Bien sûr, avoir un enfant, c'est du bonheur. Bien sûr, je ne reviendrais en arrière pour rien au monde. Mais sache que les personnes qui te vendent du rêve en te disant que ce n'est QUE du bonheur sont des gros mythos. Il y a des fois où on se met à repenser à sa vie d'avant. Quand je replonge dans mes souvenirs, ç ame fait drôle parce que j'ai l'impression que c'était il y a 90 ans… alors que cétait il y a 15 mois à peine !!

Quand Hibou est né, j'ai compris le sens du mot "révolution". L'arrivée d'un enfant, ça fout le tournis, on est pris dans un tourbillon où toutes les émotions sont exacerbées, qu'il s'agisse du bonheur, de l'amour ou bien du spleen ou de la colère (oui, oui, on n'en parle jamais mais on devient pas un bisounours du jour où on devient parent, en tout cas, moi non). Tout prend des proportions incroyables et en ce qui me concerne, ça a bien mis plus d'un an avant de se tasser. Les sentiments sont toujours là, évidemment, mais disons que la faculté de prendre -un peu- de recul est revenue, enfin.

Et l'autre jour, en ouvrant les yeux au son des chouins-chouins d'Hibou, j'ai eu un flash. Ah, ma vie d'avant ! On va pas se mentir, elle me manque parfois ! Et là, dans mon lit, je me suis mise à dresser la liste de ce qui me manquait le plus.

1- Se réveiller à son propre rythme. Tu sais, ce moment où tu prends le temps d'émerger. Ton réveil sonne (ou pas d'ailleurs) et tu te dis "Oh non…", tu te retournes et tranquillement, tu te prépares psychologiquement à te secouer les puces. Ben ça, ça n'existe plus avec les gosses. Déjà, le réveil se fait la plupart du temps en sursaut, rapport à ta tête dans le fût, rapport à ta fatigue parentale : tu es dans ton sommeil et d'un seul coup… OUIIIIIIINNNNNNN "Hein quoi ? Oui ? Non !? Oh flûte !! Il est réveillé !"… Et autant, sur ton réveil tu peux appuyer sur snooze, autant le babychou n'est pas pourvu de cette fonction, ô combien agréable pourtant ! Oui parce que paresser au lit et repousser le réveil quand Hibou chouine et m'appelle à côté, j'y arrive pas, moi. Donc dans la minute, je suis debout et ensuite on enchaîne : couche, bib, on s'habille, on joue, faut y aller… Bref, ces 5 petites minutes de rab rien qu'à moi me manquent cruellement.

2- Le grignotage sans partage. Oui, ça peut paraître radin comme ça, mais purée, que c'était bon de pouvoir ouvrir une canette de coca sans avoir un bébé chat aux griffes acérées qui s'agrippe aux mollets parce qu'il DOIT goûter ce que tu bois. Idem avec la pomme du goûter. Monsieur n'aime pas la pomme crue mais tant pis, Maman en mange donc il lui en FAUT aussi, absolument… A tel point que j'ai l'impression d'avoir 12 ans quand je me planque pour boire un coup ou manger le quignon de la baguette en sortant de la boulangerie. Et si j'ai le malheur de me faire griller (tu sens le stress de se faire prendre en flag ?), j'ai le droit à un scandale, avec chute de tout son long sur le sol, roulage de body, grosses larmes et tapeage de poings… Wokay…

3- Le pipi PEINARD. Alors ça, c'est genre LE truc que tous les parents regrettent je crois. Ah le bon vieux temps, où je pouvais feuilleter mon Saveurs pépouze sur le trône ! Adieu !!  Maintenant, même quand Hibou fait la sieste, je suis conditionnée, paramétrée, habituée à faire ma besogne en 3 secondes top chrono. Oui parce que quand il est debout et que je pars aux toilettes, soit il trouve toujours le moyen d'innover niveau connerie et quand je sors c'est genre cataclysme ; soit il vient gratter à la porte (voir l'ouvre) et s'incruste là, juste devant mi, entre le PQ et la brosse à chiottes. Idéal pour se concentrer, n'est-ce pas ? Et inutile de mentir, je sais que je ne suis pas la seule à parler de "concentration" aux toilettes, hein !

