Bigorneau_3D

Pardon pour le titre en carton, mais… J'ai pas de mots !

Séquence émotion aujourd'hui, c'était la dernière échographie de Bigorneau, la toute dernière rencontre avant LA rencontre… Celle qui pour moi mêle nostalgie (dernière fois qu'on se voit avant de te tenir dans me sbras, mon bébé), frustration (à peine a-t-on le temps de l'apercevoir que c'est déjà fini) et impatience (encore deux mois à attendre !!).

Depuis notre sortie de la salle d'examen, je fixe les deux clichés de son visage que l'échographiste nous a remis. 2e enfant, 6e échographie… Et pourtant, je ne m'en remets toujours pas. Souvent, je regarde Hibou et je me dis que la maternité est vraiment la chose la plus extraordinaire du monde. C'est frustrant, parce qu'il n'y a pas de mots pour pouvoir décrire ce sentiment. En ce qui me concerne, j'ai l'impression de vivre un miracle, ni plus ni moins. Souvent, je regarde Hibou et je n'en reviens toujours pas, 16 mois après sa venue au monde. Alors, un autre bébé… Un deuxième vrai petit miracle qui sera bientôt parmi nous… Comment dire ?

J'ai voulu écrire cet article car j'ai tellement de choses qui se bousculent dans ma tête. Et en même temps, je me heurte aux limites des mots. Je ne sais pas comment dire ce que je ressens. Quelle aventure ! Une odyssée, un périple… Et en même temps, quoi de plus banal ? Je ne m'y ferai jamais, je pense…

Depuis ce matin, je regarde ces clichés, et je les re-regarde et les re-re-regarde encore. Après une première échographie catastrophique, une deuxième où nous avons appris que nous attendions un garçon, celle d'aujourd'hui fut… magique. J'ai vu mon fils, mon autre fils, mon petit bébé. Je l'ai vu remuer ses lèvres. Je l'ai vu ouvrir et fermer les yeux. Je l'ai vu agiter ses petits poings serrés. J'ai vu ses beaux cheveux, ou devrais-je dire sa tignasse. J'ai vu son gros nez épaté. J'ai vu ses si petites oreilles… Et pourtant ce n'était pas chose aisée puisqu'en bon professionnel des échographies sportives, Bigorneau avait décidé de coller ses mains devant son visage et de croiser ses pieds sous ses fesses ! Au départ, on ne voyait rien. Enfin, rien d'intéressant pour moi. Des organes, des os, des tissus, ah ça oui ! Heureusement, l'échographiste a insisté et elle a pu confirmer que c'était bien un garçon (j'ai moi-même vu, comment vous dire qu'il n'y a pas de doute !!) puis me montrer son si beau visage…

Je n'ai pratiquement rien écouté ni entendu de ce qu'elle disait concernant les mesures et autres considérations biométriques. J'étais dans ma bulle, en osmose avec LUI, je le sentais bouger tout en voyant ses mouvements à l'écran. Pendant ce temps, Papounet gardait Hibou dans le couloir. Je suis triste qu'il n'ait pas pu vivre ce moment avec moi, avec nous. Mais je suis sûre que leur rencontre à tous les deux n'en sera que plus belle, plus inattendue.

Depuis ce matin, je suis sur un petit nuage. Je regarde ces clichés et je pleure d'émotion. Bigorneau ressemble tellement à son frère ! Un gros nez en patate, une sacrée touffe de cheveux, des lèvres charnues… Hibou va devenir grand frère ! Et nous parents de deux petits garçons !

Et là je me demande : est-il possible d'être plus heureux ?

Share Button

4 Comments on J’ai pas de mots

  1. Ohhh! Comme c est un joli article ! Tu as raison c est tellement beau la vie! Bigorneau va vite venir tu vas voir et la on dira déjà !!!!!

  2. Oh génial! C’est chouette de te lire et d’y lire tant d’émotions! J’ai eu le parcours inverse en terme d’émotions au fil des échos… Mais le miracle de la vie reste intact au fil des semaines de la grossesse et même des années de maternité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.