black-and-white-clockNon, ne me remercie pas de t'avoir mis cette magnifique chanson dans la tête, tout le plaisir est pour moi, je t'assure ! Aujourd'hui au programme, je te le donne en mille : les premières fois du Hibou.

Aujourd'hui pile poil, Hibou a neuf mois. Paie ton coup de chialouze. Les bébés, de 0 à 3 mois, c'est des microb-minus ; de 3 à 6, des p'tits beyyybés d'amour ; de 6 à 9, des grands bébés. Et puis à 9… Ben j'sais pas, on passe à la dimension du dessus, je trouve. A 9 mois, j'ai l'impression qu'Hibou devient un "vrai" petit garçon.

Dans 3 mois, il aura 1 an. Comment te dire que les gens sans enfant qui disent "le temps passe vite" n'ont aucune idée de l'accélération subie par la faille spatio-temporalo-marty-o-macfly-o une fois que ta descendance est en marche. J'ai l'impression que je débarquais à la mater seulement hier. Ce qui me rassure, c'est que je pense que j'aurai encore cette impression quand Hibou (que je n'appellerai plus Hibou, le pauvre) aura 30 ans…

En attendant, plutôt que de philosopher sur le temps qui passe et la vieillesse qui s'installe, je voulais vous parler de ses premières fois, et quelle meilleure occasion que son moisiversaire* ?

Rien de plus banal, donc, pour un petit être venu au monde il y a quelques mois (bouhouhouhooooouuuu) d'avoir tout à apprendre -ou presque, parce qu'un nouveau-né sait quand même faire vachement de choses hein- et d'enchaîner les premières fois. Et en même temps, à chaque nouvelle étape, à chaque nouveau progrès, à chaque nouvel acquis, l'émotion reste la même. En ce qui me concerne, je peux bien vous le dire, je verse ma petite larme à chaque nouvelle avancée de mon Hiboutchou.

Il y a eu bien sûr, la première fois où nos regards se sont croisés. Disons simplement qu'à cet instant précis, le mot "bonheur" a pris tout son temps. Je dirais peut-être même béatitude, ou ravissement. Ou un mélange de tout ça. Je me rappelle aussi le premier sourire. Ou plutôt, les premiers. Ceux qu'il faisait dans son sommeil au tout début, et puis ceux qui sont venus ensuite, éveillé, en nous regardant Papounet et moi. C'est très bizarre parce que si je devais décrire la sensation que je ressens quand Hibou nous sourit, je dirais que ça me transperce le coeur. Non pas que ça me fasse mal, non, mais ça me prend tellement aux tripes, c'est tellement vif que je me demande parfois si je frôle pas l'attaque cardiaque. Oui, je sais, je suis hyper-émotive. Mais je l'étais déjà avant d'avoir un moufflet, alors imagine maintenant !

Il y a aussi plein de choses qu'on zappe, et qui me donnent limite envie de pleurer quand je m'en rends compte : "Mais ?? quand as-tu perdu tes poils aux oreilles (oui, Hibou est né avec des poils sur les oreilles, je les adorais tellement ces petits poils tout doux…) ??", "Depuis quand tu ne grinces plus en prenant ton lait (oui, Hibou grinçait en s'endormant au sein) ?", "Tiens, d'où je n'ai plus besoin de te tenir la tête que tu tiens tout seul ??"… Bref, il y a ces petites choses-là, qui ne sont pas des premières fois à proprement parler, et puis il y a les choses qui marquent vraiment.

Surtout passés 6 mois en ce qui nous concerne. Il y a quelques semaines, Hibou m'a pris la cuillère des mains pendant le repas. Il l'a fourrée quasi entière dans sa bouche. Séquence larmichette pour moi, tellement touchée de voir mon si petit asticot être aussi volontaire et débrouillard (tu m'étonnes, on rigole pas avec la bouffe). Bon, on est d'accord, je suis consciente qu'il ne s'est pas mis à me réciter Kant en marchant sur les mains mais, comme j'ai dit plus haut, quand je le vois progresser comme ça, ça me transperce.

Idem en le retrouvant assis un beau jour, au milieu de son tapis de jeu. Une vague de fierté. Quand il est né, j'étais fière de nous, Papounet et moi. On avait fait un tellement beau bébé, une merveille. Et puis avec le temps, on apprend à connaître son enfant (car contrairement aux myhtes séculaires de la grossesse, de la maternité et de la parentalité, tu ne connais PAS ton enfant avant qu'il sorte de ton ventre, m'est avis), à l'apprivoiser. On l'aime pour ce qu'il est, son caractère, ses qualités et ses défauts, et non pour ce qu'on a projeté ou désiré. Et on est fiers. Fiers de lui, fiers pour lui. Oui, même quand il ne fait "que" s'assoir ou "que" se mettre debout. C'est énorme pour lui, et ce qui me réjouis le plus, c'est de voir son visage qui s'illumine quand il arrive ENFIN à faire quelque chose après je ne sais combien d'essais. Il est heureux, autant vous dire que moi aussi, du coup.