4- Feu mon corps de minette. Je ne le savais pas avant d'avoir Hibou, mais j'avais un bête de corps. Enfon, je veux pas me la péter et j'y avais même jamais vraiment réfléchi mais je mangeais ce que je voulais (du gras et puis du sucre donc), sans grossir, mon ventr était bien plat et la peau bien tendue. J etrouvais mes seins trop petits, m'enfin y a pire dans la vie. Ma douleur, je l'ai comprise après l'accouchement. Ce moment où dans ton lit d'hôpital, tu te mets sur le côté et schplouch, ton ventre vide et flasque tombe et se répand devant toi… Je sais, c'est dégueu, mais véridique ! J'ai porté une ceinture de maintien en sortant de la maternité, mais je n'ai jamais vraiment repris le sport, moi qui étais au taquet avant de tomber enceinte. J'ai pas mal perdu par rapport à ma prise de poids totale (hum hum) mais les 4 derniers kilos qui me sont restés sont vraiment mal placés et je n'ai jamais pu remettre mes pantalons "d'avant". Je plussoie donc l'adage selon lequel on ne sait ce qu'on perd, qu'une fois après l'avoir perdu. A vous, les nullipares : PROFITEZ !!!

5- Mon appart rangé. Je suis une grosse maniaque psychorigide. Une grosse maniaque psychorigide qui adooooore les bibelots. Avant d'avoir Hibou, j'en avais des tas, partout. Normal, personne n'allait arriver en mode Godzilla pour tout défoncer, et j'avais le temps de faire les poussières. Mais ça, c'était avant. Depuis, 80% d'entre eux ont fini à la cave. 15% ont péri suite à divers accidents hibouesques. Il reste donc 5% de survivants qu'on ne voit même plus vu qu'ils sont ensevelis sous une bonne couche de moutons et d'acariens. Outre les bibelots, je fais partie des afficionados de "chaque chose à sa place, et chaque place à sa chose". Mouais. Hibou range mon porte-monnaie dans les croquettes du chien, LA chaussure de son père sur la table basse, et ses jouets dans la baignoire. Narmol. Du coup, c'est un peu comme pour les allergies, ça pique et ça fait mal, mais la désensibilisation est de rigueur. Hibou fait ça très bien d'ailleurs comme tu peux le voir.

6- Mon bazar. Alors oui, je suis maniaque, mais quand je prenais un Nurofen, je pouvais laisser traîner la tablette 2-3 jours avant de la ranger dans l'armoire à pharmacie. J'avais 3-4 lectures en cours que je laissais négilgemment sur la table basse et quelques paires de chaussures devant et non dans le placard. Mais devine quoi ? C'était avant ! Maintenant, je vis dans le paradoxe parental : c'est le bordel perpétuel, mais où rien ne peut ni ne doit traîner sous peine d'ingestion, de destruction ou de perte. Bref, faut toujours penser à tout, tout le temps en se mettant à la place d'un 15 mois. Genre cette canette vide est absooooooluuuuument extraordinaire ! Oh et cette gammelle d'eau est parfaite pour faire mes ablutions ! Oh et la terre de cette plante m'a l'air délicieuse ! Oh et ce coton-tige, une vraie oeuvre d'art !! Conclusion ==> faut tout planquer.

7- Les bains. J'en parle pas mal en ce moment, hein ? Je crois bien que c'est parce que je suis en manque. J'ai jamais tellement été miss bain moussant en plus. Mais je dois dire que le contraste est saisissant entre la grossesse de la mams primipare où j'avais le temps et où j'adorais me prélasser dans la baignoire et maintenant. Quand Hibou ne dort pas… euh, hors de question que je m'enferme 1h dans la salle de bain, ça le rend dingo,. Si je laisse ouvert, il vient et jette ses livres dans MOn bain quand JE me lave. Et quand il dort… ben je vais pas le réveiller avec mes glouglous ! P'tet que je me prends trop le chou, p'tet que je devrais prendre ce fichu bain et puis c'est tout mais tu me connais… j'aime trop me plaindre !

8- Les soirées. Je te parle pas des grosses teufasses avec alcool à gog et dance jusqu'au bout de la night, car perso, je n'ai jamais été une grosse fêtarde. Non, moi je veux juste parler des soirées télé pépères, les doigts de pieds en éventail sur le canap. Faut savoir qu'avec un moufflet, soit il dort pas et tu t'en occupes, soit il dort et toi tu dors aussi. Hibou n'ayant aucun problème d'endormissement, nos soirées se terminenet souvent à 21h. J'ai bien dit NOS soirées, à Papounet et moi. Oui, oui. Tu te souviens de ces soirs passés à regarder tes séries favorites ou bien à dévorer de délicieux bouquins ? Ben moi, j'y arrive plus. Mes yeux se ferment, je me mets à baver et finalement, je me traîne dans mon lit et j'éteins la lumière à 21h12, voire 13. La grande classe.

