J'ai toujours cru que le plus important dans la vie, c'était d'être heureux. Et puis ce matin, dans ma douche, ça m'est tombé dessus. C'est pas ça l'idée, ma vieille.

Le truc, c'est de vivre sa vie. C'est pas de courir sans arrêt après ce bonheur promis. Le but, c'est pas d'être heureux, parce que ça sous-entend que si on ne l'est pas, il y a un manque, un vide. Or en réalité, le vide n'existe pas. Le truc, c'est d'accepter que dans une même journée, on soit heureux et malheureux, parfois dans une même heure ou une même minute. Accepter que l'on est, que l'on vit, qu'on est plein. De positif et de négatif, jamais l'un sans l'autre, finalement.

Je suis belle et je suis laide. Je suis heureuse et malheureuse. Je suis triste et je suis joyeuse. Je suis perdue et je sais où je vais. J'ai peur et je suis rassurée. Je suis un nouveau-né et je suis l'ancêtre. Je suis la lumière et je suis l'obscurité. Je suis la réussite et je suis l'échec. Je suis le Yin et je suis le Yang. Je suis tout ça, tout le temps.

Plus je réfléchis (peut-être trop me direz-vous), plus que me dis que notre conception linéaire et binaire de la vie est erronée. Plus je lis, plus je vis, plus je ressens les choses de façon circulaire et globale.

Non je te jure, je suis pas une allumée de la calebasse, simplement comme dirait Pocahontas, moi je nous vois plus "danser au fil des jours, dans un cercle, une ronde à l'infini".

Rien n'est figé et nous ne sommes pas tout l'un ou tout l'autre. Nous sommes l'un et l'autre, nous sommes nous. 

Oui, finalement, le truc c'est pas d'être heureux, c'est de trouver un équilibre, son équilibre. 

Plus je lis cet article, plus je le trouve mystique. Mais c'est pas grave, je me comprends, et je veux garder une trace. Promis, j'ai rien fumé. 

Share Button

10 comments on “Le Yin et le Yang”

  1. Bonsoir. J'adore le promis j'ai rien fumé. Oui moi aussi je comprends ce que vous voulez dire. J'aimerai tellement vous rencontrez

  2. Je suis sûre que les plus grands préceptes philosophiques sont nés sous une douche.
    Je suis certaine également que le bonheur, le fait d'être heureux, n'est pas un but, mais c'est là tout le temps, un peu par ci, un peu par là, c'est toujours à notre portée "je suis là, sous ton pif ok? Au cas où t'aies envie, j'suis pas loin d'ac?" et qu'on le frôlera quelques secondes, quelques minutes d'autres fois.
    Des fois on le trouve plus, on tâtonne un peu dans le noir et on le retouche enfin du bout des doigts après un long moment "ben dis moi, ça fait un bail que tu m'avais pas touché, j'ai cru que tu voulais plus de moi, j'étais inquiet".
     

  3. Entends tu le chant d'espoir du loup qui meurt d'amour, les pleurs du chat sauvage au petit jouuuurrrrr!! Merci pour ce retour en enfance avec Pocahontas. Tu as raison la vie n'est pas blanche ou noire elle est un tout.

  4. Et bien, pour ma part, je considère que vivre sa vie c'est être heureux. Et c'est pas du bonheur qui dégouline et qui en jette, c'est juste un équilibre où chacun a sa place dans la famille, sur terre et dans l'univers. Même les jours difficiles, je vois le positif et je bénis ce qui m'arrive car ça m'aide à avancer et à être moi. Bref, chez moi équilibre= paix = bonheur ⚖️☮️

  5. Une vidéo qui m'a donné aussi matière à réfléchir, c'est celle de « et tout le monde s'en fout » sur le bonheur, c'est complémentaire, jette z'y un oeil si ce n'est pas déjà fait 😉 C'est génial je trouve que tu réalises les choses, c'est une vraie compréhension, appropriation du sens de ta vie… Je suis là dedans aussi en ce moment et c'est ce que j'ai l'impression de vivre. Je te souhaite beaucoup de bonheur, le « vrai » 🙂 

  6. C'est exactement bien dit. Tu n'es pas folle c'est juste la sagesse qui t'as éclairé de toute sa lumière. Félicitations bienvenue dans la vraie liberté de toute condition humaine qu'on s'inflige et merci pour se rappel qui fait toujours du bien à lire même si cette conscience est déjà là 

  7. Bonjour, 

    Merci vraiment pour ce que tu as écrit, on n y pense pas specialement chaque jours. Mais ça affecte notre humeur et notre façon de pensé. A trop vouloir etre heureuse en cherchant plus on ne se rend pas compte de ce qu'on a et de ce qu'il y a devant nous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *