hibou-peluche

…ces parents qui achètent des laisses à leurs enfants. Ouh, je sais, c’est mâââââl, c’est indigne, c’est immoral, c’est affreux. Et bien imagine ce qui s’est passé dans mon crâne quand j’en suis venue à cette conclusion ! J’ai honte, mais je l’ai pensé. Voilà. C’est dit. Attends, ne pars pas !! Je vais t’expliquer ! Comme ils disent dans les films “c’est pas ce que tu crois, je peux TOUT t’expliquer !!”

Bon, personnellement, je ne mettrais pas mes enfants en laisse, ce serait choisir la facilité, sans compter l’éventuel traumatisme infligé aux enfants, qui ont le droit d’évoluer librement, quand même. Mais n’empêche, j’ai testé pour vous… la BROCANTE. Avec Hibou, oui, mais aussi avec ses cousins et cousines. 5 enfants pour 4 adultes franchement, rien d’ingérable n’est-ce pas ? Que tu crois, que tu crois ! Moi aussi j’y ai cru !

La brocante du samedi matin, c’est un peu comme Toys R Us au moment de Noël, les emballages et les vendeurs en moins : un cauchemar. Enfin, non, c’est super cool, il y a vraiment des milliers de bonnes affaires à faire. Le souci est là d’ailleurs : des milliers, en effet. Et autant de jouets posés à même le sol, des Buzz l’Eclair, des trains, des doudous, des guitares, des tambours, des barbies, des téléphones et j’en passe. Bien entendu, AUCUN enfant fréquentant ladite brocante n’a de jouets chez lui, et évidemment, il lui FAUT ce pot de pâte à modeler, et aussi cette luge, ah et puis la poussette pour sa poupée, et puis aussi cet ordi Winnie l’Ourson, parce que tu vois, il en a TOUJOURS rêvé. Et même que si tu l’achètes pas, sa vie sera fichue… Étonnamment, sur les brocantes, tu croises autant d’enfants démunis que de parents indignes qui justement fichent en l’air la vie de leurs enfants en leur disant “NON”.

J’ai voulu tenter la version “explicative”. J’ai essayé d’expliquer que la brocante, c’est pas la ludothèque et qu’en échange des jouets, les gens attendent des sous ? Et ma petite nièce maline comme un singe de me dire “tiens, du sou”, ah oui mais on va avoir un problème là, parce que ton sou, il est invisible, et la dame, là, elle veut du vrai sou, elle… Voyant que cela ne fonctionnait pas vraiment (enfin si, mais comme le faux sou ne se transformait pas en vrai sou, j’ai dû abandonner à regret), j’ai aussi essayé les gros yeux et la grosse voix “on touche avec les yeux… ON TOUCHE AVEC LES YEUX, ils sont où tes yeux ?? Au bout de tes doigts ?? Non, bon ben alors ?!!?”

Mais j’avoue que même moi, à voir ces cubes, ces seaux, ces tambourins, et même, un authentique bateau de pompiers Playmobil, avec une vraie lance à incendie qui pschitte de la vraie eau, je n’y croyais même plus à la fin à mon “on touche avec les yeux”… Bon, j’ai été sage, j’ai juste acheté de la dinette – Hibou adoooore la dinette- et un lecteur CD pour sa chambre, pour lui mettre de la musique car depuis 3 jours, il danse (je fonds sur place à chaque fois qu’il remue du croupion). Enfin, j’ai été sage… Disons qu’il y avait Papounet à côté et qu’il me faisait les gros yeux pendant que moi je faisais les gros yeux aux enfants.

Bref, un monde fou, des millions de jouets tous trop trop cool, des stands à n’en plus finir… Et 4 enfants. J’ai pris 12 ans d’un coup. “Il est où, lààààà ?” (en fait il est JUSTE derrière toi, tellement JUSTE derrière que du coup, tu le vois plus et t’as le palpitant qui décède). “Touche paaaaaas je t’ai dit !!” “Non, on va pas acheter la guitare ! Ni le piano, non. Ni le nounours. Ni la pâte à modeler…” “Mais il est oùùùùùùù ???” AU SECOURS. Alors non seulement, j’ai pigé pourquoi certains parents attachaient leurs enfants mais aussi pourquoi il y avait toujours les pompiers à la brocante. Trop de parents qui frôlent la crise cardiaque.