9- Les balades avec mon chien. J'adorais faire de grandes balades, c'était un peu mon bol d'air de la journée. Avec un peu d'éducation, d'agilité, de jeux… Avec Hibou, tout de suite, même si c'est faisable, ça devient plus compliqué. Faut l'emmitoufler, ne pas oublier le goûter, ah, et puis la tétine au cas où, mais aussi les mouchoirs, on sait jamais. Et puis la poussette. Tout ça pour remonter au bout de 2 secondes parce qu'il en aura marre ou bien qu'il aura fait caca. Et surtout, j'ai beaucoup de mal à partager mon attention. C'est soit Hibou, soit le chien, mais les 2 en même temps, je ne sais plus où donner de la tête ! Au final, ce qui était un moment de détente est devenu source de stress, et depuis, c'est chacun son tour ! Balade avec le chien (mais rapide du coup) puis promenade avec le Lustucru, comme ça, pas de jaloux !

10- Les copines. Certainement la "chose" qui me manque le plus. Avec un petit à la maison, les jobs et les enfants des unes et des autres, on se voit moins. Je vais moins sur Paris car avec un Hibou de 13 kilos et mon ventre de 6 mois, c'est pas évident. Idem pour les copines qui doivent faire le trajet jusqu'à ma banlieue, prendre le train avec les moufflets, c'est un tantinet relou, même si je ne suis qu'à 2 arrêts de Montparnasse… Les semaines sont courtes, les soirées sont… inexistantes (cf. point numéro 8) et les week-end déjà bien chargés. Ça me rend triste quand j'y pense, parce que les copines, c'est la vie. Si jamais vous me lisez les amies, sachez que vous me manquez GRAVE.

Mais sinon, c'est vachement bien hein, d'avoir des enfants. De les voir grandir, d'entendre leurs éclats de rire, d'enfouir le nez dans leur cou, de renifler leur odeur et carresser leur peau si douce. Si, si j'te jure ! 😉

 

Share Button

61 Comments on Les 10 choses de ma vie d’avant qui me manquent (beaucoup)

  1. Coucou maman primipare ! Toutes ces choses me manquent aussi, et d’autres encore !! Mais surtout, il y a cette frustration de ne pas avoir assez profité ! J’ai du mal à imaginer les jeunes parents qui n’ont presque rien vécu avant… Cela dit j’ai l’impression que j’ai commencé de vivre quand j’ai eu mon premier bébé !

    • Non mais le pire, c’est que moi, j’ai pas vécu grand chose hein… à part la TRANQUILLITE hahaha ! Mais rien que ça, c’était bieeeeeeen ! ^_^

      Après, j’ai aussi cette impression de plénitude et de vie qui commence avec la naissance de bébé… Mais n’empêche, y avait des bons côtés aussi avant ! 😉

  2. Tu crois que quand nos deuxièmes seront là on pourra écrire des articles “tout ce qui me manque dans ma vie avec un seul enfant” ? Parce que même si on n’arrête pas avec un loulou et une grossesse, je fais quand même la liste des petits moments de répit de la journée qui vont rapidement sauter quand la petite sera là ( euh dans 3 semaines en fait). Siestes pendant sa sieste ? Adios. Bain pendant que mon mari prend le relais ? Plus chaud avec deux. Ecrire un article pendant qu’il joue à côté de moi ? Chaud patate avec un lardon collé au sein. Finalement, on est peut être très très libres avec un seul 😉

    • J’ai pas voulu plomber l’ambiance en en parlant dans le billet mais : ON EST DANS LA MERDE !!! C’est aussi en me projetant dans l’après-naissance de Bigorneau que j’ai été prise d’une nostalgie de l’avant… Genre : “faut faire ton deuil, ma vieille, cette fois-ci, c’est vraiment foutu !” Tu crois vraiment qu’on aura ZERO répit ????? (Oui, j’ai encore un mince espoir, ou des illusions, appelle ça comme tu voudras !)

      • Moi aussi parfois quand j’ai 2h de répit pendant une sieste, je suis prise d’un regain d’espoir. Mais bien sûr qu’elle dormira en même temps que lui ! Puis je lis des posts de mamans d’enfants rapprochés, et je me réveille.
        Huhuuuhu !

