Ces matins-là

Ces matins où tu te lèves avec un poids sur la poitrine. 

Ces matins où tu essaies de balayer tes émotions d'un revers de la main.

Ces matins où tu ne te trouves même pas moche, et où tu sais que les gens ne liront pas ton malaise sur ton visage.

Ces matins où tu sais que tu as tout pour être heureuse.

Mais où tu n'y arrives pas. 


Ces matins où tu pries pour que personne ne te demande comment tu vas. Parce que tu ne pourras pas te retenir de pleurer.

Ces matins où tu devines tes larmes juste là, derrière tes yeux. 

Ces matins où tu sais qu'il ne faut surtout pas écouter les infos ou regarder la vidéo YouTube qui a ému tout Facebook. 

Ces matins où tu te sens nulle d'être comme tu es, parce que vraiment, le syndrome dépressif, c'est bien connu, tu fais exprès. 

Ces matins où tu te sens pas à ta place, où que tu sois. 

Ces matins où tu te sens la personne la plus inadaptée au monde. J'ai pas d'autre mot. Je suis inadaptée. Ça me convient pas, ça va pas. Comme un pied et une chaussure. Comme si j'étais un pied un peu trop large, un peu trop grand, et que le monde était un escarpin à bout pointu taille 38.

Ces matins où tu croises parfois un regard et où en un instant, tu reconnais tes pairs. 

Ces matins où tu choisis une Playlist safe, que tu as créée pour te vider la tête sans aucun morceau qui risquerait de te toucher un peu trop profond.

Ces matins où tu te sens si petite, si fragile, et où tu te demandes si un jour tu y arriveras, si un jour tu te sentiras bien, ici et maintenant. 

Ces matins où tu as le coeur serré et des bouffées d'angoisse sans putain de raison. 

Ces matins où, à peine arrivée au bureau, tu prétexteras une allergie pour expliquer ton regard larmoyant et ta boîte de mouchoirs. 

Ces matins où tu as juste envie de te secouer et de te foutre des baffes tellement ça te gonfle d'être comme ça. Parce que oui, personne n'aime être comme ça, personne ne se complait dans la dépression. 

Ces matins où tu serres les dents, et où tu ravales tes sentiments parce qu'il n'y a pas d'autre choix que d'avancer. 

Ces matins où tu mises tout sur le lendemain, car il y a des chances que tout ait disparu comme par magie. 

Ces matins où tu serres tes enfants un peu plus fort, où tu les embrasses un peu plusque d'habitude et où tu chéris leur simplicité et leur bonté.

Je ne sais pas si j'aurais le courage de publier ce brouillon. J'ai tellement envie de crier cette merde qui arrive sans prévenir. Et en même temps… tu parles d'un problème. Elle a un mari aimant, deux enfants en bonne santé, un CDI, un toit et même qu'elle achète des bonbons à ses fils. Alors vous allez pas me faire croire que ça va pas hein. La fausse maladie. Le syndrome dépressif. 

Allez, ça ira mieux demain. 

Share Button

Les chaussons Didoodam – Test et avis + CONCOURS – Terminé

Comment vous dire… j'étais censée organiser un concours pour la fête des mères, mais comme d'habitude, je suis à la bourre ! Mais c'est pas grave, on a qu'à dire que ce concours tombe à pic pour toutes les mamans frustrées de leur cadeau du jour ! Car oui, je te propose de gagner une paire de chaussons Didoodam. Pas pour ton enfant hein, mais bien pour toi ! Bien sûr, si tu es un papa, tu peux jouer aussi, et là, je suis carrément dans les temps.

(suite…)

Share Button

La Maman qui crie

Faut que je vous dise un truc. Je crie. Voilà, c'est dit. Je crie, souvent, pour tout, pour rien. Je crie sur mes enfants, aussi.

(suite…)

Share Button

Grandir

Ce soir, en rentrant dans la salle de classe pour récupérer mon Hibou, je suis tombée sur ça. 

