Coucou les choux, c'est encore moi, la relou du TBC ! Après ma séance "total corps" de ce matin, je me suis dit que j'avais envie de partager avec vous mes  impressions à l'issue de ma première semaine (plus que 11 youhouuuu !).

Première impression, c'est vraiment, VRAIMENT la première séance la plus difficile de la semaine (peut-être même du TBC ?). Celle où tu te sors les doigts du cul, celle où tu as envie de mourir tellement ça fait 5 millions d'années que tu n'as pas fait de sport… J'ai morflé, j'ai pleuré, j'ai sué, j'ai crié. Puis j'ai douillé 3 jours. Et depuis, sincèrement, je me surprends à penser "oh je pensais que ce serait impossible" et en fait ça passe ! (Bon pas crème par contre hein).

Je suis la première étonnée, parce qu'en voyant le programme du mercredi et celui du vendredi sur le papier, je me suis dit "J'y arriverai JAMAIS". Surtout ce moment AFFREUX où tu réalises que les deux premiers circuits ne sont pas à faire une, mais bel et bien DEUX fois. Parfois même en plein pendant les exercices, je me dis "mais arrête maintenant, de toutes façons, c'est MORT"… et mon autre moi hurle alors "GIVING UP IS NOT. AN. OPTION". Ouais, je sais, je suis schizo. Et en plus certaines de mes personnalités parlent anglais. Classe, non ?

Alors, oui, j'ai dépassé le chrono, oui, j'ai dû remplacer des exercices car certains sont trop mauvais pour mon dos et trop difficiles vu mon niveau, oui j'ai utilisé des haltères de 1 kilo au lieu de 2. Mais je ME suis dépassée. Je suis sortie de MA zone de confort. 

C'est l'avantage d'avoir fait beaucoup de sport. Je connais la différence entre être lucide sur ses limites et baisser les bras juste avant que ça devienne difficile. Sinon, on peut être tentée de dire "j'en peux plus" alors que si, ton corps peut encore, peut-être pas 10, mais 1, 2, 3 pompes de plus. Ce sont ces pompes là qui comptent. Celles qui font que tu donnes tout ce que t'as. Ça sert à rien non plus de vouloir aller trop loin, de vouloir absolument TOUT faire, au risque de se blesser ou de se décourager.

Donc personnellement, j'ai remplacé les mountain climbers et push-ups par des pompes sur les genoux. Crois-moi, vu la façon dont mes bras tremblaient à la fin, je pense que j'ai largement fait le job. Idem avec les haltères. Si t'y arrives pas avec des poids de 2 kilos, ben vise plus petit, fais tes 25 mouvements avec un seul kilo. Ou une cannette, un livre, ou même rien.

Rome ne s'est pas bâtie en un jour. Si comme moi tu reviens de très très loin, ne crois pas que tu vas pouvoir enchaîner 2×30 squats de bon matin. Comme je le disais plus haut, sois lucide. Ce qui compte, c'est pas la feuille, c'est TOI. Commence par en faire 10, si tu es à l'aise, ajoutes-en 10 de plus. Si ça commence à piquer, fais-en encore 5. Voilà, tu y es. Tu es sortie de TA zone.

En une semaine, je ne peux pas parler de résultats visibles mais je sens que mon corps s'est remis en marche. Il récupère bien plus vite. Je me sens moins fatiguée physiquement, plus détendue. En ce moment, j'ai des milliers de choses en tête, pas forcément très agréable, du coup je me sers du sport comme catalyseur : j'évacue tout mon stress, ma rage, mes angoisses. Quand tu as les boules, fais 20 pompes, mon vieux, ça aide à se recentrer sur l'essentiel vite fait bien fait !

Si je le fais, tout le monde peut le faire. Pas le TBC nécessairement, mais se bouger. Oui, c'est possible. Et vrai de vrai, le plus dur… c'est de commencer !

Share Button

1 Comment on Top Body Challenge – Bilan semaine 1

  1. Merci pour cette article, j’ai accouché il y a trois mois et compte commencer le TBC dans les semaines à venir et ton article est très motivant.. Alors affaire à suivre quand j’aurais commencé !!! Bon courage à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.