        • OMG, il me faut du PROZAC. NOW.
          Mais si on regarde les choses du bon côté, on aura plus le temps de bouffer ? Donc on va vite perdre le surpoids gestationnel, non ?
          En tout cas, moi j’envisage d’ores et déjà le séjour à la maternité comme une thalasso… avec du gras en plus ! Je prévois de me gaver, de dormir à chaque sieste de bébé, un peu comme des vacances quoi ! Avant le retour à la maison, qui à mon avis, va piquer GRAVE… Gloups.

          • Parce que tes bébés ils dorment à la maternité , toi, la nuit ? Mouah ah ah ah ( rire de sorcière ). Tu sais ce qui m’a le plus plombée en 9 mois de grossesse ? Ma belle mère qui en a aussi eu deux à un an d’écart, me disant avec beaucoup de sincérité : tu sais, si c’était à refaire… je ne le referais pas.” Merci merci, j’accouche dans 3 semaines, mais je suis peace maintenant c’est chouette .

          • Mais ouiiiii ! Hibou dormait tellement que les SF me disaient de le réveiller pour le nourrir ! Chose que je ne faisais pas bien sûr étant donné que mutain de mordel de l’herbe, on ne réveille PAS un bébé qui dort quoi ! Et avec l’allaitement, je dormais 4h, j’avais l’impression que ça en faisait 8 ! Vive les hormones !! 😀

            Ma pauvre, j’imagine trop la belle-mère sur le ton de la confidence… Euh non mais ça, fallait le dire AVANT la grossesse. Ou bien pas du tout ! Ma grand-mère m’a fait pareil (mais moins flippant) à propos du mariage, elle m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit “C’est vraiment ce que tu veux ? Nan parce que tu sais, une vie… c’est LONG !!” (regard de biais vers mon grand-père). J’avais ri à l’époque et j’en ri encore… On en reparlera dans 40 ans hahaha !

  3. Encore une fois une fois tu as tout juste.

    Bon Poupette ne me suit pas encore au toilette (quand je suis toute seule je la colle dans son parc le temps de faire pipi, Jules lui la met dans le trotteur et elle se colle devant la porte ouverte, chacun son truc…) mais elle ne marche pas encore bien toute seule (manque plus que le je me lance en solo quoi).

    Poupette ne me chipe pas encore mes grignotis (ou alors pour les jeter par terre), elle ne mange pas les morceaux elle joue avec.

    Mais mon dieu les soirées… Pareil, à 21h je me jette au lit, ou alors quand vraiment Jules insiste et qu’on regarde un film, je lutte pour garder les yeux ouverts et ensuite me jette au lit (mais le lendemain j’ai les yeux qui piquent et la paupière qui tressaute)… Quand on va chez des amis (même si j’ai envie, je lutte pour y aller) et que passe 23h, je commence à stresser en me disant que le lendemain je ne tiendrais jamais face à l’énergie de Poupette…

    Le réveil tous les matins à la même heure… Semaine ou week-end, Poupette est réglée… Fini les grasses mat ! Ou alors avec Jules on a chacun droit à notre matinée de repos le week-end, l’un se lève le samedi et c’est au tour de l’autre le dimanche… Fini le réveil sympa en couple où on traine au lit ensemble… :'(

    Donc le soir on se couche tôt (enfin moi, Jules arrive encore à lire jusque 22h30/23h je ne sais pas comment il fait) et le matin on ne se lève pas ensemble, bonjour la vie de couple…

    Je ne vais plus en ville non plus ! Je n’habite pas loin mais 20min c’est long… Donc pareil je vais moins voir mes copines et elles viennent moins me voir.

    Et bagdad dans la maison, ne rien laisser trainer à soi sous peine de mise en bouche…

    Par contre quand j’ai envie de prendre un bain, j’y arrive, c’est Jules qui s’occupe de Poupette et moi je file au bain ! Mais bon niveau tranquillité ça dépend de l’heure parce que s’il y a quelque chose à faire en particulier à Poupette il vient me demander 😉

    Mais je l’aime ma Poupette, je l’aime… Mais je suis fatiguéééééééééééée !

