noms-oiseaux

Pour la centième fois, je viens d'appeler Hibou. Pas par son prénom, ni même par son pseudonyme désormais illustre de "Hibou", non. Par un de ses surnoms. Moi, la fille qui trouve les surnoms, abbréviations, et autre gnan-gnanteries verbales on ne peut plus horripilantes.

Je m'appelle Delphine. Ça me saoule qu'on m'appelle autrement… Enfin, à la base, parce que des surnoms, j'en ai moi-même trente-douze, alors t'as qu'à voir ! Après une phase de désensibilisation (oui oui, comme pour les allergies au pollen), je gère. Je les aime, même, mes surnoms. Mais ce sont les miens. Avant d'avoir Hibou, il s'appelait Pois Chiche, dans mon ventre, mais c'était temporaire, parce qu'on voulait garder le prénom secret (ce qui fut d'ailleurs un échec cuisant, mais passons). Je me disais "quand il sera là, on l'appelera par son prénom". Après tout n'a-t-on pas choisi le plus bau, le plus magnifique des prénoms pour notre fils ?

Depuis, l'eau a coulé sous les ponts (et dans les couches Pampers) et je t'avoue que le prénom du Hibou, il prend un peu la poussière. Je l'appelle par son prénom quand je lui parle "sérieusement", donc en dehors des fois où il se lance dans l'ascension du buffet en varap, ou celles où il a décidé de vérifier tous les raccords électriques de la maison, c'est pour ainsi dire, jamais. Bon Ok, j'exagère un peu, quand je le câline, aussi, je l'appelle Oscar. Quand je lui dis que je l'aime.

Mais la plupart du temps, je lui donne non pas un ou deux surnoms, mais une floppée de surnoms plus débiles les uns que les autres. Ils évoluent avec le temps. D'ailleurs, Hibou, c'était Hiboubou au début, sans compter les "mon" "mon p'tit" "mon gros" (j'ai honte) qu'on ajoute devant. Et puis il y a eu Lustucru, surnom donné à son père avant lui par la grand-tante. Un Lustucru, c'est un sacré numéro, ce qui lui convient donc parfaitement (au père comme au fils d'ailleurs). Ensuite sont venues les variantes : Loustoucrouille, Louchtoucrouille, Louchtoucroutch (oui je parle russe couramment, je t'avais pas dit ?), Louchtoucroutchou, Louchtoucroutchkaioutch, Louchtoucroutchkaioutchkou, Louchtoucroutchkaioutchkikoutchk (celui-là, ça m'a pris une demi-heure et 5 feuilles de brouillon avant de le mettre par écrit).

Après, tu as toutes les variantes de Jojo : Jo la frite (private joke avec la belle-famille), Jojo l'asticot (voire l'asticoco), Jojo le berlingot, Jojo l'hélico, Jojo l'escargot, brefo, t'as compris-o.

Il ya même eu une phase très brève où je l'ai appelé Porcus, plutôt au moment des repas, rapoort aux masques hydratants au Kiri ! Alors, avant de crier au scandale et de me dire que je vais le conditionner à vie avec ce genre de surnoms, sache que je lui explique bien le pourquoi du comment et que surtout c'est fait avec HUMOUR. Comme dirait ma copine Lizou (oui, encore un surnom, oh ça va hein) : on en rit pas de lui mais AVEC lui. Bon et de toutes façons, l'époque des gommages aux miettes de pain et shampoings aux épinards étant révolue, ce surnom a d'ores et déjà sombré dans l'oubli.

Tout ça pour dire que, pour moi, peu importe si et la manière dont on surnomme son enfant, du moment que c'est fait avec humour et amour. Bien sûr, on évitera les insultes (je rappelle que dans ma bouche Porcus tient de l'empereur romain et non de l'insulte), qu'on réserve plutôt aux copains gnark gnark gnark. Je pense qu'il vaut mieux appeler son enfant Lustucru avec tendresse que de ne pas l'appeler du tout, de ne pas lui parler ou bien de vouloir lui parler à tout prix comme à un adulte. Loin de moi l'idée de considérer les enfants comme "débiles" ou "simplets" mais ils auront bien le temps de grandir, petit à petit, au fur et à mesure. En attendant, tous ces surnoms dont j'affuble Hibou sont autant de marques d'affection et d'amour. Alors, ne vaut-il pas mieux donner quelques sobriquets à ses enfants et leur montrer qu'on les aime, plutôt que de vouloir les faire grandir vite ?

Il y a certainement des parents qui ne donnent aucun surnom, mais qui sont peut-être avares de démonstrations affectives et de gestes de tendresse (je ne dis pas que c'est forcément le cas, je dis juste que dans MON cas, le surnom crée une proximité, un lien qu'il n'y aurait pas autrement). Pour finir, je dirais qu'on peut donner mille noms à une personne et l'aimer qu'une fois, mais qu'on ne peut pas aimer 1000 personnes avec 1000 surnoms 1000 fois… Ah non, c'est pas ça !! Ce que je veux dire, c'est qu'avec tous ces surnoms qui vont et qui viennent, qui passent et qu'on oublie, Hibou est toujours Hibou, fidèle à lui-même, entouré de bienveillance et d'amour, voilà !

Share Button

16 Comments on Noms d’oiseaux

  1. ohhhh les surnoms, toute une histoire !!! Pareil nous ne voulions pas dire le prénom avant la naissance (cela a marché ;)) et du coup nous l’appelions poupette !!! depuis c’est la débandade … entre la langue qui fourche et qui fini en poubellle (oh la honte) et les fins qui partent en vrille lié à la fatigue : “oh ma poussette” … c’est un peu du n’importe quoi . On l’appelle quand même beaucoup par son prénom mais le surnom est pas mal présent. Je ne parle pas du papa qui appelle sa fille en utilisant le petit nom par lequel il m’appelle et qui se demande pendant 2 minutes où est le problème 🙂

  2. PA-REIL!! On ne voulais pas non plus révéler son prénom avant sa naissance et on a réussi aussi, mais depuis qu’elle est née, les surnoms sont monnaie courante : la Bouille, Patate (ya que moi qui ai le droit), Nounouille, et j’en passe!
    Quand je lui parle sérieusement, j’utilise son prénom, et quand je la gronde, là, j’utilise ses 2 prénoms ET son nom de famille!

    En tout cas, tu m’a fait pleurer de rire avec Louchtoucroutchkaioutchkikoutchk (j’avoue la, j’ai fait un copier coller!)

    • Nan mais “Nounouille”, j’adore !!!! “La Maman de la Nouille” hahah ! Mais effectivemment tu pouvais pas appeler ton blog “Ma Nouille et moi”, sinon tu prenais le risque d’être censurée !!! “Patate”, je kiffe aussi. Moi je l’appelle bien Tarzan la Banane parfois, alors…

      • Ma Nouille Et Moi, le fou rire, quoi!!! J’imagine la tête de son père si je lui disait que j’allais rebaptiser le blog comme ça!!
        Patate, c’est quand je la pose a l’entrée du couloir pour qu’elle aille à 4 pattes dans sa chambre, je donne le top départ, au moment où elle touche le sol : “go patate”!! mdrrr

  3. Poupette elle a un tas de surnoms…
    Chouquette, Choupette, Doudounette, Didounette, Mon chaton (Mon chat, Mon p’tit chat), Ma grenouille (Ma p’tite grenouille, Tête de grenouille – et pourtant non Poupette ne ressemble pas à une grenouille), Louloute, Ma puce, Mon amour, Mon cœur, Ma loulou… En fait des fois je lui parle et hop un nouveau surnom surgit on ne sait d’où 😉

  4. Ralala mais les Twix ont une tonne 5 de surnom !!

    A vrai dire mon homme voulait appeler Twix par le surnom de son vrai prénom, mais comme ça faisait trop “surnom” on a mis le vrai prénom (que j’adooore), mais en privé on l’appelle par son surnom.

    Ca va tu me suis ? lol

    En bref Twix (surnom) devait s’apeller Twix, mais en vrai il s’appelle Twixounet.

    Non toujours pas assez clair ?

    Rho pi’ m** Twix c’est Twix quoi ! lol

  5. Mon lapin et mon trésor. Ce sont les deux seuls surnoms que j’utilise. Je suis pas surnom mais ceux là sont venus naturellement, à sa inaissance. Imagine une femme en pleure, bourrée de péridurale, qui arrache son bébé à la sage femme en disant ” Ô mais il est beau! Mon p’tit lapin, mon p’tit trésor” depuis c’est resté!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.