Le jour où j’ai accouché #2

Souviens-toi, j’ai commencé à te parler de mon accouchement ici. Arrivés à la maternité avec Papounet, je dis donc à la dame de l’accueil que je viens pour accoucher, car j’ai perdu les eaux. Je suis fière comme Artaban, ouais, je vais accoucher et j’ai même pas mal !

Du coup, on me pose 2-3 questions, histoire de confirmer que ce sont bien les eaux que j’ai perdues et non pas je-ne-sais-quel autre fluide corporel chelou (miam). Une sage-femme arrive et me dit (suite…)

Share Button

Le jour où j’ai basculé du côté obscur

L’autre jour, tranquille Emile, pépère la fougère (ou la gougère, comme dirait Maman Chouquette, qui comme moi, souffre visiblement d’une addiction à la bouffe, grasse de préférence), je fais ma petite virée quotidienne sur Facebook quand soudain, une idée saugrenue me passe par la tête… Tiens, et si je regardais mes photos, histoire de me taper un bon petit délire façon “aaaaah, le bon vieux temps !”  ?

Oui sauf qu’à peine arrivée sur la page “vos photos”, je dois me rendre à l’évidence. (suite…)

Share Button

Le coup de gueule de 10h07

J’annonce : mes voisins sont des abrutis. J’ai cherché, longtemps, un mot pour pouvoir les décrire. Et comme je trouvais le vocable “bête” trop gentil, j’ai préféré le terme “abruti”.

Ça ne date pas d’hier. Notre “pseudo-querelle” des voisins remonte à la nuit de mon EVJF. Le truc qui arrive UNE fois dans ta vie. Mes super copines avaient prévu une soirée surprise chez moi, car elles me connaissent, elles savent que je suis casanière et que rien ne me fait plus plaisir que d’avoir tous ceux que j’aime autour de moi, chez moi. Fin de soirée, Monsieur le voisin appelle chez moi (oui, un étage, c’est vraiment trop dur ! Ou alors, il dort tout nu et il a pas osé monter en tenue d’Adam, va savoir…) et m’enchaîne au téléphone. Euh… alors déjà on est samedi soir, et les gens normaux, ça leur arrive de recevoir du monde le samedi soir, mais surtout, c’est un peu mon EVJF, ET fête surprise de surcroît, donc tu vas te calmer mon coco. “Ah… votre EVJF… je comprends. Félicitations, hein !” Mouais… Ayant quand même une conscience (doublée d’une sainte horreur du conflit), je passe le lendemain pour m’excuser. Taciturne, le monsieur me répond qu’il comprend, mais sa tête me dit bien que non, il comprend pas, et que par contre, oui, il me hait. Bon en même temps, je m’en fous un peu, je le connais pas, et je suis clean, j’ai été m’excuser pour la gêne occasionnée. Merci de votre compréhension. Un peu comme la RATP, si tu comprends pas, on s’en fout. (suite…)

Share Button

Grossesse et dépression

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie d’aborder un sujet “sérieux” aujourd’hui. Un sujet pas facile à aborder d’ailleurs, déjà parce que je n’aime pas forcément m’en souvenir, et aussi parce, je l’avoue, j’ai toujours un peu peur du regard des autres.

Mais pour moi, c’est important d’en parler, ici, sur ce blog où je suis comme chez moi. Alors on y va. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de la dépression pré-partum. Tout le monde connaît le baby blues, beaucoup connaissent la dépression post-partum. Et ben moi, j’étais en dépression enceinte. Non pas que j’aie envie de faire ma Calimero, mais je dis que si ne serait-ce qu’une femme enceinte et dépressive lit ce post et se dit “Ah, je ne suis pas toute seule…” alors j’aurais eu raison de l’écrire. (suite…)

Share Button

Les 10 trucs trop bien quand tu es enceinte (et qui me manquent GRAVE)

Attention !!!! Incroyable, mais VRAI, j’ai décidé de ne PAS me plaindre aujourd’hui… Profitez-en, y en aura pas pour tout le monde !