    • Oui c’est ça ! On les aime, mais on est fatiguées. Mais on les aime hein, mais on est fatiguées !!!!!
      Profite de ce qu’elle ne marche pas encore parce qu’après… ben euh, c’est tsunami quoi ! Enfin, après, il y a des enfants cool. Ou sinon, tu as le modèle Hibou, qui va bouffer les fils, fouiller les poubelles, lécher les chaussures, déchirer les magazines, et ce, TOUT – LE – TEMPS (tout est dans le “tout le temps”)…

      • Poupette n’est pas cool… C’est déjà un bulldozer sans marcher toute seule… Je lui coure déjà après partout quand elle est en mode quatre pattes et je longe tous les meubles et murs en pas chassés (tout le temps quoi)…

        • Fais des provisions de vitamines alors parce qu’avec la marche ! Et aussi la croissance ! Genre je pensais avoir du temps devant moi avant qu’il se suspende aux poignées de portes et qu’il arrive à attraper les fruits dans la corbeille sur le plan de travail… Et ben non ! -_- (FATIGUE !!!!)

  4. Héhé, j’ai bien ri en lisant ta liste!
    Bonjour moi c’est Emma June,
    Je me suis même moins exigeante que toi, ce qui me manque c’est: Le SOMMEIL!! (allez au lit, dormir, se réveiller comme on veut!)
    et puis aussi les soirées/sorties/vacances en total freedom (et sans culpabilité).
    Ca, ca ne reviendra jamais (ou dans très longtemps lol).
    #Maman maso anonyme

    • Ah, le sommeil… SI je l’attrape celui-là, je donne pas cher de sa peau, p’tit con, va !! 😛 😉
      Mais faut pas désespérer, ça reviendra ! Mais siiiiiiiii, quand on sera à la retraite, avec plein d’arthrose, une canne, du polident et des Tena !

  5. Et dire que le deuxième va en rajouter une couche lol 😉 (oui c mon côté sadique qui resort).
    Une question me tort la pine tout de même… Quand retrouverons nos trucs d’avant ? Ah on me souffle…plus jamais !
    Je crois que ce qui me manque le plus c’est de pouvoir partir en vacances, tu sais le truc où tu n’as que je préoccuper de ton programme de la journée : mojito / plage ou plage / mojito ???

    • Mais siiiiii quand on sera des vieilles peaux incontinentes !!!! ET à ce moment là, on pleurera en repensant à cette époque et en se disant que quand même, c’était vachement bien !

      Mmmmmh, c’est vrai que les vacances glandouille avec ZERO logistique à part “prends-je les tongs roses ? ou les violettes ?” me manque aussi un peu. Bon Ok, beaucoup.

  6. Mon dieu que j’ai ri !!!!!! Le coup des chiottes et du mioche qui se place entre le rouleau de pq et la brosse à chiotte !!! MDR ! C’est exactement ça ! Ici il entre et veux s’asseoir sur mes genoux… Pour le grignotage je vois qu’on a les mêmes d’ailleurs à midi j’ai eu le malheur de lécher le manche de sa cuillère parce que j’en avais mis partout ben je m’en suis pris une (il a 11 mois le minus, hein), c’était d’une violence !!… Pour le corps de minette ça… j’ai fais un billet là-dessus aussi, moi c’est les nibards… je les trouvais aussi petits avant mais finalement ils étaient super 🙁 Bref.. faites des gosses 🙂

  7. Tout pareillement!
    Avec la plus grosse larmouchette dédiée à mon sommeil perdu, qui, de par le fait, a fait disparaitre avec lui mon teint de jeune femme fraiche, remplacé par de jolies cernes brunes entourées d’un teint pâle comme le cul d’une nonne…

    Et puis, je rajouterais le langage châtié, parce que la présence d’un marmot ça t’oblige à faire gaffe à ton phrasé, p’tain chié quoi… Et puis il y a les sujets interdits -sous peine de crises de frustration infantiles- qui t’oblige à te remettre à l’anglais “chéri, j’y vais, je dois aller acheter les little cakes pour le birthday de mon frère”…

    • Mais ouiiiii ! J’avais pas pensé au langage mais tellement ! Au lieu de dire “ça va chier”, j’en suis rendue à “ça va barder” (= langage de vioque) et puis crotte et flûte ont remplacé merde et putain… -_- Enfin, presque, parce que bon, les gros mots, c’est trop BON ! 😉

  8. Je suis d’accord avec tout!!! Et je sais de quoi je parle puisque j’ai des jumeaux de 3 ans passés… Et pourtant, il arrive un jour où, fière de leurs grands lits, d’avoir jeté les dernières couches, évacué les sucettes, de cuisiner pour 4 et non une version purée, de partir en balade les mains vides, de faire d’immenses promenades en courant après les 2 trottinettes, de pouvoir les envoyer jouer dans leur chambre sans craindre un tsunami, de cuisiner avec eux et avec plaisir, de t’extasier devant leurs dessins et autres grandes déclarations d’amour, de retrouver (justement) des soirées dignes de ce nom avec coucher tardif… Etc. Tu prends un peu de recul et une réflexion vient: quoi? Déjà? C’est finit??? Et tout ce qui est laborieux aujourd’hui, te manque… Tout en contradiction!! Hallucinant…

  9. A part la 9 ! que je remplacerai par le jogging; je partage tout à 200%… Mais malgré tout juste pour nicher mon nez dans son ptit cou je ne reviendrai en arrière pour rien au monde !

