Une fois n’est pas coutume, je vais délaisser mes porte-bébés préférés pour vous parler de poussette ! Car oui, porter bébé, j’adore TMTC mais parfois… Avec un bébé de plus de 10 kilos à 7 mois et surtout un bébé avide de découvertes et qui n’aime pas tellement être plaqué contre Maman, je me suis adaptée. Et puis entre nous, on peut adorer porter ET se balader en poussette. Surtout avec 3 enfants, c’est un peu les chaises musicales : qui ira contre Maman, qui ira s’asseoir dans la poussette ? Suspense… (Un indice : ça tourne tout le temps ! 😉 )

Alors, lorsque la société française Looping m’a proposé de tester la poussette compacte Squizz, j’ai accepté, curieuse de voir ce qu’elle avait dans le ventre ! Nous avons donc adopté depuis quelques semaines la deuxième version de la Squizz, une poussette citadine qui vient directement concurrencer la Yoyo sur son terrain de jeu préféré (et même plus, comme nous le verrons après) : le bitume.

Premières impressions sur la poussette Squizz

Je l’admets, j’étais curieuse de tester la Squizz car en raison du prix (250 euros), j’avais des doutes sur la qualité des matériaux, et du produit fini. Je voyais aussi de plus en plus de mamans à la sortie de l’école avec cette poussette (je vous ai dit que j’aimais bien ça, donc sans même m’en rendre compte, je regarde : déformation professionnelle) et ça m’a interpellée.

En déballant mon colis, j’ai tout de suite été surprise parce que les matériaux sont robustes, les finitions soignées et l’ergonomie réfléchie. Un bon point, enfin 3 bons points pour la Squizz ! Je comprends mieux pourquoi j’en croise de plus en plus dans la rue : à première vue, le rapport qualité-prix est plutôt bon, voire très bon.

Caractéristiques de la poussette citadine Squizz

C’est une poussette compacte, utilisable de la naissance à 15 kilos (nous on l’a crash testée avec 18 kilos, même si c’est pas homologué : on valide). Bébé peut aller dedans dès la naissance, sans insert ni nacelle, mais si comme moi, tu n’aimes pas trop l’idée d’avoir ton nouveau-né face route, sache qu’une nacelle souple existe en option (non testée). La Squizz est également compatible avec certains cosys mais n’en ayant pas l’utilité, je ne me suis pas penchée sur la question.

Compacte, la Squizz se plie d’une seule main (HALLELLUJAH quand tu as 3 enfants ça devrait être obligatoire !) et en 3, pour avoir un bagage taille cabine qui ne prend que peu de place dans le coffre par exemple. Et c’est là qu’on voit que l’ergonomie est aboutie : on peut sortir une poignée escamotable et tirer la Squizz comme une valise à roulettes. C’est juste le pied quand tu prends le train ou les transports.

Le dossier s’allonge COMPLÈTEMENT (denrée rare au monde de la poussette compacte) et elle est munie d’un repose-jambes. Le hamac est matelassé et de taille convenable. La poussette est munie de suspensions pour un confort de conduite amélioré.

Côté finitions : canopy anti-UV avec fenêtre de “contrôle”, arceau amovible, sac de transport inclus… Tout est là, sauf l’habillage pluie (et c’est dommage de devoir l’acheter à part). Vous pouvez compléter votre poussette Squizz en achetant des roues tout-terrain, ce qui fait d’elle une hybride haha ! Plus besoin d’avoir la citadine d’un côté et la tout-terrain de l’autre, en quatre clics, vous pouvez avoir les deux. Une nacelle souple est également disponible en option pour les plus petits.

Ce que j’ai aimé avec la poussette Squizz

  • La qualité des matériaux : les tissus sont épais et déperlants, le hamac est solide. Cette poussette est conçue pour durer et vous pourrez la garder de la naissance à 3 ans sans problème, et même l’utiliser pour plusieurs enfants.
  • Le confort : le hamac s’allonge complètement, ce qui explique que j’aie accepté ce test avec un grand Poupousse, trop grand pour aller dans la nacelle mais bien trop petit pour tenir assis face au monde (il est donc semi-allongé la plupart du temps).
  • Le repose-jambe : tout comme le fait de pouvoir l’allonger complètement, c’est suffisamment rare parmi les poussettes compactes que ça mérite d’être,mis en avant.
  • La simplicité : maniable, facile à plier et surtout à transporter une fois pliée, j’ai adoré le côté valise à roulettes. Parfois je pars en expédition avec William en porte-bébé et la poussette en mode valise, pour pouvoir l’asseoir au restaurant ou lors de mes rendez-vous par exemple.

  • Le panier : grand et facilement accessible par l’arrière, il est en forme d’arrondi, donc pas besoin de se baisser ni même de viser pour y ranger les jouets des garçons et tout notre bazar habituel, un gros kiff pour moi.
  • Les petits crochets pour accrocher un sac ou un manteau, franchement mais MERCI Looping de cette innovation qui est juste miraculeuse quand tu as l’impression de partir en expédition à l’autre bout du monde chargée comme un mulet (avec trois enfants : tous les jours, donc). Je pense que je ne vais pas m’en remettre et quand je change de poussette, je les cherche partout ! 
  • La couleur de la canopy et des protections. J’ai opté pour le coloris vert d’eau, qui est juste trop beau. Certes c’est pas la fonctionnalité première d’une poussette mais ça compte quand même, non ?
  • Les roues tout-terrain. Je n’ai pas testé mais l’idée me plaît beaucoup !
  • Le prix : 250 euros pour une poussette de ce niveau de qualité, et avec une telle longévité, c’est rare et à souligner (oui je radote et mon article est plein de répétitions… Ah la vieillesse !).