(suite…)

Share Button

Mon BABI

Voilà. Il m’aura fallu 2 ans. 2 longues années pour enfin accepter et réussir à dire « Oui, mon fils est un BABI ». La première fois que j’y ai pensé, il devait avoir 5 ou 6 mois. Et puis j’ai enfoui cette pensée bien profond, en me disant qu’on ne pouvait pas ranger les gens dans des cases, et encore moins les bébés.

(suite…)

Share Button

Couches lavables Hamac – Test et avis

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'une marque qui, bien avant que je me lance dans l'aventure des couches lavables, me faisait rêver, et que j'ai enfin eu la chance de pouvoir tester. J'ai nommé : la marque HAMAC. Surtout connue pour ses maillots de bain lavables, cette entreprise frenchy (tu connais mon amour pour le "made in France" cocorico tsoin tsoin) fabrique également des couches lavables, des inserts ou absorbants, du voile, et des accessoires. Pour ceux qui ne suivent pas et que j'ai déjà perdus en route, vous pouvez aller relire mon post généraliste sur les CL ici.

(suite…)

Share Button

Sac à langer Evie Floral Dot Babymel – Test et avis

Ce n'est pas la première fois que je vous propose un article test sur un sac à langer, mais que veux-tu ma Brenda, on a jamais trop de sacs, pas vrai ? Au programme du jour, passage en revue du sac à langer Evie Floral Dot de Babymel.

(suite…)

Share Button

Allô le monde…

Cher toi,

On se connaît sans se connaître. Disons simplement qu'on se côtoie… depuis toujours. Pour tout te dire, je ne vais pas très bien en ce moment. Je suis vieille, très vieille. Et je suis fatiguée, si fatiguée… 

(suite…)

Share Button

Le porte-bébé XXL preschool de Ling Ling d’amour – Test et avis

Hello la compagnie ! Pour changer, je vous propose aujourd'hui un article sur le… portage ! Quand on aime, on ne compte pas paraît-il ! Je vais donc vous parler d'une nouveauté, aussitôt reçue, aussitôt adoptée chez nous : le P4 preschool de Ling Ling d'amour.

(suite…)

Share Button

Plus que tout au monde

 

 

Plus que tout au monde… ❤

Et il me semble que tu dois bien savoir que je t'aimerais quoiqu'il arrive vu ton comportement du moment. Je sais que je suis exigeante et que tu n'as que 3 ans. Je te jure que j'essaie, j'essaie d'être douce, patiente, tempérée. J'essaie d'être une bonne maman. J'essaie de te donner les clefs pour que tu sois heureux, aujourd'hui, plus tard, et même quand je ne serai plus là.

Mais c'est dur… oh que c'est dur. On ne m'avait pas dit que ce serait si difficile, que tu refuserais tout en bloc, que tu passerais des journées ENTIÈRES à te rouler par terre, que tu me hurlerais au visage parce que tu voulais mettre d'abord ta chaussure gauche avant la droite. Oui c'est ridicule d'être démunie face à son enfants de 3 ans et deux chaussures. Et pourtant…

Je suis ta Maman et je t'aime de toute mon âme. Mais je ne suis pas devin. La période où je savais te déchiffrer, te comprendre en un regard, une syllabe est révolue. Je suis exigeante, mais toi, tu attends tellement de moi… je ne suis pas omnisciente ni omnipotente.

Je crois que c'est ça la difficulté. Qu'on fasse le deuil de cette période où tout était simple. C'est plutôt bon signe finalement, tu grandis, tu te construis, tu deviens toi. Il faut juste accorder nos violons, que tu acceptes que je ne sois plus cette Maman qui sait tout et qui peut tout. Et que j'accepte le beau et grand garçon que tu deviens jour après jour.

Les larmes ont coulé au début de cet article et en le terminant, j'ai finalement le coeur léger, de savoir que tu deviens toi et qu'un jour tu te tiendras debout devant moi, toi, un homme, fier et je l'espère, heureux. 


Je t'aime.
Maman

Share Button