Le don de lait maternel

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé un article sur le don de lait maternel, so there it is ! (suite…)

Share Button

Porte-bébé préformé Néo de Néobulle – Test et avis

Et non, tu ne rêves pas, après un petit break à l’occasion des fêtes de fin d’année, puis un petit passage à vide bloguesque pour cause de vie bien remplie (aka un cambriolage, un coccyx pété, un ordi en panne enfin tu vois quoi, bonne année Félix), me voici de retour !

Aujourd’hui au menu, le passage à la moulinette du dernier-né de la famille Néobulle, j’ai nommé le porte-bébé physiologique Néo. (suite…)

Share Button

Avec ou sans péridurale ?

Il est 17h04 et c’est drôle, je n’entends plus mon mari. Je le vois, je vois ses lèvres qui bougent mais je ne l’entends pas. Je sais que le travail a commencé. En une fraction de seconde, je suis dans une bulle, ma bulle. Je suis là, mais je suis déjà loin. (suite…)

Share Button

Circuit de train Brio – CONCOURS

Oh oh oh ! Aujourd’hui je mets mon déguisement de Père Noël et je vous propose de jouer pour gagner la plateforme multimodale de Brio, que nous avons eu la chance de tester en avant-première avec les garçons ! (suite…)

Share Button

La dernière

J’ai écrit cet article le dimanche 14 octobre. 5 jours après avoir accouché.

Et puis ce soir, je réalise…

Je réalise avec tristesse que je ne te sentirai plus jamais a l’intérieur de moi. Quand d’un coup, tu tendais tes jambes le soir, quand tu avais le hoquet, quand tu me rassurais, quand tu te faisais discret. (suite…)

Share Button

Bonjour je viens accoucher

15h, maternité de l’hôpital Antoine Béclère, service des urgences obstétriques. “Bonjour, je viens accoucher”. (suite…)

Share Button

L’ennui

Ca y est, les enfants sont à l’école, je me sens soulagée. Je rentre à la maison, je sais que je ne vais pas accoucher dans la minute : je n’ai pas l’ombre d’une contraction. (suite…)

Share Button

L’oeuf

Mardi 9 octobre 2018. 7h02.

Les gars mangent leurs céréales devant TFOU, pendant que je cogite. Aujourd’hui, je suis à 39 SA, je suis contente, j’ai atteint le même terme que pour Hibou, soit mon record personnel en 3 grossesses. Je sens que je peine à me remettre physiquement de mes trois allers-retours à l’hôpital Bichat en fin de semaine dernière. Je peine aussi et surtout, mentalement. Allez mon bébé, encore quelques jours et on aura les résultats, qui j’en suis sûre, montreront que je n’ai rien. Juste quelques jours. (suite…)

Share Button

24 heures

Et puis des fois, tout ne se passe pas comme prévu.

Aujourd’hui, on m’a dit que j’avais l’air rayonnante. Et pour cause. Je viens de récupérer mon petit poussin après 24h de séparation.

24h, c’est pas grand chose dans une vie, mais hier quand on m’a dit “Madame, il y a un problème. Votre fils va être transféré en chirurgie pédiatrique dans un autre hôpital, mais vous ne pouvez pas le suivre”, elle s’est arrêtée la mienne, de vie.

24h, c’est pas grand chose dans une vie mais ça remet les idées en place, en pleine montée de lait, sans bébé à allaiter.

24h c’est pas grand chose dans une vie, mais c’est long, très long, lorsqu’on est seule et qu’on entend pleurer les bébés des autres juste à côté.

24h c’est pas grand chose dans une vie, mais 2 jours post partum, mon monde s’est effondré. Plus de peur que de mal, finalement. Retour à la case départ, fausse alerte, on peut continuer à respirer.

Et pendant tout ce temps, entre les larmes et la fatigue, les seins douloureux et les joies des suites de couches, j’ai serré les dents. J’ai tiré mon lait. J’ai parlé à mon fils qui était à plusieurs kilomètres de moi.

Et j’ai eu confiance. Je me suis répété “Tu es une battante ! Regarde, tu tires ton lait pour ton bébé qui n’a pas 3 jours. Tu as des tranchées sans même pouvoir admirer le fruit de ton travail. Tes seins te font mal et pourtant… Tu continues, tu traces TA route. Tu es là, tu fais ce qu’il faut.”

Je n’ai jamais douté. J’ai eu peur, très peur. J’ai eu des craintes. Et des doutes. Mais je n’ai pas douté de moi. C’est incroyable ce qu’on peut faire quand on a la foi.

24h, c’est pas grand chose dans une vie. On s’est retrouvés, tu as tété comme si nous n’avions jamais été séparés.

Maintenant, on va juste vivre et oublier tout ça.

Share Button

Ça va aller

Je voulais faire un petit post sur Instagram, un truc pas bien long pour expliquer que le Gluts avait finalement été hospitalisé cette nuit. Et puis non. J’ai envie de laisser une trace, pour toi parent qui ne t’écoute pas, parent qui n’ose pas. (suite…)

Share Button