Au bout du 123e “Ils sont où ??” et du 244e “Tu me donnes la main”, j’avoue, je l’ai pensé. J’ai pensé : “faudrait qu’on soit tous attachés”. Oui parce que j’ai pas direct pensé à la laisse quand même. Non, je voyais plus un truc genre cordée d’alpinistes (bon, si tu visualises 4 adultes, 5 enfants et une poussette encordés dans la brocante, bon bah LOL quoi), histoire de tous rester ensemble. “GROUPIER” comme on dit dans ma famille ! Et puis j’ai moi aussi visualisé le truc et je me suis dit “Punaise, je comprends les parents qui mettent un harnais à leurs gosses”. Ou disons que j’ai compris à quel point on pouvait s’en faire, à quel point on pouvait avoir peur de les perdre (imagine, c’est pas les miens en plus !) ou qu’il leur arrive quelque chose. J’ai compris à quel point on pouvait avoir envie de les garder près de soi coûte que coûte. Et j’ai aussi compris un peu plus qu’être parent, c’était prendre sur soi, et se fouetter. Se fouetter pour ne pas céder à la panique, se fouetter pour garder confiance en soi mais aussi dans les capacités et les ressources de nos petits crabes. Leur faire confiance pour qu’ils grandissent chaque jour un peu plus et deviennent indépendants.

Je te rassure, j’ai pas sorti Hibou de la poussette pour qu’il me fasse le tour de la brocante à 4 pattes non plus mais j’ai tiré un enseignement de cette sortie en famille : surtout ne PAS emmener ton ou tes enfants à la brocante, sous peine de :

1- vieillir prématurément ;

2- avoir envie de les pourrir en leur achetant tout et n’importe quoi (tu as beau dire non, non, et non, tu as quand même envie de les gâter et étant un peu acheteuse compulsive sur les bords, dur dur de résister) ;

3- n’avoir le temps de regarder qu’un 12e de la brocante avant de devoir rentrer, et passer à côté de vraies bonnes affaires

Ah, tu pensais que l’enseignement serait “fais confiance à tes enfants” ??? Oui, en effet, aussi. Mais pas trop quand même. Parce qu’un ballon, une barbe à papa ou un sifflet, et tu as vite fait de les perdre ! Faire confiance, oui, être inconscient, non.

Sur ce, je vais m’enduire la face de crème antirides pour essayer de gommer l’effet “brocante”. Salut !

 

 

PS : pardon si cet article est un peu décousu, mais les neveux sont là et on mate ils regardent “La Maison de Mickey” alors j’ai un peu de mal à me concentrer ahem.

PPS : en prime, une MAGNIFIQUE photo d’un hibou croisé au détour d’un stand. Non, il fait pas peur du tout !!

Share Button

2 Comments on Le jour où j’ai compris…

  1. Mdr… Tu dois être lessivée après une telle virée 😉
    C’est vrai qu’il faut leur faire confiance, mais c’est dur parce qu’on aura toujours peur… Et ça même quand ils ne vivront plus avec nous 🙂
    Ben t’as pas acheté le hibou ??? Comprends pas ^^

    • Ah ben grave ! J’étais défoncée ! Et encore plus à la fin de la journée de baby-sitting de cousin et cousine. Et en même temps, Dieu que j’ai aimé cette journée !!!! Être entourée d’enfants, les choyer, les consoler, les gronder (bah oui, un peu quand même), les écouter, leur lire des histoires, les voir tomber de sommeil dans la voiture au retour… Trop de bonheur pour mon petit cœur ! Pour un peu, j’en serais presque désœuvrée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.