  10. Quand, ils grandissent ça va mieux, beaucoup mieux.

    Moi, j’en ai 4 (9 à 15 ans) que j’éléve seule et moi ce qui me manque c’est :

    – d’être obligée de partager mon chocolat et mes gâteaux, de ne plus manger tranquillement, d’être obligée de me cacher
    – de ne pas m’acheter des trucs sans culpabiliser parce que je ne leur ai rien acheté
    – de faire ma douche et pipi tranquille parce que bon eux il faut pas les déranger mais moi pas de soucis, on peut venir me parler
    – de sortir parce qu’ils commencent à retourner tout l’appart alors que j’ai pas envie de bouger du canapé
    – de ne plus sortir comme je le veux pas faire la fête mais un ciné le soir, un resto, les laisser seuls c’est culpabilisant mais bon, ils savent se gérer donc petit à petit dans le temps, je retrouverais mon ancienne vie 😉

    Mais, quand ils sont pas là au bout de 3 jours, ils me manquent et le soir, j’adore me retrouver avec eux devant la télé à glandouiller !

    Il faut du temps au temps, c’est ça être parent !

    • Il faut BEAAAAUCOOOOOUP de temps en effet ! Et j’ai la chance d’en avoir pas mal à consacrer à Hibou pour l’instant, donc j’en profite ! On va toutes retrouver notre ancienne vie, mais à ce moment-là, on chouinera en pensant “Ah, ça me manque toutes ces petites choses que les enfants faisaient !!” 😉

  11. Tout à fait d’accord avec ce que tu racontes ! En même temps, si on revenait à la vie d’avant, il nous manquerait “une chose” (ou plusieurs selon le cas), mais ce serait pire que toutes ces petites choses qui nous manquent actuellement…

  12. Ah ah, ça ira mieux dans 4 ou 5 ans (sauf si tu recommences). Pour le ventre, c’est mort, même plus plat, il reste des traces, et les copines, faut espérer qu’elles ne s’y mettent pas après, sinon, c’est mort aussi.
    Ce n’est donc pas que du bonheur, c’est vrai!

    • J’ai recommencé… OUPSSSSSSS ! Mais, j’ai pas attendu ! Donc ça fait presque un bon point non ? Justement j’ai pas voulu attendre 4 ou 5 ans pour m’y remettre parce qu’Hibou serait resté fils unique je pense !! Pour l’instant, on est presque synchro avec toutes les copines, donc ça, c’est OK. On se retrouvera dans 5 ans aussi !

      Et pour le ventre… je n’ai aucune illusion ! En revanche, se remuscler, redevenir tonique et un tant soit peu souple, ça, c’est mon objectif !

  13. Moi j’ai pas d’enfant et je savoure 🙂 Tkt je profite en pensant à vous les mamans… Et quand mon tour viendra, je viendrai relire cet article 😉
    En tout cas, c’est vachement bien écrit, je vais le faire lire à Chéri, hihi 🙂
    Des bisous

    • Je n’ai qu’une chose à dire : PROFITE !!!!!!! Bon, après, on profite d’autres choses qui n’ont rien à voir hein ! 😉 Mais ça n’empêche pas les moments de nostalgie de temps en temps !

  14. Coucou ! Moi c’est Laura et je n’ai pas (encore) d’enfants !! Justement pour les raisons que tu invoques, je profites un maximum avant…
    J’ai trente ans et mes amis me tannent pour que j’en ai, mais je comprend maintenant que c’est parce qu’ils m’envient ! LOL ^^
    Très sympa cet article en tout cas !
    Bises
    Laura
    Carnet d’Efie

    • Hahaha, je te confirme ! Il y a forcément un peu d’envie ! Mais après, il y a aussi le côté où c’est comme un saut en parachute ou une semaine aux Maldives : il faut le vivre. Vraiment. Enfin, si on a envie, bien sûr ! 😉

  15. Ah ah c’est tout a fait ça! Surtout le 2! (On fait la grimace quand on mange un pot de haagen daazs en cachette et qu’un enfant débarque pour garder ce privilège encore un peu!)
    Mais plus ces bestioles grandissent plus on retrouve nos petites habitudes comme le sommeil ou les soirées (on a parfois fini notre dernier mojito avec le 1er biberon…on alterne de 2h en 2h le lendemain pour les siestes!)

