Mes 5 indispensables pour survivre au premier été de Hibou

soleilComme tu le sais (ou pas), mon petit Hiboubou est né fin novembre. Nous nous préparons donc (enfin on a déjà commencé mais on va pas chipoter pour 1 mois ou deux hein) à affronter son tout premier été. Comme Hibou est encore petit, il n'y a pas vraiment d'activités de "vacances" à organiser, mais n'empêche qu'on a, comme tout le monde, des indispensables.

C'est Mum Chérie, du blog Nos Vies de Mamans qui a écrit sur le sujet et qui ensuite m'a demandé quels seraient mes 5 indispensables, à moi. Enfin, à nous. Après mûre réflexion d'environ 20 secondes et 12 centièmes, j'ai sélectionné mes 5 must-have et je m'en vais te les révéler sans plus attendre !

(suite…)

Share Button

Le jour où j’ai accouché #3

Si t'as bien suivi, tu sais que je viens d'arriver en salle de travail, à peu près 6h après avoir perdu les eaux, et 4h après être arrivée à la maternité. (Si t'es en retard, passe donc ici et )

On m'installe, je suis dilatée à 4, j'ai mal. On me dit que l'anesthésiste va bientôt venir. Mamma mia ! J'ai peur… La péridurale, je n'en voulais pas. Mais j'ai une malformation du dos, et si jamais il y a des complications et que ça se termine par une césarienne en urgence, ce sera sous anesthésie générale si je ne prends pas la péri. Je veux voir mon bébé naître, moi. Alors à contrecoeur, au nom du sacro-saint principe de précaution, j'accepte qu'on m'enfonce une paille dans la colonne vertébrale (si j'avais su !). Rien que d'en parler, j'ai la nausée et le palpitant qui s'emballe.

(suite…)

Share Button

Avant je me lavais, mais ça, c’était avant

canard_bain_lunettes

Avant, j'aimais me prélasser sous la douche, et même prendre des bains. Mais ça, c'était avant.

Car, autant tu peux faire des siestes de quelques secondes (tu te souviens, les fameuses siestes flash ?), autant se laver requiert un minimum de temps. Bah oui, faut quand même se savonner et se rincer. Et je ne te parle pas des jours où tu dois te laver les cheveux ! Et tout le paradoxe de la vie de maman, c'est que tu n'as plus le temps de faire tout ça (je te rassure, en fait si, heureusement), alors que justement, tu aurais bien besoin de te laver récurer 4 à 5 fois par jour. Entre les accidents couchesques, les charmants renvois et autres catapultes buccales à base d'épinards ou de patate douce, tu as beau être sortie canon et pimpante de la salle de bain le matin, tu n'as plus qu'à y retourner. Sauf que bien sûr, tu n'as pas le temps. Déjà, quand tu arrives à mettre du déo ET du parfum sans être interrompue, ça relève de l'exploit, alors…

(suite…)

Share Button

Le jour où j’ai voulu moucher Hibou

kermitt-mouchoir

En fait, j'ai pas vraiment voulu hein, j'ai plutôt dû. Grand moment dans la vie d'une mère que celui où, acculée à la fatalité, tu dois te rendre à l'évidence : bébé a besoin d'être mouché.

"Aaaah, beurk, pouark, dégueuuuu !" J'entends d'ici vos protestations. Mais que croyez-vous ? Que c'est formidouble d'ôter la morve du nez de son piou-piou ? Qu'on fait ça avec le sourire en n'attendant qu'une seule chose : recommencer ? J'ai un scoop : nous aussi, les mamans, on trouve ça repoussant ! Mais d'une, c'est quand même moins dégueu que de se retrouver avec une chandelle dans le cou ou dans les cheveux ; et de deux, quand le Hibou est à la limite de l'apnée pour cause de trop-plein nasal, j'ai pitié de lui. Quand même.

(suite…)

Share Button

Défense de taguer (ou pas)

Chers amis NON blogueurs qui allez lire ce post, laissez-moi vous préciser le contexte. En ce moment, un petit jeu tourne sur la blogo (sphère, ndlr) pour mieux se (faire) connaître. Rien à voir avec un resto ou à l’eau, ou ta photo ou un resto. Non, ce sont juste des petites questions, à base de “dis-moi quel est ton film préféré, je te dirai qui tu es”, ce genre de choses. Une blogueuse (va savoir pourquoi, ce jeu semble être un truc de nana, je comprends pas…) te tague, et toi, tu réponds et tu tagues à ton tour d’autres blogueuses. Understand, understood ? (suite…)

Share Button

Avant je dormais, mais ça, c’était avant

stockvault-retro-alarm-clock131462Avant, quand je faisais la grasse mat’, je me levais à 10h (je sais, c’est pas hyper tard non plus. Encore heureux quand on voit la suite, j’ai envie de dire… Mais ça, c’était avant.

