Étiquette : amour

Ode à la vie

Quand, allongé à côté de moi, tu passes ton bras autour de mon cou sans te relever et que tu plies le coude pour rapprocher ma tête de la tienne, comme pour me dire « we belong to each other »… Quand tu tricotes les petites mèches qui s’échappent de mon chignon, là, sur ma nuque. Quand tu me respires en frottant ton visage sur le mien. Animal, instinctif, sauvage.

Oh ces moments-là. Même dans les moments les plus sombres, même après avoir usé et abusé de ma patience, même après t’être levé à 5h30, comme tous les matins depuis maintenant un mois… Oh ces moments-là. Il n’’y a que toi qui aies ces gestes envers moi. Comme une évidence.

Toi que parfois j’appelle ma glu, ma sangsue, toi, celui que je voudrais parfois pouvoir laisser dans sa chambre le temps de faire autre chose. Toi qui m’appelles et viens inlassablement me voir tous les soirs des heures durant en coassant « ReTer A’c toi Ma-man ». Toi qui es insatiable de moi.

Mon BABI, mon rebelle. J’ai mis tant de temps à comprendre que tu m’aimais à ta façon. J’ai eu tellement peur qu’on n’y arrive jamais. Que le lien ne reste symbiose et ne devienne jamais complicité et amour.

Ta tendresse envers moi, Gustave, c’est plus qu’un geste qui me transperce et me transporte. C’est une ode à la vie.

Share Button

Notre séance photo en famille avec Mathilde Anceaume Photographie

On va pas se mentir, je ne m'aime pas du tout, mais alors pas du tout en photo. Je fais partie de ces personnes qui ne voient que leurs défauts à l'image, poser (ou pas) devant un objectif est pour moi une véritable épreuve. En revanche, photographier ou faire photographier mes enfants est une évidence, tant je les chéris et les trouve beaux.

On ne va pas se mentir bis, mes fils sont les 8e et 9e merveilles du monde, et garder une trace de leur enfance est quelque chose qui me tient vraiment à coeur. Il ne se passe pas un jour sans que je ne les prenne en photo, et c'était un de mes grands rêves que d'avoir de beaux clichés d'eux, des images à conserver toute la vie, à regarder et à re-regarder, des photos prises par un professionnel.

(suite…)

Share Button

Comment devenir riche

Quand, à quelle heure le monde a-t-il arrêté de tourner rond, sans que personne, ou si peu, ne le remarque ? Quand, à quelle heure les consciences s'éveilleront, et ouvriront les yeux sur le drame qui se joue en ce moment-même ?

 

(suite…)

Share Button

Plus que tout au monde

 

 

Plus que tout au monde… ❤

Et il me semble que tu dois bien savoir que je t'aimerais quoiqu'il arrive vu ton comportement du moment. Je sais que je suis exigeante et que tu n'as que 3 ans. Je te jure que j'essaie, j'essaie d'être douce, patiente, tempérée. J'essaie d'être une bonne maman. J'essaie de te donner les clefs pour que tu sois heureux, aujourd'hui, plus tard, et même quand je ne serai plus là.

Mais c'est dur… oh que c'est dur. On ne m'avait pas dit que ce serait si difficile, que tu refuserais tout en bloc, que tu passerais des journées ENTIÈRES à te rouler par terre, que tu me hurlerais au visage parce que tu voulais mettre d'abord ta chaussure gauche avant la droite. Oui c'est ridicule d'être démunie face à son enfants de 3 ans et deux chaussures. Et pourtant…

Je suis ta Maman et je t'aime de toute mon âme. Mais je ne suis pas devin. La période où je savais te déchiffrer, te comprendre en un regard, une syllabe est révolue. Je suis exigeante, mais toi, tu attends tellement de moi… je ne suis pas omnisciente ni omnipotente.

Je crois que c'est ça la difficulté. Qu'on fasse le deuil de cette période où tout était simple. C'est plutôt bon signe finalement, tu grandis, tu te construis, tu deviens toi. Il faut juste accorder nos violons, que tu acceptes que je ne sois plus cette Maman qui sait tout et qui peut tout. Et que j'accepte le beau et grand garçon que tu deviens jour après jour.

Les larmes ont coulé au début de cet article et en le terminant, j'ai finalement le coeur léger, de savoir que tu deviens toi et qu'un jour tu te tiendras debout devant moi, toi, un homme, fier et je l'espère, heureux. 


Je t'aime.
Maman

Share Button

Ma vie

received_10154387477632417

Je sais. Je râle, je me plains. J'en ai souvent ras la casquette d'eux.

(suite…)

Share Button

L’ambivalence des sentiments

Hier, j'ai craqué. Trop de fatigue, trop d'épuisement, un pouce en moins depuis lundi, des douleurs, un bébé malade, un fils aîné en pleine crise d'opposition. J'ai perdu patience, j'ai perdu pied. je me suis sentie seule, abandonnée, persécutée.

(suite…)

Share Button

Devenir grand frère

IMG_20150718_204204

Ce matin, je fais ma tournée des réseaux sociaux comme tous les matins et je tombe sur ce partage de ma copinaute Julie (souviens-toi, je t'en parlais déjà ici) et là… chiale du matin, bonjour !! J'ai fondu en larmes en lisant la 2e version… 

(suite…)

Share Button

Lettre à Hibou

Mon petit Hibou…


Une fois de plus, je vais me coucher et juste avant de fermer les yeux, je regarde ces milliers de photos de toi que j'ai prises jour après jour, au gré de tes facéties, des tes colères, de tes rires…

(suite…)

Share Button

Synesthésie

rose-synesthesie

Ah, tu t'y attendais pas à celle-là, hein !? Un VRAI titre, avec un terme bien scientifique ! Enfin, moi je l'utilise dans son acception littéraire, car, au cas où tu l'ignorerais encore, je suis aussi une femme de lettres, si si. Bref, la synesthésie, c'est un peu compliqué à expliquer, le dico fera ça mieux que moi, aidé par quelques poèmes de Baudelaire ou bien de Rimbaud*.

(suite…)

Share Button

Un girafon dans le carafon

sophie-girafe

"Je ré-pè-te : un girafon dans le carafon… Alpha Tango Charlie, me recevez-vous ??" Ah pardon, on me signale que l'article a commencé. Ahem, oui bien sûr. Excusez-moi une minute, le temps de reprendre mes esprits… Voilà. Je suis tout à vous.

(suite…)

Share Button