    • Non mais je me cache pour manger, j’ai honte !! C’est devenu tout une logistique, même ! Hahaha ! Je crois que j’avais pressenti le truc de retrouver ses habitudes avec la croissance des enfants, c’ets pour ça qu ej’ai enchaîné, ça viendra plus vite !!! 😛

  16. J’adore ta liste, c’est exactement ce que j’ai ressenti à la naissance de Loulou… quand j’ai voulu notre 2eme, le papa était un peu effrayé! mais je l’ai rassuré! Mes copines me disaient toutes que c’était bcp plus simple le 2eme, le rythme et le changement de vie est moins flagrant!
    Mais nous avons attendu que loulou ait 5ans! donc autonome (enfin a peut près)…

    Et bien la 1ere année de mimi à été difficile… différente mais difficile…
    Alors bien sur on est rodé, on s’inquiète un peu moins, on est moins sur le qui vive. Seulement on a vieilli, on a déjà des heures de sommeil en retard… Moi j’ai senti que je devais DORMIR! Qu’a mon grand age je n’avais plus la même forme que 5 ans plus tôt! Que c’était juste plus possible…

    Un moment que je déplore par rapport à avant Mimi : le soir après manger, nous couchions Loulou chacun notre tour, pendant ce temps le 2eme faisait la vaisselle, débarrassait la cuisine… Maintenant chacun en couche une, et quand on descend : la vaisselle est toujours sur la table…

    Loulou (la grande) est une enfant modèle, tout le monde me le disait mais je n’en était pas consciente… Mimi a 15 mois, et la je vois que Loulou était (et est toujours) un ange, mais quel caractère de cochon cette mimi! mais a qui ressemble t’elle???

    Mais comme vous, que c’est chouette de les voir jouer ensemble, de les entendre rire, d’avoir des bisous baveux, des dessins magnifiques, des mots magiques, des sorties trop mignonnes…
    Qu’est ce que je les aime…

    • OMG !!! Quand je te lis, je me dis que j’ai presque eu raison d’enchaîner ! Nous attendons un petit frère pour fin mai alors qu’Hibou aura tout juste 18 mois, et j’avoue que JAMAIS je n’aurais assez eu la foi pour me lancer dans l’aventure bébé 2 avec 4 ans de plus au compteur, surtout avec un enfant autonome ! Replonger dans les nuits sans sommeil, les couches, les biberons… Autant tout faire d’un coup hein ! Enfin, ça c’est que je me disais avant. Car au final, je me rends compte que je déteste être enceinte avec mon tout-petit, je ne peux plus profiter d elui comme avant, lui non plus, et puis niveau fatigue et physique euh… AU SECOURS ! Mais sinon, on les aime, si, si, si !!! 😀

      Il semblerait que dans beaucoup de fratries, l’aîné soit le (ou la) sage. Ce qui me fait GRAVE flipper pour la suite ! Hahaha !

      • C’est rigolo, car justement moi quand Loulou avant 2ans, je ne me voyais pas du tout, mais alors pas du tout avoir un 2eme! On était tellement fusionnelles elle et moi (on l’est toujours mais forcément a 6ans elle veux de plus en plus être “indépendante”)…
        Mais avec l’age, j’ai morflé! C’est clair!

        • Là, phyisiquement, je vois comme je prends cher et je me dis que 2 enfants, c’est bien. Moi qui avait envie d’une grande famille avec 4 enfants voire plus, ça m’a calmée !! 😉 Et je n’ai QUE 30 ans, c’est pas “vieux” non plus… Mais bon, le temps d’en faire d’autres, je vais finir en fauteuil roulant !!! J’envie les femmes qui se sont lancées avant et  qui ont eu leurs petits bouts jeunes, avec toute l’énergie qui va avec ! 😉

  17. J’adore, c trop vrai !
    Sauf le point n°8, jamais je me couche à 21h moi
    J’aurais jamais le temps de faire ce que j’ai pas le temps de faire en journée ^^
    Mes couchers se font plutot à 2h du mat
    Quand ya école le lendemain, le réveil pique ^^