Maintenant, quand Hibou me laisse dormir jusqu’à 7h, on peut dire que c’est jour de fête. Je vous fais rêver, hein ? D’après une étude très sérieuse menée par moi-même et appuyée par de nombreuses nuits sans sommeil, (suite…)

Share Button

Le jour où j’ai accouché #2

Souviens-toi, j’ai commencé à te parler de mon accouchement ici. Arrivés à la maternité avec Papounet, je dis donc à la dame de l’accueil que je viens pour accoucher, car j’ai perdu les eaux. Je suis fière comme Artaban, ouais, je vais accoucher et j’ai même pas mal !

Du coup, on me pose 2-3 questions, histoire de confirmer que ce sont bien les eaux que j’ai perdues et non pas je-ne-sais-quel autre fluide corporel chelou (miam). Une sage-femme arrive et me dit (suite…)

Share Button

Le jour où j’ai basculé du côté obscur

L’autre jour, tranquille Emile, pépère la fougère (ou la gougère, comme dirait Maman Chouquette, qui comme moi, souffre visiblement d’une addiction à la bouffe, grasse de préférence), je fais ma petite virée quotidienne sur Facebook quand soudain, une idée saugrenue me passe par la tête… Tiens, et si je regardais mes photos, histoire de me taper un bon petit délire façon “aaaaah, le bon vieux temps !”  ?

Oui sauf qu’à peine arrivée sur la page “vos photos”, je dois me rendre à l’évidence. (suite…)

Share Button

Le coup de gueule de 10h07

J’annonce : mes voisins sont des abrutis. J’ai cherché, longtemps, un mot pour pouvoir les décrire. Et comme je trouvais le vocable “bête” trop gentil, j’ai préféré le terme “abruti”.

Ça ne date pas d’hier. Notre “pseudo-querelle” des voisins remonte à la nuit de mon EVJF. Le truc qui arrive UNE fois dans ta vie. Mes super copines avaient prévu une soirée surprise chez moi, car elles me connaissent, elles savent que je suis casanière et que rien ne me fait plus plaisir que d’avoir tous ceux que j’aime autour de moi, chez moi. Fin de soirée, Monsieur le voisin appelle chez moi (oui, un étage, c’est vraiment trop dur ! Ou alors, il dort tout nu et il a pas osé monter en tenue d’Adam, va savoir…) et m’enchaîne au téléphone. Euh… alors déjà on est samedi soir, et les gens normaux, ça leur arrive de recevoir du monde le samedi soir, mais surtout, c’est un peu mon EVJF, ET fête surprise de surcroît, donc tu vas te calmer mon coco. “Ah… votre EVJF… je comprends. Félicitations, hein !” Mouais… Ayant quand même une conscience (doublée d’une sainte horreur du conflit), je passe le lendemain pour m’excuser. Taciturne, le monsieur me répond qu’il comprend, mais sa tête me dit bien que non, il comprend pas, et que par contre, oui, il me hait. Bon en même temps, je m’en fous un peu, je le connais pas, et je suis clean, j’ai été m’excuser pour la gêne occasionnée. Merci de votre compréhension. Un peu comme la RATP, si tu comprends pas, on s’en fout. (suite…)

Share Button

Grossesse et dépression

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie d’aborder un sujet “sérieux” aujourd’hui. Un sujet pas facile à aborder d’ailleurs, déjà parce que je n’aime pas forcément m’en souvenir, et aussi parce, je l’avoue, j’ai toujours un peu peur du regard des autres.

Mais pour moi, c’est important d’en parler, ici, sur ce blog où je suis comme chez moi. Alors on y va. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de la dépression pré-partum. Tout le monde connaît le baby blues, beaucoup connaissent la dépression post-partum. Et ben moi, j’étais en dépression enceinte. Non pas que j’aie envie de faire ma Calimero, mais je dis que si ne serait-ce qu’une femme enceinte et dépressive lit ce post et se dit “Ah, je ne suis pas toute seule…” alors j’aurais eu raison de l’écrire. (suite…)

Share Button