ce plaisir qu’il ressent à être avec les enfants de son âge qui me parle, et le fait qu’il en soit privé par un système de merde qui me fait de la peine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.