    • Oh là là, moi je suis pas du soir ! J’ai essayé et non seulement je fais que de la merde, mais en plus le lendemain… euh pas possible !! Bon et puis j’ai la chance d’avoir du temps en journée. Après, c’est vrai que je n’ai pas vraiment de temps pour MOI, mais bon, c’est pour ça qu’Hibou va au lit tôt lui aussi (bon et accessoirement parce qu’il est défoncé dès 19h !!), je suis tranquille pendant 2h après, youhouuuu ! 😛

  18. Punaise mais cest ma vie ça !!!! ^^ ! Bon moi j’ai les nuits de merde en plus (baby chou 2 ans, je compte les nuits complètes sur les doigts de la main!)! C’est exactement ça ! Je trouve ça plus dure mais aussi plus facile depuis qu’enfin il s’exprime et qu’on le comprend un minimum! Parce qu’il faut pas se mentir, les 1ers mois, on est des vraies boniches et moi la phase je te donne et j’ai que dalle en retour même pas un smile je l’ai hyper mal vécu! Les ingrats! Mais heureusement qu’il y a les bons moments. Les premières fois, et ca efface beaucoup de choses!!! Aucuns regrets, je pense déjà au 2ème, mais juste des fois ou on aimerait bien avoir un bouton “pause”!

    • Un bouton pause ou un bouton “VACANCES DIRECT” hahaha ! Après moi, j’adooooore les premiers mois de bébé, une petite boule qui se love dans le sbras et qui ne demande qu’à manger et dormir, c’est cool… Après ça complique, n’est-ce pas ?? 😛

  19. Mais les filles, sans jugement aucun, qu’est ce qu’il y a de gaie et de plaisant à vivre une vie pareille ? Et quand je lis tout le négatif de la vie avec un enfant et ce don de soi effrayant, ma question est la suivante “pourquoi un deuxième” ?

    • Bonjour Isabelle, sans jugement aucun, tu connais le second degré ? Et toujours sans jugement : as-tu un ou des enfants ? Non parce que si tu n’en as pas ben… je pourrais écrire 100 pages que tu ne comprendrais toujours pas ce qu’il y a de “plaisant”. D’ailleurs, il n’y a rien de “plaisant” dans le fait d’être Maman, c’est un bouleversement, une révolution, un bonheur. Pas un plaisir. Le chocolat en est un. Les frites aussi en ce qui me concerne. Avoir des enfants, c’est… laisse tomber, il faut en avoir pour comprendre. (Je sais que cette réponse est affreuse et peut paraitre arrogante mais ma foi, c’est la vérité !)

    • Je crois que le bonheur d’avoir un enfant c’est “Physique”…. tu les as dans les tripes, et avant d’avoir un enfant je n’avais jamais eu cette sensation… Meme pour mon amoureux, pour mes parents, pour mon chat… Il y a une “4eme dimension” de sentiments, un truc dans ta chair, qui te fait tellement de bien rien qu’a les regarder “bailler”, “pipeletter”, “dormir”…
      Ma maman disait souvent que sa richesse c’est ses enfants, avant d’en avoir je ne comprenais pas vraiment! Maintenant si….

      et finalement ne plus grignoter un paquet de chips avant manger, devoir se lever la nuit, faire pipi la porte fermée ca n’a aucune valeur face à la valeur de mes enfants!

      C’est en effet du second degré… 🙂

  20. Pourquoi mon commentaire a t il été supprimé ? Je ne pense pas avoir eu des propos déplacés pourtant. J’aurais juste voulu savoir car je m’interroge sur ce besoin de maternité !

  21. t'inquiète jeune maman

     

    je vois que l'article date de mars 2015, ma fille est né en septembre dernier, ben même quand t'es un mec et que ta femme travaille beaucoup  moi ausis je me fais souvent la réflexion mon ancienne vie  me manque à moi aussi.

    Y a tellement de transitions et de choses qui changent, y a 2ans j'étais locataire dans un appart' depuis 2006 avec ma copine mon chat les 4 étage sà monter sans ascenseur.

    Aujourd'hui je suis marié, mon chat est mort et nous avons une petite fille depuis 6mois. Alors certes ça repsonsabilise y aune partie de bonheur mais faut être adulte  tout le temps quand ton gosse a les yeux ouverts. Ben c'est pas facile…Surtout à notre époque.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.