A chaque nouvelle étape de son développement psychomoteur, Hibou affirme aussi un peu plus son caractère. Ainsi, je peux déjà vous dire qu'il sait se montrer persévérant, pour ne pas dire obstiné, voire têtu. Quand il repère des fils électriques (sa GRANDE passion), il est capable de parcourir 10 mètres en 2 secondes (Usain Bolt, sors de ce corps), d'escalader 3 paires de godillots, de passer au travers de 16 pieds de chaises pour aller me les boustiffailler, quitte à arracher les cavaliers qui le fixent au mur (Hulk, merci de cohabiter en paix avec Usain). En plus d'être opiniâtre, Hibou est bavard et enjoué. Souvent, on l'appelle aussi Caruso car il piaille pendant des heures, il discute avec ses jouets, et il lui arrive même de râler comme un putois quand il perd sa balle ou qu'il n'arrive pas à atteindre LE truc qu'il veut. Bref, Hibou est en train de se forger un petit caractère pas piqué des hannetons, je ne vous dis qu'ça !!

Et je ne vous parle pas des dernières avancées en date ! Hibou fait des BISOUS. Si, si, depuis 2 jours, il me couvre de baisers, surtout le matin. Il ouvre la bouche et se colle sur mon visage ou dans mon cou, où il bave comme un petit escargot. Je ne savais même pas que les bébés faisaient des bisous. Dailleurs, comment apprennent-ils ? Je n'ai jamais dit à Hibou "tu me fais un bisou ?" ou "fais un bisou à Maman"… C'est presque comme si c'était inné. Ça me touche d'autant plus. Et je suis sûre que ce sont des bisous, car il recommence chaque matin, avant de me regarder et de me sourire malicieusement. Mamie y a aussi eu droit hier !

Vu la rapidité avec laquelle Hibou apprend (un truc par jour en ce moment), ça ne m'étonnerait pas qu'il marche avant son premier anniversaire, mais je vais éviter de trop y penser, hein, le temps passe déjà bien assez vite comme ça !

 

* je dis moisiversaire et j'assume, je kiffe les mots moisi, cramoisi et Cie. Je trouve ça mignon. Inutile d'appeler SOS psychiatrie, je suis déjà suivie les copains, merci 🙂

Share Button

10 Comments on La toute première fois, la tou-t-toute première fois

    • Ils sont quasi jumeaux ces deux-là !! Incroyable quand même de naitre un 24 décembre… Quel beau cadeau !! 😀 Par contre, rater le repas de Noël, ou plutôt, manger le repas de Noël de l’hosto… putain j’en aurais chialé à ta place ! 😉

      • Tu parles d’un cadeau la pauvre… Faudra qu’on fasse bien la différence anniv/noel et on fera son mi anniversaire le 24 juin comme ça ça coupera un peu l’année (la galère pas de cadeau pendant 1 an ^^ quoi que elle est déjà bien gâtée et pas besoin d’anniversaire pour ça 😉 )

        Sinon noel à la mater ne m’a pas dérangé, c’est pas pour une fois ^^ et puis je n’aime pas trop l’effervescence de noel quand y’a pas d’enfant. Maintenant ça va commencer à être sympa noel 😀
        Mais commençant à te connaître, tu parlais sans doute nourriture ^^ alors oui j’aurai préféré manger les fruits de mer chez ma belle sœur mais si je n’avais pas accouché de toute façon je n’y aurai pas eu droit ! (On se console comme on peu ^^)

        • Evidemment que je parlais de la bouffe !! Quoi d’autre ?? Ah les gens… Rooooh bah oui, accessoirement mais bon, quand on accouche, on est quand même bien entourée en général ! 😉 Mais pour la bouffe… Rah là là là ! Allez, je vais me faire soigner, salut ! 🙂

  1. C’est dingue, quand je lis ton article, j’ai l’impression que tu parles de la Bouille!!
    Sont vraiment fait pour s’entendre ces 2 là!
    J’adore le Usain Bolt, sors de ce corps, j’ai failli intitulé mon billet sur la Bouille a 4 pattes comme ça! 😉

  2. Moi je dit moiniversaire ça fait moins moisi 😉 je toute façon ça ne dure pas plus de 2 ans les moiniversaires … sinon c’est vrai que les premières années ils apprennent tellement c’est incroyable. Ils ont une mémoire de fou … en fait on doit leur donner nos neurones 😉
    En tout cas tu as de la chance pour les bisous … mon 2 ans nous tend la joue mais ne les fait toujours pas …

    • Ah ben moi, je dis souvent à Hibou qu’il m’a volé mon cerveau ! J’ai mis toute ma matière grise dans sa boite crânienne au moment de sa conception, ce qui explique qu’aujourd’hui je sois carencée hein ! 😉
      Je profite chaque jour de ces bisous, je sais bien que le jour où il me dira “NON !” viendra bien assez vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.