Oui parce que je vous prépare aussi un joli petit post pas piqué des hannetons (je sais pas vous, mais moi je surkiffe l’expression, merci Maman !) sur les 10 choses les plus glamour (IRONIIIIIIIIEEEEE) quand on est enceinte. Et en réfléchissant au sujet, je me suis dit que, quand même, il y avait aussi des trucs trop méga cool quand t’es enceinte. Petit passage en revue des 10 choses que j’ai préférées. (suite…)

Share Button

Mais où sont mes neurones ?

Ça ne t’a pas échappé, le blog a changé de nom. Ouais, parce que des Mamans qui déchirent, y en a trop, et même à l’INPI figure-toi !

Bref, comme je n’ai pas envie qu’on m’accuse de plagiat, et surtout, comme je n’ai envie de plagier personne, je CHANGE. Enfin, que le nom, hein. Parce que pour tout le reste, rien ne bouge. Tu retrouveras toujours mes périodes bisounours, mes coups de gueule, les péripéties de Hibou (et les miennes)… Tout, quoi ! (suite…)

Share Button

Le jour où j’ai accouché #1

Nous y voilà. J’ai pas mal hésité avant de me lancer dans le récit de cette aventure hors du commun, et en même temps on ne peut plus banale. Ma vision de l’accouchement, c’est un peu comme dans le spectacle de Florence Foresti, moins t’en parles et moins les autres en savent, mieux tu te portes. Mieux l’humanité toute entière se porte.

Et en même temps, j’avais envie de raconter ce moment. Et comme je suis ici chez moi et que je fais ce que je veux avec mes cheveux (qui a dit que j’étais immature ?? Je t’ai entendu tu sais !!), je me lance. Après avoir réfléchi 2 secondes à comment tourner la chose, j’ai vite compris que j’allais pas pouvoir TOUT vous raconter, et certainement pas en une fois… D’où le premier épisode de cette saga extraordinaire que vous allez découvrir à présent. (suite…)

Share Button

Les 10 choses que fait Hibou et qui me font fondre à tous les coups

Capture d'écran 2014-07-08 22.04.04Je sais pas vous, mais moi, j’aime tellement mon Hibou que parfois, rien qu’à le regarder, j’ai l’impression que mon cœur va exploser. Dans ces moments-là, je ressens un élan d’amour, d’affection et de tendresse tellement immense qu’en général, je mets quelques minutes à m’en remettre. Et même, il n’est pas rare que les larmes me montent aux yeux (je t’ai déjà dit que la maternité m’avait transformé en madeleine, il me semble).

Mais il y a aussi des choses qu’Hibou fait, des attitudes qu’il a, qui me rendent dingo. Pas dans le sens d’hystéro, (encore que ça arrive aussi hahaha !), dingo dans le sens dingo-chamallow ! Telle Picasso dans sa période bleue, je suis aujourd’hui dans ma période Bisounours et j’ai envie d’un article choupinounet (dont je sais d’avance qu’il aura moins de succès que mes désormais fameux coups de gueule, mais ne vous en faites pas, ils vont revenir !). (suite…)

Share Button

C’est juste une question de survie…

Avant, j’aimais bien faire la sieste. Mais ça, c’était avant.

Maintenant, j’ai BESOIN de faire la sieste. Nuance. C’est devenu une question de survie : ou je dors, ou je meurs, au choix. Pas besoin d’être maman de 5 enfants pour assimiler LA règle : quand bébé dort, TU DORS ! Oui, mais… En même temps, quand il dort, c’est aussi là où tu peux manger (très important), te laver (moyen important), t’occuper de la maison qui, soyons francs, depuis la sortie de la maternité ressemble à Sarajevo (peu important). Le temps de bouffer mes coquillettes au jambon (j’ai rien trouvé pour aller plus vite), de me rendre présentable, voire de me maquiller (oh, oh, attention, challenge) et évidemment, Hibou se réveille pile au moment où ma tête entre en contact avec l’oreiller… Dommage ! (suite…)

Share Button

De l’art d’être parent

Ce matin en me baladant sur la toile, je suis tombée sur cette vidéo, que vous avez d’ailleurs peut-être déjà vue. Elle m’a fait sourire : pauvre Papa, sa fille aime tellement la chanson de la Reine des Neiges que lui-même la connaît par cœur ! Et en même temps, il n’a pas l’air malheureux, bien au contraire. (suite…)

Share Button