Ce que j’ai moins aimé avec la poussette Squizz

  • Elle est trop petite !! Je fais 1m80 et il ne manque pas grand chose au guidon pour qu’il soit parfait. Je dirais qu’il lui faudrait 5 à 10cm de plus pour être réellement confortable. Pour des petits trajets, ça va, mais c’est dommage car j’ai mal au dos si je l’utilise trop longtemps et c’est pas l’idée : si j’évite de porter 10 kilos, c’est pas pour me faire mal au dos en poussette !
  • Idem pour le côté valise à roulette, la poignée est carrément trop courte et donc la poussette pliée tape dans mes jambes si je ne la pousse pas de côté, ce qui est un peu pénible. C’est d’autant plus frustrant que cette fonctionnalité me plaît vraiment et que j’en ai l’utilité.
  • La canopy. Pour moi, elle n’est pas du tout, mais alors pas du tout assez couvrante, dès qu’il y a du soleil, bébé l’a dans la tronche. Un pan de plus, voire deux, ne seraient pas du luxe. Autre point négatif, la fenêtre de contrôle est mal placée, je dois me baisser et me contorsionner pour regarder bébé, or je pense être humainement constituée.
  • La protection de pluie en option. Je suis de plus en plus agacée de voir des marques proposer des poussettes d’un certain niveau de gamme SANS protection pluie. Fatalement, un jour où un autre, on devra sortir sous la flotte avec bébé, donc bon, je pense que ça devrait être fourni de base. Bon et la protection en elle-même les gars… J’ai eu l’impression de vivre le sketch de Forresti sur les poussettes. Pas en la mettant, non ça c’est facile (et traître d’ailleurs), mais en l’enlevant. Là où des marques te mettent des petits scratches qui vont bien voire rien, Squizz t’a mis un système de bitonio SOUS le marche-pied que quand tu veux l’enlever, mieux vaut ne pas être en jeans taille basse et/ou talons de 12 ! L’angoisse, sans déconner. Pourquoi tant de haine les gars ??!
  • La pédale de frein sur laquelle j’appuie souvent en marchant, parce qu’elle dépasse un peu trop/ qu’elle est mal placée/ que je suis mal foutue, rayez la mention inutile. toujours est-il que c’est un peu relou (et dangereux) de piler d’un coup sans le vouloir.
  • Les suspensions mériteraient d’être un peu plus costaud, ça m’est déjà arrivé de butter sur un trottoir de 3cm de haut pleine balle en allant chercher les grands à l’école, avec un bébé face route, j’ai moyennement apprécié. Ne me dites pas “mais quelle idée de courir avec bébé dans une poussette compacte”, je sais que vous faites pareil (enfin si vous avez 2 enfants ou plus !) En comparaison avec d’autres compactes, c’est un point à améliorer sur la Squizz.

Est-ce que je recommande la poussette Squizz² ?

Ma foi oui, si vous mesurez moins d’1,75 mètre et que vous ne craignez ni le soleil (rapport à la canopy), ni la pluie (rapport à la protection), je valide ! Elle est abordable et comme je le disais les matériaux sont quali et les finitions soignées. Elle est robuste et maniable et fait le job. Tous mes fils ont été dedans et ont validé, du petit qui s’est endormi au grand qui m’assuré qu’elle était confortable.

J’ai vraiment bien aimé cette poussette (que j’utilise encore souvent, ce qui veut donc dire qu’elle est vraiment bien), dommage qu’elle soit trop basse ! Pour retrouver la Squizz² et ses accessoires, c’est ici !

Produit offert, prix public conseillé : 249 euros

Share Button

6 Comments on Poussette compacte Squizz² de Looping – Test & avis

  1. Merci pour ce test.

    Quel est votre avis entre la yoyo+ et la squizz² ?
    Avez-vous pu tester le passage du tourniquet du métro avec les deux poussettes ?

      • Bonjour ! Ayant acheté (mais non encore déballé) la Yoyo avant d’entendre parler de la Squizz, je me mets à douter en me disant que nous avions peut-être été un peu trop rapides dans notre achat (victimes du marketing ?)…
        Qu’est-ce qui vous fait préférer tout de même la Yoyo ?

  2. Merci pour ton avis je suis en pleine recherche de pousette compact compatible cosy et surtout compatible pour Nora et futur petit pois et c’est un casse-tête sans nom entre l’envie dun face route/face parent
    D’une poussette compact citadine mais robuste .. et dune ppusette ou tu peu mettre le cosy sans laisser l’assise bref je m’arrache les cheveux car même si je compte porter petit pois au max enfin si il/elle accepte la pousette est quand même utile

    • Graaaave vive la poussette. Regarde “travel system nania be one” sur Google tu auras des poussettes compactes avec laquelle utiliser la coque Be One qui est à 50 euros et super bien notée ! Ou sinon tu as la Doona aussi mais elle est chère de mémoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.